Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Common, Talib Kweli , Nas

MOS DEF - The Ecstatic (2009)
Par GLADIUS le 19 Avril 2013          Consultée 1013 fois

MOS DEF est un rappeur qui n'a plus rien à prouver, après le succès total de Black On Both Sides et deux albums qui ont aussi proposé leur lot de nouveautés et d'originalité, le voici de retour avec The Ecstatic. Les critiques mitigées de ces deux précédents albums, The New Danger et True Magic représentent surtout le fait que le premier album du rappeur a montré toutes ses capacités et est indétrônable, au point que le public a du mal à retrouver cet effet sur les albums suivants. C'est en quelque sorte le même problème que NAS avec son Illmatic, à savoir qu'ils ont créé une telle perle en premier album qu'il est difficile de l'égaler voir la surpasser.

The Ecstatic démarre sur la superbe « Supermagic », chanson qui a valu un clip (chose rare chez Mos Def) de très bonne facture lui aussi. Après un discours samplé de Malcolm X, le riff de guitare résonne dans nos oreilles tandis que notre Brooklynois rappe avec talent. Ce titre est court et rentre-dedans, il a une pêche et réussit à la faire partager. La suite avec « Twillite Speedball », qui encore une fois nous propose une instru déchaînée : la petite note de guitare qui vient jouer son jeu derrière la grosse instrumentation est excellente. Mos Def encourage ici à profiter de la vie, et montre l'exemple :

« It's OK you can have it your way love
Nasty times, but baby I'm cool
Feeling great, feeling good »

« Auditorium », en duo avec SLICK RICK, rappeur méconnu mais ô combien talentueux, est un des titres forts de l'album. Son instru piquée au DJ/rappeur MADLIB est envoûtante et convient parfaitement au rap des deux protagonistes. Encore une fois, Mos Def impressionne par son élocution parfaite, ses rimes venues d'outre tombe, tandis que Slick Rick nous ensorcelle avec son flow calme et posé, on imagine bien le bonhomme posé sur un canapé devant une cheminée avec un gros cigare nous raconter une histoire (« Sit and come relax », nous dit-il).

Le titre suivant, « Wahid », est une excellente leçon de rap de la part de Mos Def, qui a ce talent unique de savoir s'approprier une instru, même des plus compliquées comme c'est le cas ici, tout en restant poétique. Ce qui nous amène à « Priority », qui est à mon avis un des plus grands morceaux de rap de ces années. Titre court, un peu plus d'une minute, mais qui a l'effet d'un coup de poing, d'une première part grâce à son instrumentation franchement réussie, d'autre part grâce au génie qu'est Mos Def, lyriciste talentueux et aux possibilités infinies ou presque, tout ça avec un message positif : « Peace before anything, God before everything, Love before anything, Real before everything ».

« Quiet Dog Bite Hard » propose un beat qui rappellera à certains l'arrivée des gobelins dans « Le Seigneur Des Anneaux », pour d'autres ce morceau se révélera moyen car l'instru reste assez plate même si notre rappeur livre une prestation exquise. On poursuit donc avec « Life in Marvelous times », qui lui est doté d'une instru lourde et efficace, et on se rend compte que ce n'est pas pour rien que ce titre a été choisi comme le premier single de l'album. De plus, un message important est livré, celui de la vie dans des conditions précaires et on retiendra particulièrement cette phrase marquante :
« No space in the budget for a cake
It's when you gotta fly by night to save the day »

« The Embassy » est un titre à zapper, où l'on attend pendant une minute de discours à moitié inaudible que le morceau commence, et une fois commencé, rien de bien intéressant en ressort, excepté l'instru orientale sympathique. Au suivant donc, avec « No Hay Nada Mas », morceau chanté en espagnol par notre rappeur qui assure dans cet exercice, le titre en lui même est une belle mélodie envoûtante. « Pistola » et « Pretty Dancer » ne possèdent pas d'instrus accrocheuses comme certains autres morceaux, seul le refrain aura le mérite de coller dans nos têtes pendant quelques temps pour le premier, on pourra saluer pour la énième fois l'excellente prestation de l'artiste pour le deuxième. « Workers Comp. » remonte le niveau des quelques derniers morceaux, Mos Def rappe avec classe sur une instru piquée au maître Marvin Gaye.

« Roses » est un morceau assez spécial, du moins son instru n'est pas tellement en adéquation avec le rap de notre rappeur, qui n'occupe pas la place la plus importante du morceau, celle ci étant laissée à la chanteuse Georgia Anne Muldrow. Personnellement, j'accroche moyennement, mais l'originalité est là.

« History », en duo avec son pote Talib Kweli, est un morceau excellent, où les deux rappeurs, accompagnés par un magnifique et envoûtant sample volé à Mary Wells (la chanson « Two Lovers History ») exercent leur métier avec beaucoup de talent. Un duo qui avait manqué depuis l'album du groupe Black Star. L'album se termine sur « Casa Bey », démonstration de la facilité que Mos Def a à rapper dans tous les domaines.

Excellent moyen de terminer un album qui aura montré beaucoup de potentiel, même si on peu y trouver quelques faux pas (« The Embasssy », « Roses », « Pistola »), l'ensemble de l'album est bon et nous réserve même certaines surprises qu'on appréciera de réécouter par la suite (« Supermagic », « Auditorium », « Priority », « History », « Casa Bey »).

Bien entendu, le retour d'un Black On Both Sides n'est toujours pas là, mais Mos Def nous gratifie d'un album de qualité supérieure aux deux derniers sortis, espérons qu'il continue sur cette lancée.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


Oxmo PUCCINO
L'arme De Paix (2009)
Le "black Jacques Brel" au top du top




LIL WAYNE
Tha Carter Iv (2011)
Surprise, un bon album de lil wayne !


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- Mos Def (chanteur, producteur)
- J Dilla (producteur)
- Mr. Flash (producteur)
- The Neptunes (producteur)
- Oh No (producteur)
- Preservation (producteur)
- Talib Kweli (chant)
- Slick Rick (chant)
- Georgia Anne Muldrow (chant)


1. Supermagic
2. Twilite Speedball
3. Auditorium (feat Slick Rick)
4. Wahid
5. Priority
6. Quiet Dog
7. Life In Marvelous Times
8. The Embassy
9. No Hay Nada Mas
10. Pistola
11. Pretty Dancer
12. Workers Comp.
13. Revelations
14. Roses (feat Georgia Anne Muldrow)
15. History (feat Talib Kweli)
16. Casa Bey



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod