Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



Nina NESBITT - Stay Out (2013)
Par WALTERSMOKE le 4 Mai 2013          Consultée 955 fois

La longueur prédétermine-t-elle le bonheur ? Est-ce si fondamental d'avoir quelque chose de vraiment long pour atteindre la plénitude ? Ou bien à l'inverse, faut-il être concis, quitte à être bref, pour accéder au nirvana ? A de telles interrogations, la réponse qui devrait suivre est immanquablement « on s'en contrefout ». Réponse de faible pour certains, mais bonne réponse quand même. Comme exemple concret, il y a bien sûr la musique. Peu importe si la musique dure 10 ou 80 minutes, qu'elle repose sur un pauvre petit 45 tours ou s'étale sur 2 disques, l'important, c'est qu'elle soit bonne. Sur ce dernier point, il y a de quoi tiquer lorsqu'on écoute Stay Out, le dernier EP de la chanteuse écossaise Nina NESBITT.

Soyons fous et jeunes, donc direct, les 13 minutes qui constituent le quatrième effort musical de NESBITT n'est franchement pas désagréable, mais alors pas du tout. Cela fait bien plaisir de voir qu'il existe de l'espoir musical chez les jeunes pousses (la demoiselle a 19 ans à peine), et pas seulement dans un village abandonné – elle a signé chez Universal. Quatre chansons qui passent bien, qui ne donneront en aucun cas la migraine ou bien un désespoir particulier.
Pour autant, ce n'est pas la folie furieuse ni le bonheur d'avoir trouvé une nouvelle perle qui règne ici. Enfin si, NESBITT a de quoi devenir une grande chanteuse, sérieusement. Sa voix est vraiment sympathique sans être extraordinaire, et elle s'en sert plutôt bien. Le problème est bien évidemment ce qu'elle chante. Il est plus qu'évident que les chansons chantées conviennent surtout pour passer un bon moment, comme dit plus haut, mais elles s'arrêtent là. Cela paraît triste à dire, mais il s'agit presque de chansons-kleenex, aussitôt écoutées, aussitôt oubliées. Ce constat vaut surtout pour "Statues", qui ose sortir le piano larmoyant (donnez-moi un flingue, vite). "Stay Out", quant à elle, pourrait paraître un poil meilleur si elle ne ressemblait pas autant à du Amy McDonald. Une exception se profile cependant sur cet EP, et pas qu'un peu. Il s'agit de "No Interest", qui sort des sentiers battus par rapport aux autres chanson. L'effort de rendre catchy la musique de Nina NESBITT aboutit ici sur le principal intérêt de Stay Out, de loin comme de près. En particulier, le refrain est vraiment bon, un point à ne surtout pas rater en pop.

Pour être honnête avec vous, amis lecteurs, j'aime bien me passer Stay Out. Il faut toutefois garder à l'esprit que dans l'absolu, il souffre énormément la comparaison avec trop de « concurrents » pour être considéré comme bon. Quant à Nina NESBITT, si elle se met à chanter des titres dans la même veine que "No Interest", alors ce ne sera que bénéfique pour la musique. Il serait également temps de passer à la vitesse supérieure, à savoir l'album studio. Elle le mérite, après tout.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


B-MOVIE
The Age Of Illusion (2013)
Le retour de b-movie.




The MAMAS AND THE PAPAS
Deliver (1967)
Joie et félicité


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Stay Out
2. Just Before Goodbye
3. No Interest
4. Statues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod