Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Flo Rida
 

 Site Officiel (151)

50 CENT - Get Rich Or Die Tryin (2003)
Par GLADIUS le 28 Mai 2013          Consultée 1339 fois

50 Cent est tout jeune, il arrive dans le monde du rap, et alors qu'il n'a sorti que quelques EP pas très remarqués, EMINEM est impressionné par ses compétences (?!) et décide de le rencontrer, lui et DR.DRE, dans le but d'enregistrer un vrai album. Dès 2003 c'est chose faite, Get Rich Or Die Tryin' est le premier LP de Fifty, et en prime il est produit par ses deux amis qui sont sans aucun doute la raison majeure de la tournure que vont prendre les choses.

L'album voit donc le jour dans les meilleures conditions, avec une promo fort importante (bah oui, on parle quand même d'un mec poussé par Eminem et Dr Dre) et le premier single n'est pas là pour démentir. En effet, « In Da Club » recevra un accueil mémorable, le clip est de bonne facture, quand à la chanson en elle même, il est impossible de nier que l'on a affaire à un énorme tube qui restera très longtemps gravé dans nos meilleures compiles. Inutile de dire qu'avec un titre de promotion pareil, l'album part sur des chapeaux de roue !

Enfin l'album complet sort, et ce n'est pas pour déplaire aux fans qui seront plus de 800.000 l'acheter dès la première semaine. Un succès assez compréhensible car il faut avouer que le « In Da Club » peut être considéré comme un des plus grands tube de la décennie si l'on oublie la pauvreté des textes. La pochette très... hum... représentative du bonhomme accentue le côté commercial de cette vague 50 Cent. Sauf que, quand on lance l'album, après une « Intro » fort énigmatique où l'on entend une pièce tomber, on tombe sur un « What Up Gangsta » de la même trempe que le premier single, le rappeur y met tout son cœur et la musique a une pêche considérable, une mise en bouche excellente. Et dès la première écoute, on sent le potentiel que peut avoir la musique du rappeur si seulement elle contenait un message quelconque.
Effectivement, l'apparition d'Eminem sur « Patiently Waiting » est agréable à écouter, l'énormissime tube qu'est « P.I.M.P » peut être considéré comme excellent, l'accrocheur « 21 Questions » a tout fait sa place dans l'album, et « Don't Push Me » possède des atouts instrumentaux indéniables. Mais le tout manque cruellement de personnalité, d'engagement. Le rappeur adopte une attitude assez irritante, qui prône la non prise de position, pour découler sur des paroles n'ayant pas de réel intérêt si ce n'est faire bouger les ados « In Da Club »... Le bougre n'écrit pas ses chansons, il est donc un simple interprête. Très moyen et critiquable dans ce genre très personnel qu'est le rap.

Car si l'on peut féliciter le rappeur pour ses très bons succès commerciaux « In Da Club », « P.I.M.P » ou encore « 21 Questions », il n'en demeure pas moins un personnage irritant, passant plus pour un marchand de musiques qu'un vrai artiste. Le rappeur a du talent, c'est clair, sa diction est excellente et on a l'impression bluffante que le rap est naturel chez lui, preuve sur l'excellent « If I Can't ». Commercialement, le coup est très bien joué et la réputation du personnage va en résulter, et même si l'on peut se plaindre de la pauvreté des messages dans ses chansons, il reste un artiste majeur de la scène américaine qui a su se faire un nom – d'accord, il a été aidé par des rappeurs influents.. - et on a aucun doute sur la longévité de l'artiste, même si il faut avouer que le succès du premier single aurait très rapidement pu le faire passer du statut d'artiste reconnu à celui de phénomène éphémère.

On a affaire à un album qui contient des pépites, encore aujourd'hui considérées comme des éléments majeurs du rap, mais 50 Cent manque réellement de personnalité, en tout cas dans les textes de ses musiques. Un fait condamnable dans le hip hop, ce genre qui demande une vrai recherche de paroles, allant jusqu'à la poésie dans certains cas. On s'embête pas avec tout ça chez Fifty, on fait du rap pour la musique et le succès. Point. Et c'est dommage..

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


ASSASSIN
Touche D'espoir (2000)
Toujours autant de vérité chez Assassin




MOS DEF
The Ecstatic (2009)
Mos def a toujours du talent


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- 50 Cent (chant)
- Dr Dre (producteur)
- Eminem (producteur, chant)


1. Intro
2. What Up Gangsta?
3. Patiently Waiting (feat Eminem)
4. Many Men (wish Death)
5. In Da Club
6. High All The Time
7. Heat
8. If I Can't
9. Blood Hound (feat Young Buck)
10. Back Down
11. P.i.m.p.
12. Like My Style (feat Tony Yayo)
13. Poor Lil Rich
14. 21 Questions (feat Nate Dogg)
15. Don't Push Me (feat Lloyd Banks & Eminem)
16. Gotta Make It To Heaven
17. U Not Like Me
18. Life's On The Line
19. Wanksta
20. U Not Like Me
21. Life's On The Line
22. P.i.m.p. (g-unit Remix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod