Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Flo Rida
 

 Site Officiel (169)

50 CENT - Curtis (2007)
Par GLADIUS le 16 Septembre 2013          Consultée 850 fois

Deux albums, deux réussites commerciales mais deux contenus moyens voir mauvais. Voilà le parcours de notre cher 50 Cent à l'heure actuelle. Ayant acquis une notoriété importante avec des deux albums, inutile de préciser qu'il arrive en territoire conquis avec ce Curtis. D'ailleurs, le nom de l'album étant son prénom, on va peut être avoir un album personnel, grande nouveauté chez le rappeur de New York. Bon, faut quand même pas rêver, le rappeur ne déroge pas à la règle qui veut que sa tête soit mise en avant. Intéressons nous plutôt au contenu, car l'album est plus court (17 chansons contre 22 pour le précédent), il y aura donc peut-être pour une fois la possibilité de l'écouter d'une traite.

Après une intro sans utilité, on démarre sur un énorme « My Gun Go Off » qui va redonner à mes yeux de la crédibilité à Fifty. L'intru est originale, le riff de guitare entrainant, le refrain accrocheur, bref, une belle entrée en matière. Le rappeur, comme à son habitude, s'est entouré de beaucoup de monde pour cet album, des grosses pointures comme des artistes moins connus. Parmis les grands noms on peut voir AKON sur le titre « I'll Still Kill », qui gère le refrain avec beaucoup de rythme, et qui va même piquer la vedette à Fifty avec un 3ème couplet tranchant. Notre rappeur nous offre aussi l'habituel duo avec EMINEM, qui assurera le dernier couplet de « Peep Show », titre moyen qui ne retiendra pas l'attention par rapport au reste de l'album. Il nous gratifiera aussi de la participation de la talentueuse MARY J BLIDGE pour le titre au rythme entrainé et accrocheur qu'est « All Of Me ».

Mais parmi tous les invités de cet album, un ressort du lot : Justin TIMBERLAKE et son énorme prestation sur « Ayo Technology ». Les deux artistes sont en totale complémentarité sur ce titre, qui est probablement une des plus grandes réussites de Fifty, son flow impressionne, les rimes sont toutes bien trouvées, l'instru convient parfaitement au rappeur comme à Timberlake, qui va tout simplement utiliser sa voix a la perfection pour en faire ce qui est très certainement le meilleur morceau de l'album.

Le reste de l'album est agréable à écouter, à l'image de titres calmes et posés tels que « Follow My Lead », « Straight To The Bank » ou encore l'excellent « Amusement Park ». On remarque que le rappeur a nettement changé de direction, l'album est plus posé, moins bling-bling que les deux précédents, et convient bien mieux à l'image de Fifty. Bon, il y a bien entendu quelques chansons taillées pour les boites de nuits ou radios, mais dans l'ensemble, le rappeur a fait un effort considérable pour nous proposer un album de qualité et remontant nettement le niveau très bas de ces prédécesseurs. Au passage, l'album s'est vendu 3 fois moins bien la première semaine que The Massacre, ce qui donne une idée du public de Fifty qui attend des copies de « In Da Club » sur tous les albums.

A mon humble avis, notre rappeur a voulu changer son image (du moins en tant qu'artiste, laissons de côté l'aspect business-man) et même s'il n'écrit toujours pas ses paroles pour la plupart des titres, ce qui paraît affligeant dans ce genre, on sent que Fifty donne de lui même, probablement du fait de son statut de co producteur. Curtis remonte avec simplicité le niveau global de la carrière du New Yorkais, et c'était nécessaire. Nul doute que des morceaux tels que « Ayo Technology », « I'll Still Kill » ou « Amusement Park » seront écoutés et réécouté, pour le plaisir de nos oreilles, tout en faisant abstraction du personnage de 50 Cent qui a tendance a énerver. Un album bien au dessus des précédents mais pourtant bien moins vendu. Bah oui, quand il y a moins de promotion et moins de titres clichés, on touche moins son public des débuts avec Get Rich Or Die Tryin. Mais on retiendra un résultat satisfaisant et prometteur pour la suite.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


PASSI
Les Tentations (1997)
On accroche rapidement au flow et textes de Passi




HOCUS POCUS
Place 54 (2007)
Le top du rap français


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- 50 Cent (chant, producteur exécutif)
- Eric Krasno (guitare, basse)
- Adam Deitch (claviers)
- Dawaun Parker (claviers)
- Jeff Bass (claviers)
- Tony Campana (claviers)
- Dr. Dre (producteur, mixeur)
- Eminem (producteur, chant)


1. Intro
2. My Gun Go Off
3. Man Down
4. I'll Still Kill (feat Akon)
5. I Get Money
6. Come & Go (feat Dr. Dre)
7. Ayo Technology (feat Justin Timberlake & Timbaland
8. Follow My Lead (feat Robin Thicke)
9. Movin' On Up
10. Straight To The Bank
11. Amusement Park
12. Fully Loaded Clip
13. Peep Show (feat Eminem)
14. Fire (feat Young Buck & Nicole Scherzinger)
15. All Of Me (feat Mary J. Blige)
16. Curtis 187
17. Touch The Sky (feat Tony Yayo)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod