Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Flo Rida
 

 Site Officiel (159)

50 CENT - The Massacre (2005)
Par GLADIUS le 17 Juin 2013          Consultée 1345 fois

Le succès commercial sans précédent du très moyen Get Rich or Die Tryin' et le film du même nom ayant fait partie du top 50 des plus belles bouses IMDB pendant un certain temps ont donné confiance à Fifty, qui se sent d'attaque pour sortir un nouvel album, The Massacre. Et attention, pas question de faire une copie pâle du premier album, non. Là, on se retrouve avec une pochette bien différente, on n'utilise plus un fond rouge mais un fond blanc pour mettre en avant les tablettes de chocolat inquiétantes du rappeur. Sur ce point là, on peut remarquer que l'artiste a une certaine estime de soi-même, et il le montre en mettant sa tête sur la pochette, dans le livret, dans les titres des chansons (« This is 50 »). Tiens, les chansons, parlons en puisqu'on est là pour ça. Le rappeur adopte clairement la même attitude que sur son premier album, à savoir préférer la communication au contenu, la preuve en chiffre : 21 clips pour 22 chansons (oui, le bougre n'a pas fait de clip pour la très inutile « Intro »), c'est quand même étonnant. Je n'arrive pas a comprendre si on est dans un concours de celui qui passera le plus sur les antennes tv/radio, ou si on est en train d'écouter un album.

Bref, écartons le côté commercial quelques temps pour s'attarder sur le contenu, aussi plat soit-il. 22 chansons, c'est long pour un album de rap, et il paraît difficile d'écouter la grosse heure de musique d'une traite. Comme a l'habitude du rappeur, l'album démarre très fort, avec « In My Hood » et « This Is 50 » qui sont des morceaux très accrocheurs et rentre dedans. Mais attention à ne pas tirer toutes ses munitions pour finir à plat. Et c'est exactement ce qu'il va se passer. Parce que si on écoute l'album sur la longueur, on se fait clairement chier, mais si on essaye de le prendre par petits bouts ou en diagonale, ça peut passer, par exemple « Piggy Bank » possède une instru accrocheuse qui tape bien fort, on reconnaît le Fifty du premier album dans ce titre.

On arrive inévitablement à « Candy Shop », un des plus grands morceaux de notre ami Fifty à ce jour, dans la même veine que « In Da Club » et qui a reçu la même ovation par un public, facile certes, mais bien présent. L'attitude du chanteur « regardez moi je suis le plus fort » peut être détestable, et les paroles osées font référence à des actes sexuels que l'on évitera de citer pour conserver un certain savoir vivre dans cette chronique. Mais la chanson fait quand même mouche, de part sa mélodie facile et accrocheuse qui séduira dès la première écoute.

Pour la suite, ce n'est pas faute d'avoir essayé d'écouter maintes fois, mais je n'y trouve aucun intérêt à long terme. La première écoute sera peut être séduisante, mais on ne retient rien, c'est plat et terne. Seuls quelques titres tels que « My Toy Soldier » (dédicace à son grand pote Eminem?), « Just A Lil Bit » ou encore « Position Of Power » sont agréables a écouter et réécouter.

Le constat final restera malheureusement le même que sur son premier album, Fifty ne se foule pas pour sortir un bon album, il fait simplement des efforts pour faire grossir sa notoriété. Et ça se ressent inévitablement sur l'album, qui est dans la même veine que le précédent, avec un poil moins de tubes, et puisque notre rappeur a pour seule faculté de savoir faire des tubes, The Massacre fait encore plus pale figure que son prédécesseur.

On a la désagréable impression que le rappeur se sent bien dans cette fonction de business-man, et qu'il ne fera aucun effort pour sortir de meilleurs albums, le public étant déjà conquis. Donc on se console en écoutant de temps en temps « Candy Shop », plus rarement « This Is 50 », tandis que le reste de l'album finira soit à la brocante du coin, soit en simple décoration d'intérieur.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


YOUSSOUPHA
Noir D**** (2012)
T'avais jamais entendu de rap français?




DELTRON 3030
Event Ii (2013)
Plus que prometteur


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- 50 Cent (chant, producteur exécutif)
- Steven King (guitare, basse)
- Jeff Bass (claviers)
- Dave Cabrera (claviers)
- Mike Elizondo (guitare, basse, claviers)
- Eric Hudson (basse)
- Dr. Dre (producteur)
- Eminem (producteur, chant)


1. Intro
2. In My Hood
3. This Is 50
4. I'm Supposed To Die Tonight
5. Piggy Bank
6. Gatman And Robbin (feat Eminem)
7. Candy Shop (feat Olivia)
8. Outta Control
9. Get In My Car
10. Ski Mask Way
11. A Baltimore Love Thing
12. Ryder Music
13. Disco Inferno
14. Just A Lil' Bit
15. Gunz Come Out
16. My Toy Soldier (feat Tony Yayo)
17. Position Of Power
18. Build You Up (feat Jamie Foxx)
19. God Gave Me Style
20. So Amazing (feat Olivia)
21. I Don't Need 'em
22. Hate It Or Love It (g-unit Remix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod