Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Iona

KAJAGOOGOO - White Feathers (1983)
Par ERWIN le 20 Septembre 2013          Consultée 1170 fois

Il est très complexe pour des oreilles de 2013 d’envisager considérer la musique en carton des eighties comme primordiale dans l’histoire de la musique, c’est pourtant le cas mais nous n’en sommes pas à quelques contradictions près. Le groupe KAJAGOOGOO est l’image même de ce paradoxe. Une carrière météorique, un tube dans l’imaginaire collectif, et un chanteur dont la coupe aura révolutionné les moeurs. Nous sommes début 83. Nick Rhodes, tête pensante de DURAN DURAN, découvre un chanteur au look space en la personne de Christopher Hamill, celui que nous connaissons sous le sobriquet de LIMAHL. Il choisit de le connecter avec le groupe ART NOUVEAU, mené de main de fer par le super bassiste de 22 ans Nick Beggs et le guitariste Steve Askew. L’entente se fait et ainsi nait ce groupe au nom tiré des onomatopées du bébé. Le premier album est donc entièrement composé par le duo Limahl/Beggs.

Alors tout le monde connait le titre qui fera des KAJAGOOGOO une légende intersidérale et atteindra le première place des tops, vous en connaissez tous la ligne de basse musclée, et les chuchotements de Limahl, qui faisaient se pâmer les adolescentes de 83 alors qu’il va devenir une icône Gay quelques années plus tard. Toujours est-il que le tube fait un carton, son refrain fait partie de l’histoire, je me souviens fort bien avoir acheté à 14 ans le 45 tours… Comme quelques millions d’ados… Hélas, vous souvient-il d’un autre titre ? Bah non, pas le moindre… Le groupe entre donc dans le cercle fermé des « One hit wonder » ce même si deux autres singles ont connu le succès, mais que tout le monde a oublié. Parlons en puisque nous y sommes : « Hang on now » propose une atmosphère moins originale, le refrain s’écoute mais ne se retient guère. Le dernier single est composé par Limahl, il s’agit de « Ooh to be ah », nous restons dans la grande littérature… L’esprit est plus synth pop, comme tiré des œuvres complètes de Vince Clarke et Martin Gore… Certes mais sans être naze, le titre ne casse pas des briques et pêche par simplisme. Ces deux titres vont toutefois atteindre les 20 premières places des billboards, ce n’est pas si mal.

« White feather » qui introduit l’album, est drivé par des synthés qui rappelle les DURAN ou HUMAN LEAGUE, le morceau est agréable, la mélodie suffisamment travaillée pour être retenue. « Lies and promises » surfe sur les concepts déjà développés par les DEPECHE MODE, sans atteindre au génial des gars de Basildon. Hélas, « Ergonomics » semble ensuite l’œuvre d’un débutant …
Plusieurs compos sont de Limahl seul : la médiocre « Magician man », l’inepte « This car is fast » qui atteignent les tréfonds de la médiocrité, seul le refrain de « Frayo » tire le chanteur à la houpette blonde du naufrage intégral.
On en termine avec l’instrumental « Kajagoogoo », qui permet de constater tout le talent de bassiste de Beggs, et ce n’est pas si mal, tant l’artiste aura une belle carrière comme musicien de studio réputé.

Arf, c’est dur ! Pour des oreilles non averties, cette zique est tout bonnement ridicule. Pour ceux qui comme moi ont vécu l’époque, impossible de réfuter l’importance du disque et l’incroyable postérité de « Too shy ». Tiraillé entre le devoir et le romantisme, me voila poussé dans les orties… Pour y échapper, je donne un 3 - qui ne signifie rien - aux icones de la sacrosainte année 83.

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


CULTURE CLUB
Colour By Numbers (1983)
Chef d'oeuvre des futuristes de la new wave




U2
Under A Blood Red Sky (1983)
La musique est un art majeur


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Christopher 'limahl' Hamill (chant)
- Nick Beggs (basse)
- Steve Askew (guitare)
- Jez Strode (batterie)
- Stuart Croxford Neale (claviers)


1. White Feathers
2. Too Shy
3. Lies And Promises
4. Magician Man
5. Kajagoogoo
6. Ooh To Be Ah
7. Ergonomics
8. Hang On Now
9. This Car Is Fast
10. Frayo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod