Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



TRIVIUM - Vengeance Falls (2013)
Par GLADIUS le 9 Novembre 2013          Consultée 1577 fois

Déjà le 6ème album. Je me rappelle suivre la bande de jeunes qu'était TRIVIUM sur leur Ember To Inferno qui respirait l'inexpérience mais aussi la volonté de réussir. Et depuis je n'ai pas failli à la tâche, chaque album du groupe a été écouté et réécouté, tous avec plus ou moins d'entrain. In Waves, dernière mouture en date, avait l'impact d'une bombe pleine de maturité à mes yeux. Le groupe, qui s'était cherché sur The Crusade et Shogun, avait enfin trouvé le juste milieu qui leur convenait tant. Le single Strife sorti préalablement de l'album était en demi teinte, ni exceptionnel, ni mauvais. Vengeance Falls bel et bien sorti, attardons nous sur la nouvelle galette des ricains.

La pochette est magnifique, comme à l'habitude du groupe, le bleu foncé annonce un album sombre et ténébreux, et le logo est parfaitement mis en valeur. Le premier constat est que beaucoup de sonorités sont semblables aux morceaux de In Waves. Le premier titre rentre dedans « Brave this Storm » nous prouve cet effet de déjà-vu. Et il nous confirme aussi que le groupe est clairement influencé par METALLICA, ce qui se ressent dans quasiment chaque riff que pondent les guitaristes. Le second titre « Vengeance Falls » est quelque peu décevant, un refrain mou du genou et des riffs qui se veulent énergiques mais qui tombent dans l'ambiance générale molle du morceau, même le solo passe presque inaperçu.

Du côté des très bonnes trouvailles, on note « No Way to Heal » avec ses riffs qui se succèdent avec logique et un Matt Heafy plus qu'hargneux qui gère la transition entre sa voix clean et ses growls. Ce morceau se révèle être l'un des meilleurs de l'album grâce à l'impulsivité de chaque mesure, qui rentre dedans à chaque coup de guitare. « To Believe » rempli à peu près le même contrat et ne fait pas dans la demi-mesure, pour le plaisir de nos oreilles. « Villainy Thrives », avec son intro dérangeante et ses breaks percutants, est aussi une réussite de la part du groupe.
Le groupe propose même de nouvelles sonorités encore jamais explorées chez eux avec le morceau « Incineration : The Broken World » qui se révèle être original et inattendu pour du TRIVIUM, bien que le refrain soit un poil mollasson.

On regrette amèrement la présence de morceaux tel que « Wake (The End is Nigh) » où l'on sent que TRIVIUM veut accomplir sa ballade métalcore qui leur apportera à coup sûr un public féminin en pleine adolescence et recherche de personnalité. Dommage, le groupe nous avait pas habitués à ça. Même constat pour « At the end of this war », cette fois-ci un peu plus positif puisque les accords sont directs et sans chichis, et la deuxième partie après l'intro est une franche réussite défoulante au possible.

Edition Spéciale :
3 titres en plus pour les fans ardus. « No Hope For The Human Race » est ni un plus, ni un moins, il n'est pas mauvais en soit mais le capital réécoute parait très faible – hormis pour les mordus de guitare qui s'amuseront à apprendre le solo dantesque. Cependant « As I Am Exploding » est une pure boucherie qui plait aux oreilles des fans avec son refrain mélodieux et ses riffs incisifs. Enfin « Skulls... We Are 138 » me donne un sentiment partagé entre la parodie et l'expérimentation. Un cover du groupe MISFITS qui ne convient pas vraiment à l'âme du groupe, la voix de Matt Heafy ne sied pas tellement au genre. Dommage, l'intention de faire un cover peut être sympa.

Au constat final on trouve ici un album bien linéaire, sans trop de folies et de progression, les morceaux s’enchaînent et se ressemblent, on sent que TRIVIUM n'a pas voulu se mouiller et risquer de déplaire, contrairement aux Shogun et In Waves, qui, au delà du fait qu'ils avaient divisés la critique, avaient eu le mérite d'innover le style du groupe. TRIVIUM retourne à une construction plus basique avec ce Vengeance Falls, qui, sans être concrètement mauvais, ne révolutionne pas le genre.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par GLADIUS :


PAIN OF SALVATION
Road Salt Two (2011)
Suite d'un album magnifique, tout aussi splendide




TENACIOUS D
The Pick Of Destiny (2006)
La bande de Jack Black toujours aussi cinglée


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- Matt Heafy (chant, guitare)
- Corey Beaulieu (guitare)
- Nick Augusto (batterie)
- Paolo Gregoletto (basse)


1. Brave This Storm
2. Vengeance Falls
3. Strife
4. No Way To Heal
5. To Believe
6. At The End Of This War
7. Through Blood And Dirt And Bone
8. Villainy Thrives
9. Incineration: The Broken World
10. Wake (the End Is Nigh)
11. No Hope For The Human Race (ed. Spéciale)
12. As I Am Exploding (ed. Spéciale)
13. Skulls... We Are 138 (ed. Spéciale)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod