Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Orelsan

CASSEURS FLOWTERS - Casseurs Flowters (2013)
Par GLADIUS le 30 Décembre 2013          Consultée 3178 fois

Quand ORELSAN et GRINGE font un duo ensemble, ça donne au choix soit le grandiose « Ils sont cools », soit le cinglé – je pèse mes mots – et osé « Saint Valentin », que je vous laisse le plaisir de découvrir si ce n'est déjà fait, plein d'humour et de second sens, comme toujours quand les deux rappeurs se mettent ensemble et ne font plus qu'un. Potes depuis leur jeune enfance et forts du succès du tube « Ils Sont Cools », les rappeurs estiment que le moment est opportun pour sortir un nouvel album. Ils sortent cette nouvelle mouture sous le nom de scène CASSEURS FLOWTERS, nom repris des voleurs dans le film Maman j'ai raté l'avion.

Cet album est une pure pépite du rap français. Il y a tout ce qu'il faut dessus. Déjà, un concept : les deux rappeurs font dérouler l'album sur une journée entière et quotidienne pour eux, de 14h58 à 6h16. On va donc suivre les deux bougres dans leurs aventures folles tout au long d'une journée. L'album se base sur le fait que leur producteur demande absolument un single, mais que les deux potes sont trop feignants et procrastinateurs pour s'en occuper, et dans tout les cas ils s'en foutent, ils veulent faire de la musique pour eux et pas pour l'argent. Alors les deux gars se réveillent vers 15h (du matin), là où l'histoire commence.
L'humour est le point fort de cet album. Les vannes balancées dans tous les sens à la pelle, c'est du grand art. Et quand les deux bougres se décident enfin à se bouger le fion pour sortir dehors, ça donne « Regarde comme il fait beau (dehors) », un titre excellent qui va nous faire comprendre que... finalement, ils bougent pas. On enchaîne avec le titre probablement le moins percutant de l'album, « Stupide! Stupide! Stupide! » qui a une instru et un refrain peu accrocheur. « Tu m'dois de l'oseille » reprend très fidèlement la galère des musiciens qui sont constamment poussés avec des coups de pieds au cul par leurs maisons de disques à sortir des singles qui ramèneront de l'argent.

Les pauvres s'ennuient toujours, ils se prennent même un gros vent par le bus dans « Deux Connards dans un Abribus ». Fin d'aprem, les deux acolytes essaient en vain d'écrire, en sort le morceau « Bloqué » qui a une structure d'écriture fort intéressante – j'entends par ici le fait de reprendre le même mot à chaque fin de phrases, ce qui peut être aussi comique que percutant.
« La mort du disque » retranscrit parfaitement notre sensation quand on achète un CD de notre artiste favori sans même regarder le prix et qu'on se dit « Comment c'est nuuuuuul ». Les deux rappeurs s'énervent comme ils ne l'ont jamais fait, ils déchirent tout, trouvent tous les moyens de dégommer l'album et tout ça avec beaucoup d'humour. Même si l'on aime pas forcément, force est de constater que l'originalité et l'humour sont présents.

La soirée approche, les deux rappeurs deviennent nostalgiques avec le magnifique « Dans la place pour être » et son instru géniale. « La nouvelle paire » est peu percutant, cependant « Fais les backs » est excellent grace à son dynamisme croissant, et le final en featuring avec leur pote 2KLO qui veut s'introduire sur l'album avec un rap pour le moins... original.

La fin de l'album est en plein dans la soirée. D'abord un petit discours sur le métier phare à notre économie qu'est la prostitution, dans « Les putes et moi ». Les deux rappeurs racontent leur expérience, ORELSAN y met beaucoup d'humour tandis que GRINGE assure un flow impeccable. On passe par le « Change de Pote » assez marrant et agréable à écouter pour les paroles.
« Manger c'est tricher », dicton que tout étudiant se doit de connaître, est repris par les CASSEURS FLOWTERS avec de l'humour, et de l'alcool dans le sang...

Les deux rappeurs rentrent chez eux. Sur le chemin ils rencontre un homme qui prononce mal leurs noms, ça les rends fous. Ça donne « Greenje et Orselane ». Excellent et tellement bien écrit.
Le final, c'est « Des Histoires à Raconter ». Et quel choix merveilleux d'avoir mis ce titre en dernier. Il résume parfaitement l'idée du concept de l'album, l'ambiance de celui et la vie des deux rappeurs. Un sacré morceaux qui remonte le niveau du rap français d'un grand pas.

Il en est fini de cette longue journée... à 6h16... Les deux rappeurs nous ont emmenés dans une vie peu commune, une vie de branleur qui s'assume et qui vit au jour le jour. L'humour de cet album est tout simplement parfait. Bien dosé pour ne pas être grossier ni choquant, les deux acolytes ont fait leur travail à merveille. Alors bien entendu, cet album est spécial, « La Mort du Disque » ne trouvera pas grâce aux oreilles de tout le monde, mais bordel que d'originalité. À l'heure où le rap français tombe dans une auto-parodie affligeante, les CASSEURS FLOWTERS arrivent comme un espoir de renouveau.

Note réelle : 4,5/5
Morceau préféré : « Des Histoires à Raconter »

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


Kendrick LAMAR
Good Kid, M.a.a.d City (2012)
Quelle claque mes amis, quelle claque !




DEMI PORTION
Dragon Rash (2015)
Le sangoku du rap !


Marquez et partagez







 
   GLADIUS

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Orelsan (rap)
- Gringe (rap)


1. 14h58 – Casseurs Flowters Opening
2. 15h02 – Regarde Comme Il Fait Beau (dehors)
3. 15h45 – Stupide Stupide Stupide
4. 16h00 – Tu M’dois D’l’oseille
5. 16h22 – Deux Connards Dans Un Abribus
6. 17h04 – Prends Des Pièces
7. 18h30 – Bloqué
8. 19h26 – La Mort Du Disque
9. 20h08 – Dans La Place Pour Être
10. 20h13 – La Nouvelle Paire
11. 22h31 – Fais Les Backs
12. 01h16 – Les Putes Et Moi
13. 01h25 – Johnny Galoche
14. 01h47 – Change De Pote
15. 03h53 – Manger C’est Tricher
16. 04h41 – Greenje Et Orselane
17. 06h16 – Des Histoires à Raconter



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod