Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Lemon Twigs

Sean LENNON - Friendly Fire (2006)
Par A.T.N. le 19 Septembre 2014          Consultée 922 fois

Si le bonhomme avait choisi un pseudonyme, il aurait été démasqué au bout de 20 secondes. Ce timbre, cette voix, ces accords de septième diminués, on voit immédiatement apparaître le visage de son père. Il souffre sans doute de cette comparaison permanente, mais on ne peut renier ses gènes... Friendly Fire est-il pour autant un travail de plagiat sans talent ? Absolument pas. Ce disque est un album de pop mélancolique quasiment irréprochable, et toute personne sensible aux compositions de John LENNON devrait y jeter une oreille.

En 2006, Sean LENNON sort d'une longue période éloignée des projecteurs, huit ans après son premier album qui n'avait pas grand intérêt... Fuyant l'attention médiatique, l'artiste a passé ces années à naviguer entre projets musicaux et vidéo, touchant à tout et suivant ses envies. Comme il n'est pas particulièrement dans le besoin (en tant qu'ayant-droit il doit toucher 1 million de brouzoufs à chaque fois qu'il respire), il prend son temps.

La sortie de Friendly Fire arrive à la suite d'une trahison amoureuse suivie d'une amitié perdue (le pote d'enfance qui avait couché avec sa copine est mort dans un accident de moto avant que les copains s'expliquent). D'où la tonalité triste et l'omniprésence de mid-tempi.

La liste des chansons parfaites est longue... Le thème au piano de "Dead Meat" est délicieusement mélancolique, "Wait for Me" pourrait avoir figuré sur Rubber Soul sans aucun problème (sauf qu'entre temps 40 ans de pop sont passées par là et on ne peut plus crier au génie), "Friendly Fire" distille son gentil spleen avec finesse, "Spectacle" possède un mouvement que sa mélodie emporte loin dans nos rêveries... LENNON nous conte des histoires tristes, avec un doux détachement et une attitude qui veut dire "on va tous mourir, mais c'est très poétique". Combien de groupes seraient prêts à vendre père et mère pour pondre un bijou de pop rêveuse comme "Parachutes" (le morceau sera d'ailleurs proposé en duo avec -M- pour le marché français) ?

Ces morceaux parfaitement ficelés nous emmènent au vrai sommet de l'album qui, étonnamment, est une reprise d'un obscur morceau de Marc BOLAN, "Would I be the One". Ce titre lumineux à l'intro magique et à la conclusion psychédélique nous permet d'apercevoir jusqu'où Sean LENNON peut aller, et rétrospectivement de mettre en évidence ce qui manque un peu aux autres titres.

Car du côté des arrangements, rien à dire. L'équilibre musical est aux petits oignons, la production superbe, les orchestrations évitent toujours la surcharge mais offrent la richesse nécessaire au plaisir des oreilles. Chaque chanson, prise séparément, est excellente, et montre une vraie science (rare) du couplet/refrain, le graal de la pop.

Non, ce qui pêche c'est donc cette relative homogénéité des morceaux, et ce manque d'ambition. Passés les trois ou quatre premiers titres, cette persistance de la balade mélancolique peut finir par lasser, et le timbre nasillard de Sean LENNON peut devenir crispant. Prendre ces compos par un angle plus pêchu parfois, plus agressif ou moins triste, aurait sans doute contribué à un meilleur équilibre.

Une deuxième voix, une écriture à quatre mains, est ce qu'on pourrait lui conseiller (humblement) pour dynamiser/varier tout cela. D'ailleurs ce barbu aux cheveux longs et à lunettes (!) a choisi de poursuivre l'aventure artistique avec... sa compagne. Ah, les gènes...

A lire aussi en POP par A.T.N. :


The BEATLES
The Beatles (1968)
L'album brocante, le disque de tous les styles

(+ 2 kros-express)



Julien DORé
Ersatz (2008)
Du coq à l'âne, de la gazelle au perroquet...


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



Non disponible


1. Dead Meat
2. Wait For Me
3. Parachute
4. Friendly Fire
5. Spectacle
6. Tomorrow
7. On Again Off Again
8. Headlights
9. Would I Be The One
10. Falling Out Of Love



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod