Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2014 Pibrock
 

- Style : Dan Ar Braz , Red Hot Chilli Pipers, Pat O'may
 

 Site Officiel (265)
 Acheter L'album (240)

PIBROCK - Pibrock (2014)
Par GEGERS le 11 Décembre 2014          Consultée 826 fois

Régulièrement, votre serviteur vous narre les plaisirs qu'il ressent à découvrir et parler de ces artistes, vieux loups de mer ou jeunots aux dents aussi longues qu'une bombarde, qui s'évertuent à faire vivre la scène rock celtique en France. Là où les Tri Yann vieillissent et se font plus rares, là ou les Merzhin vont voir de nouveaux horizons moins celtisants, ce sont bien les Celkilt, les Kalffa et autres Transpher qui perpétuent une tradition désormais bien établie qu'est cette superbe idée de mélanger distorsion des guitares et tradition des instruments.

Nouveau venu sur cette scène bariolée et en perpétuel mouvement, PIBROCK semble bien décidé à frapper un grand coup d'entrée par le biais d'un premier album qui témoigne d'une véritable envie d'en découdre : pour prendre la pleine mesure de cet opus éponyme, il vous faudra en effet engloutir près de 66 minutes de musique, une durée particulièrement longue pour le style pratiqué. Il est évident, néanmoins, que PIBROCK ne fait pas ici preuve de remplissage, et n'a pas surestimé ses capacités à tenir l'auditeur en haleine. La recette, mélange de rock mordant et de cornemuses est tellement savoureuse que l'on écoute l'album d'un traite, en faisant d'autres choses tout d'abord, puis en délaissant ses tâches pour se laisser emporter, peu à peu par une musique qui, si elle tient évidemment de Dan Ar Braz ou de Pat O'May, bénéficie d'une identité très marquée, marquée par une énergie rock de tous les instants.

La base de la musique de PIBROCK repose sur une guitare électrique mordante, sur laquelle viennent se greffer des lignes de cornemuses imposantes, tantôt solennelles et respectueuses de la tradition, tantôt audacieuses et n'hésitant pas à briser les conventions. A cet ensemble s'ajoute une section rythmique parfaitement en place, et de temps en temps un chant d'une grande beauté. Si la plupart des morceaux présentés sont des instrumentaux, le groupe nous offre néanmoins une petite frayeur en début d'album avec "Whalermen O' Dundee" : timbre fébrile, hésitant et peu agréable, accent anglais à trancher au couteau. Fort heureusement, c'est un autre chanteur qui officie sur le reste de l'opus, et qui fait des merveilles sur le bluesy "It Hurts me too" ou sur "La doelanaise", titre aux influences reggae qui se transforme rapidement en un rock rugueux et mordant sur lequel paroles en français et en breton se mélangent à merveille. Finalement, "Viking rhapsody - Lament", dans un univers proche de celui d'Alan Simon, ou "Les trois marins de Groix" viennent confirmer que ce chanteur est une perle qui, espérons-le, aura plus l'occasion de faire montre de son talent sur un prochain album.

Les 66 minutes, variées et sans temps mort, passent ainsi à la vitesse de l'éclair. PIBROCK se fait audacieux, en proposant des riffs proches de la musique metal sur "Bards Maqam" et sa rythmique tribale, ou sur "Viking rhapsody - saga", épique et fédérateur. La cornemuse, au centre de tous les débats, se fait virtuose sans pour autant éclipser les autres instruments, à l'image de ce que proposer un groupe tel que les Red Hot Chili Pipers. Les instrumentaux sont de grands moments de bonheur, à l'image de "Lost bards", rock endiablé, ou "Blues lament" et ses six minutes toutes en progression, blues enfûmé qui montre que la cornemuse à son mot à dire dans tous les contextes.

L'interprétation de titres traditionnels plus connus des amateurs de culture celtique ("Loch Lomond", "Scotland the brave"), si elle semble être un passage obligé en concert, ne constitue pas réellement un atout sur cet opus, les versions enregistrées n'apportant pas grand chose, notamment cette relecture sans grand relief de "Loch Lomond". On préférera les relectures de traditionnels bretons ou, c'est une évidence, les compositions personnelles d'un groupe dont les idées sont de grande qualité.

Il serait faux de penser que l'omniprésence de la cornemuse réserve cette première réalisation de PIBROCK à un public d'amateurs éclairés. Au contraire, riche en mélodies marquantes, bénéficiant d'un côté rock (voire metal) assumé et délectable, ce premier opus est à même de séduire tous les amateurs d'un rock celtique direct et inspiré. Un groupe dont la démarche, si elle ne révolutionne pas le genre, bénéficie d'une certaine originalité sur la scène française, et mérite d'être soutenue et saluée.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


DAVIKEN
Pogonoz (2006)
Rock celtique inventif




TRANSPHER
Black Sam (2016)
Dans l'antre des pirates


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Philippe Dehouck (highland bagpipe)
- Xavier Demarquette (batterie)
- Yann Huellic (guitare, voix, derbouka)
- Manu Leuliet (batterie)
- David Planque (basse)
- Chrisophe Popineau (highland bagpipe)


1. Mary Kelly's / Patrick's Dream
2. Whalerman O'dundee
3. Kas A Jig - Part 1
4. Kas A Jig - Part 2
5. It Hurts Me Too
6. Blues Lament
7. La Doelanaise
8. Bards Maqam
9. Loch Lomond
10. Scotland The Brave / Brave
11. Soleil D'orient
12. Les Trois Marins De Groix
13. Lost Bards
14. Viking Rhapsody - Saga
15. Viking Rhapsody - Lament
16. Viking Rhapsody - Trec'h



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod