Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fiddler's Green, Mr Irish Bastard, The Moorings , The Stanfields

The RUMJACKS - Sober & Godless (2015)
Par GEGERS le 16 Février 2015          Consultée 1339 fois

Quatre années après un premier album porteur de promesses quant au futur du groupe australien, il est difficile de se pencher de nouveau sur le cas des RUMJACKS. La faute à son leader, Frankie McLaughlin, excellent chanteur parfaitement adapté au style punk-rock celtique du combo, mais également un imbécile fini, condamné en 2012 à seize mois de prison ferme pour violences conjugales. Même si les faits ne sont pas aussi tragiques que ceux qui ont conduit un célèbre rocker français dans les geôles lituaniennes, il reste difficile de séparer l'humain du musicien, de passer outre la personnalité pour ne se pencher que sur la musique.

Pour autant, il serait dommage de passer à côté de ce deuxième témoignage studio, après moult EP et singles apéritifs, des cinq amateurs de mandoline et de distorsion. Car il y a sur ce Sober & Godless tout ce qui fait du punk celtique un style si unique et délicieux. Un poil plus passéiste que les Canadiens des Stanfields, avec lesquels ils partagent de nombreux points communs, les RUMJACKS savent en effet parfaitement servir une musique bariolée, axée sur l'immédiateté et l'omniprésence des harmonies. Si l'influence "old school" des Pogues s'entend de toute évidence sur un titre tel que l'immédiat (et pas forcément exceptionnel "One summer's day", il y a bien plus sur ce Sober & Godless que des hymnes à la boisson, qui tendent si souvent à discréditer le genre. Comme son titre l'indique, le groupe australien voit plus loin que le houblon et l'hédonisme qui l'accompagne.

Le punk se fait rageur, brut de décoffrage, et il est évident que la grande majorité du contenu de l'album est issu de premières prises, captées avec toute l'urgence nécessaire au style. La flûte de "Home Rule" n'est pas impeccable, mais ce n'est pas grave, car la sauce prend d'emblée. Les guitares, savamment dosées dans le mix, n'écrasent pas la section batterie / basse, et cette dernière se fait particulièrement ronde et intéressante, comme c'est le cas sur le mid-tempo "Home", un des titres-phare de l'album porté par des influences reggae et des mélodies légères, immédiates. En n'hésitant pas à lever le pied, comme ils le font également sur "Sargeant" qui se pose en référence directe à Flogging Molly, ou sur le morceau titre, "Sober & Godless", rock énergique qui voit flûte, mandoline et violon offrir une savoureuse combinaison, les RUMJACKS confèrent à leur musique une substance et une profondeur qui devraient être les standards de tout groupe punk-celtique un tant soit peu exigeant.

L'album est long (plus de 50 minutes), plus que les réalisations habituelles du genre. Pour autant, le groupe ne laisse à aucun moment la lassitude s'installer, renouvelant sa musique en variant les ambiances et en canalisant parfaitement les énergies qui parcourent l'album. En mêlant les influences issues du punk historique avec des atours plus modernes (qui a dit audacieux?), le groupe accouche d'un opus empli de titres fédérateurs aux mélodies marquantes, qui se fait immédiat sans céder à la facilité. La cornemuse, jusqu'alors absente, vient pointer le bout de son nez en toute fin d'album, sur un "400 miles" s'inscrivant à nouveau dans la droite lignée de la musique des Stanfields, qui participent eux-aussi à l'actualisation de la scène punk-celtique.

Porté par un splendide visuel, "Sober & Godless" est un coup de maître et une étape cruciale dans la carrière des RUMJACKS, qui doivent beaucoup à la prestation de leur abruti de leader. Idéal pour s'initier au style de manière "intelligente", ce deuxième effort des Australiens est un aperçu du punk-celtique tel qu'il devrait être plus souvent. Rien que pour cela, le combo mérite bien 15 balles et une pinte.

A lire aussi en PUNK-ROCK par GEGERS :


The BLACK TARTAN CLAN
Scotland In Our Hearts (2014)
Nouvel hymne de l'Ecosse inside




The REAL MCKENZIES
Oot & Aboot (2003)
Les real mckenzies sont de sortie !


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- Frankie Mclaughlin (chant, flute)
- Johnny Mckelvey (basse)
- Anthony Matters (batterie)
- Gabriel Whitbourne (guitare)
- Adam Kenny (mandoline, banjo, bouzouki, bodhran, guitare)


1. Home Rule
2. Pockets In A Shroud
3. Blows & Unkind Words
4. One Summers Day
5. Barred For Life
6. Plenty
7. Home
8. Oh Sergent Wheres Mine?
9. The Leaky Tub
10. I Smell Trouble
11. Sober & Godless
12. The Reaper & Tam Mccorty
13. Me Old Ball & Chain
14. 400 Miles



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod