Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
Acheter Cet Album
 

2004 Pop'N Gum

SUPERBUS - Pop'n Gum (2004)
Par MARINA CLASH le 27 Novembre 2005          Consultée 3222 fois

Imaginez la scène…
Une journée de boulot comme tant d’autres, panne de métro ou grève SNCF, embouteillage ou pneu crevé… Vous rentrez chez vous, vidé, abattu, guettant le moindre obstacle prêt à survenir sur le chemin qui vous sépare encore de votre palier. Vous retenez un cri d’horreur lorsque s’entrouvre la porte de votre affreuse voisine et, in extremis, vous vous engouffrer dans votre home sweet home.
Dans un état de fébrilité avancé, vous vous jetez sur LE remède imparable à la monotonie du quotidien : POP’N’GUM. Car ce second album du groupe Superbus ( du latin :fier, insolent, brillant et superbe) sonne à mes oreilles comme un concentré de tonus en perfusion !

Superbus c’est avant tout Jennifer Ayache (Jenn), pour moi et apparemment pour les autres membres du groupe qui sont fans de leur chanteuse de 21 ans. Femme-enfant ou femme fatale, Jenn hésite… A l’origine du groupe et de la plupart des paroles de l’album, elle nous parle de sexe sur un rythme pop-rock ("Sex Baby Sex", "Taboo") après nous avoir confié sa nostalgie de l’enfance ("Pop’n’gum"). Car étonnamment, ce refrain simplet qui peut laisser perplexe à la première écoute est en fait une métaphore de la vie (rose, facile et sucrée dans l’enfance, dure et plus fade ensuite). Quelques titres plus ska suivent, "C’est pas comme ça", et notamment "Sunshine", un des singles, aux couplets rythmés et au refrain plus cool, avec un soupçon de reggae… Autre single, qui m’a permis d’ailleurs de m’intéresser au groupe, le fameux "Radio song", premier titre de l’album : assez rock-punk, péchu et qui passe beaucoup trop vite…Un peu trop entendu à la radio à mon goût, mais toujours efficace…
De la fausse ballade atmosphérique et aérienne ("Tu respires") à une "Little Hily" tendre et acidulée, Jenn sait aussi être la grande sœur, l’amie qui laisse son côté Gwen Stefani (qu’elle adore) et ses extravagances au placard quand il le faut !
A noter deux morceaux english: "Beggin me to stay" et "Girl", en total harmonie avec le reste de l’album, même si, à la première écoute, ils n’avaient pas retenu particulièrement mon attention.

Deux versions de l’album sont sorties :
-le collector (pochette verte et bubble gum) qui contient une partie DVD avec un film made by Jenn nous faisant découvrir l’ambiance à l’intérieur du groupe (découvrez-y « Jenn la blagueuse », un trait de sa personnalité qu’elle tient sans doute de sa maman, Chantal Lauby.)
-l’album noir arborant une bouche rouge pulpeuse nous présentant deux titres inédits et trois chansons acoustiques : "Girl", "Radio song", "Shake" (un inédit). Je vous conseille cette version de "Radio song", un bon moyen de redécouvrir ce titre…

En bref, un album remarquable pour l’énergie qu’il vous transmet via vos petits tympans. Bien sûr, certains pourront relever la légèreté des textes, mais est-ce bien là l’important ? Cet album est fait pour vous défouler, vous évader, pas pour philosopher ni s’engager… Quoique… Faire passer un bon moment et filer une bonne dose d’énergie, c’est déjà un bel engagement !

A lire aussi en POP :


BEYONCé
4 (2011)
La magnifique Beyoncé s'en sort ici à merveille!




Frank ZAPPA
We're Only In It For The Money (1968)
Peut-on faire de la musique en humour ?


Marquez et partagez





 
   MARINA CLASH

 
  N/A



Non disponible


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod