Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Gorillaz, Blur
- Style + Membre : Monkey
 

 Site Officiel De Dr Dee (385)

Damon ALBARN - Everyday Robots (2014)
Par SASKATCHEWAN le 22 Janvier 2015          Consultée 1350 fois

Damon ALBARN déteste être seul. Voilà un musicien qui enchaîne depuis vingt ans les collaborations, les groupes, les projets… Quand il s’écarte un instant de BLUR puis de GORILLAZ, c’est pour se plonger dans des tournées au long cours et des spectacles pharaoniques. Jusqu’à cet Everyday Robots, le seul disque sorti sous le nom d’Albarn seul était la compilation consacrée à l’opéra Dr. Dee. Pas vraiment ce qu’on pourrait appeler une aventure en solitaire.

Pourtant, sur la pochette d’Everyday Robots, son premier véritable effort solo, le chanteur britannique apparaît désespérément seul, recroquevillé sur sa chaise dans un coin de toile grise. On est loin des singes chantants et des opéras chinois… Ce qui ne veut pas dire que nous échapperons à toute mise en scène. Cette allure de poète maudit réchappé des années 90 est avant toute une pose : le sieur ALBARN n’a pas résisté au plaisir d’inviter des dizaines de musiciens pour produire un petit bijou pop, il suffit d’aller jeter un coup d’œil à la liste des invités.

La richesse des arrangements s’en ressent. A force de s’enfiler des albums de pop monochromes, on avait perdu l’habitude d’écouter des chansons qui surprennent à chaque écoute. Des cordes gracieuses du morceau-titre aux claviers délicats de « You and Me », en passant par la conclusion électro de « Hollow Ponds », il y en a pour tous les goûts sur Everyday Robots. La tournée d’ALBARN avec des musiciens maliens en 2013 a laissé quelques traces, témoin la guitare sautillante sur « Mr. Tembo » et les percussions boisées qui parsèment le disque.

Ceux qui connaissent le frontman gouailleur de BLUR et l’homme-orchestre qui se cache derrière GORILLAZ seront sans doute surpris par le ton désabusé de la majorité des chansons. Everyday Robots est un recueil de ballades mélancoliques, à l’exception de « Mr. Tembo » et de « Heavy Seas of Love ». L’album est nimbé d’un spleen tout britannique, sorte de regard à la fois triste et bienveillant sur le monde. Deux intermèdes instrumentaux très légers, « Parakeet » et « Seven High », viennent dissiper un peu la grisaille.

Mais quelle grisaille ! Voilà un fog que l’on respire à pleins poumons en sautillant dans les flaques d’eau. On se délecte de ces quatorze barres chocolatées frites à l’huile, servies avec un petit fond de gin rescapé de la soirée d’hier. La liste des mélodies simples et superbes de cet album est trop longue à faire… Une chanson comme « Hostiles » se déroule avec une lenteur exquise, portée par des paroles introspectives sans être larmoyantes. L’excellente « The Selfish Giant » et son piano mystérieux donnent envie d’y revenir encore et encore.

Il faudrait encore s’attarder sur les inspirations soul de « You and Me », sur la folk tranquille de « Father’s Daughter’s Son », mais il est déjà temps de tresser une couronne à « Photographs (You Are Taking Now) ». Il y a tout sur cette chanson : des paroles subtiles, une mélodie entêtante, des samples judicieux, un beat chaleureux comme un battement de cœur. Une preuve irréfutable du talent d’ALBARN, une de plus.

Beaucoup trouveront Everyday Robots énervant, lacrymal, long comme un jour sans pain… Ceux que Damon ALBARN agace ne se réconcilieront pas avec lui sur cet album. Les autres, ceux qui aiment suspendre le temps, se plonger dans une musique triste et douillette, ceux-là n’en finiront pas de se promener dans le bizarre jardin anglais façonné par l’ex leader de BLUR… à n’en plus savoir combien de « l » mettre à « balade ».

A lire aussi en POP par SASKATCHEWAN :


GORILLAZ
Gorillaz (2001)
Spécial Semaine Boîte à Demandes !




SPICE GIRLS
Spice (1996)
Quintessence de la pop music

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Damon Albarn (chant, divers instruments)
- The Leytonstone City Mission Choir (invité, choeur)
- Dan Carpenter (invité, trompette)
- Nicholas Hougham (invité, cor)
- Demon Strings (invité, cordes)
- Antonia Pagulatos (invitée, cordes)
- Alice Pratley (invitée, cordes)
- Ollie Langford (invitée, violon)
- Isabelle Dunn (invitée, cordes)
- Brian Eno (invité, chant, synthés)
- Natasha Khan (invité, chant)
- Jerome O'connell (invité, steeldrum)
- Richard Russell (arrangements électroniques)
- Simon Tong (invité, guitare)


1. Everyday Robots
2. Hostiles
3. Lonely Press Play
4. Mr Tembo
5. Parakeet
6. The Selfish Giant
7. You And Me
8. Hollow Ponds
9. Seven High
10. Photographs (you Are Taking Now)
11. The History Of A Cheating Heart
12. Heavy Seas Of Love
- titres Bonus
13. Father's Daughter's Son
14. Empty Club



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod