Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE DOOM SLUDGE   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BROTHERS OF THE SONIC CLOTH - Brothers Of The Sonic Cloth (2015)
Par NOSFERATU le 11 Avril 2015          Consultée 743 fois

Rien que le nom de ce trio vaut déjà le détour… On imagine baigner à son évocation dans un univers psychédélique plutôt démentiel avec une expérimentation sonique outrancière qui va de pair. A la tète de cette hydre à trois têtes, l’imposant Tad doyle, sorte de clone de Mr PERE UBU DAVID THOMAS (au sens propre comme au sens figuré !) qui sévissait à la fin des années 80 au sein de BUNDLE OF BISS (post hardcore noisy) puis par la suite avec les terrifiants TAD dont les membres incarnèrent le versant extrème de la fameuse vague grunge de Seattle. Leur "God’s balls" est d’ailleurs à écouter d’urgence si vous êtes avides de sensations fortes particulièrement destroy.

Puis cet ancien garçon boucher (qui doit au moins peser une tonne !!) avait disparu jusqu’à reparaitre ces dernières années à travers donc cette mystérieuse confrérie : BROTHERS OF SONIC CLOTH… Désormais il fait penser à Raspoutine le moine fou avec une barbe blanche certainement pas fleurie (on n’est plus en 67 tout de même !) et la musique, euh, illustre le caractère fracassé du personnage… En 2009, le redneck s’entoure de sa compagne Peggy et de différents batteurs, sort deux brulots incandescents mais le véritable premier disque n’est apparu seulement ces derniers temps, sur Neurot Recording (le label dingue de NEUROSIS). Tad retourne ainsi à ses premiers amours, le heavy sale dans la tradition "sabbatienne", (je sens que l’ami Red one va trépigner !. )Cette nette orientation s’entend, en effet, sur le premier titre, le poissard "lava" avec un growl démentiel du Tad qui n’aurait rien à envier au plus explosif groupe de death metal… Avec toutefois des stridences qui renvoient aux groupes post punk anglais des eighties à la GANG OF FOUR ou WIRE, deux fleurons fétiches du couple Doyle.

Le deuxième est un exercice « funeral doom » à la ESOTERIC, lourd, reptilien, écrasant et complètement déconcertant. Rajoutez des vocalises d’outre tombe et vous voyez un peu l’ambiance… Avec cependant des choeurs de créatures célestes, donnant un coté cosmique à la chose, qui nous évitent ainsi d’avoir une digestion un peu trop difficile… "Unnamed" commence par de jolis arpèges mais après, d’après vous, qu’est ce qui va se passer ? Banco, vous avez tout compris, un éléphantesque riff de gratte faisant passer TONY IOMMI pour un bluesman arthritique, le genre de gimmick que l’on a entendu mille fois mais qui reste toujours aussi excitant… C’est un titre qui rappelle justement le TAD de la grande période dans sa structure avec une fin étonnament épique. "La mano pederosa" est plus post rock dans sa construction. C’est très long et très angoissant, un peu comme si les membres de SLINT apprenaient les codes du heavy metal. J’allais dire que cette "chanson"(!)serait presque progressive mais euh, il m’étonnerait qu’un fan de CAMEL jette une oreille sur cette orfèvrerie malade... "I am" parait plus posé et joue sur la répétition, il commence comme un titre plus post rock, assez lancinant mais il se transforme rapidement en magma surpuissant doublé d’une mélodie crépusculaire du plus bel effet.

Enfin, des orgues apparaissent durant le très noir et très tribal (à la NEUROSIS pour l’utilisation des percussions) "The immutable path", la mélodie y est cafardeuse à souhait avec d’inquiétants vocaux graves.
Le disque s’avère être finalement plutôt varié. Tad Doyle s’est, en effet, enrichi de différentes atmosphères, le seul point noir étant cette hideuse pochette que même un groupe "revival" étiquetté New wave of heavy metal ne voudrait pas…

A lire aussi en PUNK-ROCK par NOSFERATU :


DEAD KENNEDYS
Virus 100 (1992)
Meillleur hommage à lee oswald bradley !!!




The LORDS OF THE NEW CHURCH
The Lords Of The New Church (1982)
Entrez dans une nouvelle église, oubliez daesh !


Marquez et partagez





 
   NOSFERATU

 
  N/A



- Tad Doyle (vocaux,guitare)
- Peggy Doyle (basse)
- Dave French (batterie)


- lava
- empires Of Dust
- unnamed
- la Mano Poderosa
- i Am
- the Immutable Path
- outro-piano



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod