Recherche avancée       Liste groupes



      
NOISE ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1990 Head
1991 Goat
1989 Pure
 

- Style + Membre : Tomahawk

THE JESUS LIZARD - Head (1990)
Par NOSFERATU le 19 Août 2018          Consultée 100 fois

« Pure » était un savoureux E.P. qui allait inaugurer une discographie noisy en diable.
Suit donc « head », L.P. sorti en 90, qui voit le début d’une décennie « grunge/ noise » dans laquelle le gang s’immerge complètement. Définitivement installé dans le fief d’Albini (ex BIG BLACK), leur producteur, le trio peaufine son noise rock retord.

Le groupe possède des ingrédients pour faire un groupe non seulement fou, mais aussi efficace en précision chirurgicale bruitiste. D’abord, un chanteur malade, David Yow, reprenant sur scène la geste des « entertainers » déjantés à la Iggy, Lux interior (CRAMPS), capables de s’uriner sur scène (pas loin donc des exactions d’un détraqué à la G.G. ALLIN ). Et surtout, ce timbre de voix d’un schizophrène échappé d’un asile psychiatrique. Ensuite, à la gratte, Duane Dension, expert en riffs blindés, passé par le jazz et le punk rock. Enfin à la basse, Sims qui a joué dans RAPEMAN, le combo bruyant de Steve Albini.
Ce qui manque à ce trio dévastateur, c’est un vrai batteur pour que l’alchimie soit parfaite. Car les bip bip d’Alesis (vous savez la charmante boîte à rythme de « pure »), ça va un moment. Cette dernière les rattachait d’ailleurs à tous ces groupes (de SUICIDE à SISTERS OF MERCY) qui suivaient les dogmes d’un certain post punk. L’arrivée d’un batteur donne plus de brutalité à leur noise incendiaire. Mac McNeilly a une frappe cataclysmique, en gros une sorte de Dave Lombardo (SLAYER) du post hardcore.
On sent ainsi les influences post punk et noise bien digérées pour faire un résultat presque unique, même si ce disque reste encore un peu le prolongement de l’œuvre déviante d’un SCRATCH ACID, l’ancien groupe de Yow (flagrant sur « Waxeater »). Le malsain désormais quatuor a aussi beaucoup écouté le hardcore country des DEAD KENNEDYS. Ainsi que l’omniprésence d’un BIRTHDAY PARTY (on le sent bien sur le rampant « My own urine « avec les grognements d’un yow en plein cauchemar schizophrénique) qui se fait sentir dans la plupart des morceaux. « If you had lips », lui, sonne presque comme du CRAMPS minimaliste.

Mais s'il est un groupe ayant bien inspiré nos lézards, c’est bien CHROME. D’ailleurs, à travers un titre tout simplement appelé « Chrome » (rajouté dans une réédition du cd en 2009), ils combinent le stoogien « Tv as eyes » et l’érotique (!) « abstract nympho », mais bizarrement sans atteindre la folie des compositions originales, peut-être à cause du manque d’utilisation accentuée de collages caractérisant le combo cosmique punk de HELIOS CREED.
Cette noise est donc incroyablement syncopée mais aussi parsemée de mélodies vicieuses (« One evening »). « SDBJ » est presque du HELMET ( le côté métal en moins). « 7 vs 8 » paraît un blues dans sa construction, mais avec un côté distordu et agressif qui en fait peut-être le titre phare du disque. Il y a même une « ballade », intitulée « Pastoral » particulièrement comateuse et qui n’a rien de pastoral. « Good things » bourdonne comme du punk rock dans une tonalité répétitive. Un instrumental, « Tight n' shiny », carillonne de façon speed et martial.

Dans tous les cas, la venue d’un batteur donne ainsi du relief à la sauvagerie de ce quatuor bien déglingué.

A lire aussi en PUNK-ROCK par NOSFERATU :


The STOOGES
Gimme Danger (2018)
A real cool time




TAD
8-way Santa (1990)
Tad Doyle s'énerve toujours mais ...


Marquez et partagez





 
   NOSFERATU

 
  N/A



- David Yow (chant)
- Duane Denison (guitare)
- David Wm. Sims (basse)
- Mac Mcneilly (batterie)


- one Evening
- s.d.b.j.
- my Own Urine
- if You Had Lips
- seven Vs. Eight
- pastoral
- waxeater
- good Thing
- tight N Shiny
- killer Mchann
- chrome



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod