Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The KOOKS - Listen (2014)
Par A.T.N. le 3 Mai 2015          Consultée 927 fois

Bon, un nouveau KOOKS (pas si nouveau que ça, certes, cette chronique s'est perdue dans l'espace-temps...). Si le premier album nous avait enthousiasmés, les deux suivants n'ont pas montré une volonté de mouiller le maillot et de transcender un peu ce talent de rockers british. Bref, ça ronronnait sévère.

Mais dès les premières secondes, on sent que la bande à Pritchard a pris un virage. Ouf! Le "rock à guitares", cocktail vitaminé de SUPERGRASS+POLICE, pour faire court, laisse place à un patchwork de sons électro, de chœurs en vrac, de percus enregistrées très près du micro... bref, enfin un peu de courage.

Le virage électro se retrouve dans des moments où les KOOKS se prennent pour EMPIRE OF THE SUN... surprenant, donc, mais pourquoi pas? "Are we Electric" est de l'électro-pop de bonne facture, énergique et planant. On peut même lui préférer "Westside", dont l'intro simple ne laisse pas présager cette arrivée de claviers qui se goupille nickel avec le rythme du morceau... bien joué.

Sur "See me now", nous sommes même carrément chez Billy JOEL. Et le pire c'est que c'est plutôt plaisant, alors qu'il est si facile d'être ridicule dans ce genre de piste sentimentale. De nombreux morceaux ont été pensés avec alternance de passages calmes et passages plus musclés, comme sur le final "Backstabber", très réussi, ou sur "Keep you Head up", pas hyper original mais qui se tient.

Ce qui se tient un peu moins ce sont ces moments "ethno" - je ne sais pas trop comment qualifier - emplis de chœurs féminins et d'une batterie sur-mixée très tribale... C'est plutôt osé, mais c'est raté. Le groupe essaie de transmettre des émotions qu'il ne semble pas avoir la culture ou le feeling de savoir communiquer. Il manque un truc, dans le son, la façon de jouer... Exactement comme pour "Down", ces chœurs sont moches et la chanson est bien moins entrainante qu'elle voudrait l'être. Le batteur Paul Garred, si brillant sur le premier album, n'est plus dans le groupe: son remplaçant, Alexis Nunez, manque totalement de feeling.

Le titre caractéristique de ces ratés est sans doute "Forgive and Forget", qui pourrait s'avérer excellente, rythmée, funky, mais rien n'y fait, c'est mal produit, le groupe met des habits qui ne sont pas à sa taille...

Cette ambition de changer de son et de surprendre se traduit aussi dans le nombre de titres. 15 morceaux (pour la version deluxe) c'est beaucoup. Et à moins d'être hyper talentueux en écriture et production, c'est de nos jours assez casse-gueule. Les KOOKS n'y échappent pas. "It was London" est bien trop banal dans sa mélodie et ses accords, même topo pour "Bad Habit" ou "Dreams" qu'on oublie dès la première écoute. La niaiserie de "Sunrise" tape sur les nerfs avec son refrain en boucle... bref, du remplissage.

On aimerait mettre 3 étoiles pour le sympathique côté électro parfois, et pour la prise de risque. Mais cet album ne restera hélas pas dans les mémoires.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


The ROLLING STONES
Sticky Fingers (1971)
The best of the best of rock'n'roll...




FEU! CHATTERTON
Ici Le Jour (a Tout Enseveli) (2015)
Un miracle.


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Luke Pritchard (chant, guitares)
- Hugh Harris (guitares)
- Peter Denton (basse)
- Alexis Nunez (batterie)


1. Around Town
2. Forgive & Forget
3. Westside
4. See Me Now
5. It Was London
6. Bad Habit
7. Down
8. Dreams
9. Are We Electric
10. Sunrise
11. Sweet Emotion
12. Murderer
13. Icons
14. Keep Your Head Up
15. Backstabber



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod