Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ET FOLK PROGRESSIVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Aphrodite's Child

Demis ROUSSOS - Fire And Ice (1971)
Par MARCO STIVELL le 13 Mai 2015          Consultée 1325 fois

Demis ROUSSOS nous a quittés au début de l'année. On a pu ainsi mieux cerner la place de l'artiste grec à la carrure massive dans la conscience collective, entre blagues douteuses sur la pilosité, soutien de couples issus du milieu populaire d'abord à cause des slows variété (« Quand Je T'aime »...), et, de la part des curieux et nostalgiques, admiration sans mesure pour celui qui fut l'ami de Vangelis et chanteur-bassiste du groupe APHRODITE'S CHILD.

Remontons le temps, près de 45 ans en arrière, si vous le voulez bien. Trois grecs installés à Paris ont déjà largement fait parler d'eux durant cette fin d'années 60 mouvementée. « Rain and Tears » et « It's Five o'Clock » ont permis à Loukas Sideras, Vangelis Papathanassiou et Demis ROUSSOS de s'imposer dans le paysage musical français et italien, ce qui n'est déjà pas mal !

L'entente n'est cependant pas au beau fixe, APHRODITE'S CHILD implose alors que le monument 666 n'est pas encore sorti et ROUSSOS, ayant pour atout sa voix surpuissante et ses qualités d'interprète, décide de voler de ses propres ailes immédiatement. Son premier disque, Fire and Ice, publié la même année 1971, met en avant son talent de compositeur (sous son vrai nom : Artemios Ventouris ROUSSOS), en collaboration rapprochée avec Argyros « Silver » Koulouris, le quatrième membre du groupe arrivé sur le tard pour cause de service militaire.

Les paroles sont signées Boris Bergman, qui doit d'ailleurs son premier succès au « Rain and Tears » des Grecs. Si l'on parle beaucoup d'eux au pluriel ici, c'est parce qu'on a le sentiment d'un effort commun, malgré l'absence totale de Vangelis et du ROUSSOS bassiste. Même Sideras participe à deux morceaux (dont le fameux « We Shall Dance »), le restant de la rythmique étant assuré par les frères André et Michel Hervé, musiciens virtuoses qui viennent du groupe ZOO, ainsi que le batteur Christian Devaux et les violonistes Michel Ripoche et Daniel Carlet.

Fire and Ice, renommé On the Greek Side of My Mind dans certains pays, avec une autre pochette et un ordre de titres légèrement différents, s'insère dans la veine pop-progressive largement défendue par ROUSSOS et ses compagnons. Le tube « We Shall Dance », d'une portée équivalente à celle de « Rain and Tears », conserve cette empreinte ballade hippie rehaussée par la présence de choeurs et d'une vague de clavier caractéristique, un slow magistralement servi par la voix de ROUSSOS. De même, l'excellent « Lord of the Flies », pur moment de grâce.

Mais il n'y a pas que PROCOL HARUM et les MOODY BLUES : depuis 1969, le rock se muscle, commence à partir dans tous les sens. En cela, Silver Koulouris et les musiciens de ZOO fournissent un effort pour le moins notable sur des bluettes pop et folk anglo-saxonnes très dynamiques. On rencontre de nombreux élans jazz-rock sur les « My Blue Ship's a-Sailin' », « Mountains Beyond », « I Know I'll Do It Again » et « Ô My Friends... », guère longs cependant et le format chanson reste de mise.

« She Came Up From the North » est emblématique de ce mélange pop-rock progressif avec les influences de Demis ROUSSOS, puisant dans ses origines grecques : on relève de nombreux interludes joués de manière à la fois rock et traditionnelle au cours de l'album. La fin de ce morceau est relevée par la présence de saxophones que l'on peut aisément rapprocher de ceux de Ian McDonald sur « 21st Century Schizoid Man » du groupe KING CRIMSON.

L'atmosphère « gréco-byzantine », empreinte de mysticisme, se retrouve dans les paroles et jusque dans la musique, à travers « Fire and Ice » et « On the Greek Side of My Mind », aux couleurs sombres et propices à la méditation. Les guitares appellent les fantômes, les récits mythologiques offrent une libre interprétation. Seul bémol pour cet ensemble riche et inspiré, quelques choeurs variété à la mode yéyé : on les préfère pour d'autres passages, ceux qui sonnent traditionnels justement. Un très bon premier album, de quoi discréditer toute généralisation péjorative de la carrière de Demis ROUSSOS. « Come, come, sweet nightingale... »

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Tony BANKS
Still (1991)
Toujours aussi talentueux que méconnu




Cécile CORBEL
La Fiancée (2014)
Le retour de la fée bretonne


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Demis Roussos (chant, guitare)
- Argyros 'silver' Koulouris (guitares, laouto, basse)
- André Hervé (piano, orgue)
- Michel Hervé (basse)
- Christian Devaux (batterie)
- Chalkitis Charalampe (saxophones)
- Daniel Carlet (violon)
- Michel Ripoche (violon)
- Loukas Sideras (batterie sur 4 et 12)
- Lakis Vivianos (piano, orgue, clavecin sur 4 et 12)


1. Fire And Ice
2. She Came Up From The North (tasteri Tou Voria)
3. Good Days Have Gone
4. We Shall Dance
5. I Know I'll Do It Again (tora Pou Megalossa)
6. On The Greek Side Of My Mind
7. End Of The Line
8. My Blue Ship's A-sailin'
9. Mountains Beyond
10. Ô My Friends You've Been Untrue To Me
11. Lord Of The Flies
12. Without You



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod