Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Harold MABERN - Afro Blue (2015)
Par BAYOU le 6 Juin 2015          Consultée 380 fois

Harold Mabern tout au long de sa très longue carrière a multiplié les rencontres et les enregistrements le plus souvent instrumentaux. Mais pour le second volume des Smoke Sessions il a choisi d’accompagner quelques uns de ses chanteurs de jazz préférés, qui, heureux hasard sont assez « tendances » en ce moment (Gregory Porter, Norah Jones, Jane Monheit, Kurt Elling et Alexis Cole).

Des compères habituels (Eric Alexander au saxophone ténor) et le tandem John Webber (basse) et Joe Farnsworth (batterie) sont de la partie ainsi que le tromboniste Steve Turre, le trompettiste Jeremy Pelt et le guitariste Peter Bernstein.

Le problème avec ce concept est souvent son manque de cohérence accentué par la diversité et la multiplicité des voix. Ainsi « Billie's Bounce” avec Kurt Elling, exercice de style habituel de tout chanteur de jazz est un peu iconoclaste, alors que les deux autres titres avec ce chanteur sont particulièrement réussis surtout « You Needed Me » porté par le ténor d’Eric Alexander.

Gregory Porter est fidèle à lui-même dans un « Afro Blue » assez convaincant, mais c’est le piano d’Harold que l’on remarque surtout sur le très/trop classique « The Man from Hyde Park » dédicacé à Herbie Hancock.
Norah Jones se sort magnifiquement bien de ses deux chansons, mais avec un tel pianiste c’est assez naturel.
J’apprécie moins les chansons avec Jane Monheit qui nous font retourner dans le vieux jazz, après c’est affaire de goût, mais pour moi c’est assez daté. Même remarque pour Alexis Cole et son “Such Is Life ».

La guitare de Peter Bernstein n’est présente que sur un seul morceau, l’instrumental « Do It Again » de Steely Dan, tout en finesse, le piano et la guitare se répondant avec une infinie délicatesse.
L'album s’ouvre et se ferme avec deux autres instrumentaux. "The Chief" de John Coltrane, et "Bobby, Benny, Jymie, Lee, Bu" du Jazz Messengers de Blakey qui permettent au disque de respirer.

Ce disque, un peu à part dans l’œuvre du pianiste, sacrifie à cette mode un peu détestable des « invités » même si tout le monde était présent en studio contrairement à d’autres projets où la musique transite par les computers. Malgré son côté quelquefois bancal ; il laisse entendre de superbes plages avec le jeu toujours délicat et précis d’Harold.

A lire aussi en JAZZ par BAYOU :


SANTANA
Lotus (1974)
Spécial semaine boîte à demandes !




Chucho VALDES
Border Free (2013)
Prêt pour une aventure musicale qui décoiffe ?


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Harold Mabern (piano)
- Eric Alexander (saxophone ténor)
- John Webber (basse)
- Joe Farnsworth (batterie)
- Steve Turre, (trombone)
- Jeremy Pelt (trompette)
- Peter Bernstein (guitare)
- Alexis Cole (chant)
- Kurt Elling (chant)
- Jane Monheit (chant)
- Norah Jones (chant)
- Gregory Porter Chant)


1. The Chief
2. Afro Blue
3. The Man From Hyde Park
4. Fool Rush In
5. Don't Misunderstand
6. I'll Take Romance
7. My One And Only Love
8. Billie's Bounce
9. You Needed Me
10. Such Is Life
11. Do It Again
12. Mozzin'
13. Bobby, Benny, Jymie, Lee, Bu



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod