Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ/KLEZMER/ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2006 Shalosh
 

- Style + Membre : John Zorn
 

 Tzadik (352)

RASHANIM - Shalosh (2006)
Par TEEMO le 7 Juin 2015          Consultée 841 fois

« Shalosh » est le 3ème album (« shalosh » signifie « trois » en hébreux) du trio Rashanim, mené par le guitariste-compositeur Jon Madof, également leader de l'orchestre Zion80. Ses deux projets sont radicalement différents, car si Zion80 se veut être un double hommage à Fela Kuti et à Shlomo Carlebach sous forme d'un puissant orchestre fait de cuivres, de guitare et de percussions, Rashanim évolue dans un registre bien plus épuré qui puise principalement dans le rock.

Enregistré chez Tzadik, le label créé par John Zorn, « Shalosh » s'inscrit tout comme ses prédécesseurs dans la série Radical Jewish Culture, spécialisée en musique yiddish. Car, que ce soit avec Rashanim ou avec Zion80, Jon Madof met un point d'honneur à accorder une place toute particulière à la musique juive et à ses sonorités si atypiques.

« Shalosh », sorti en octobre 2006, est en réalité le premier opus enregistré sous le nom « Rashanim ». De la même façon que l'album de John Zorn intitulé « Naked City » donna son nom au fameux projet éponyme, « Rashanim » (2003) est le titre du premier album signé de Jon Madof. En 2005, le trio empruntera ce nom à l'occasion de l'album « Masada Rock » composé et signé par John Zorn, cependant, jusqu'en 2006 le groupe « Rashanim » n'avait à proprement dit pas encore pris forme.
Pourtant, depuis le début, le power trio rock est composé des trois mêmes membres que sont Jon Madof, Shanir Ezra Blumenkranz, membre incontournable de la famille Tzadik, et Mathias Künzli.

Madof est un artiste génial et d'une grande générosité musicale. La musique qu'il écrit et interprète ne manque pas de vie et surprend par sa diversité. « Shalosh » offre dix morceaux explorant les multiples possibilités qu'offre le triangle magique du trio. Dès le premier titre, « Ein Gedi », il nous happe avec sa guitare électrique crunchy presque punk ainsi qu'avec une furieuse wah-wah qu'il enclenche lors du refrain et de l'improvisation. Blumenkranz et sa basse blindée de distorsion assène le riff rageur du morceau et enquille sur un solo tout aussi assommant avec sa dose d'effets électroniques et son tapping déboulant de nulle part. On change de décor avec « Yosefa » qui sonne subitement bien plus jazzy avec ce son chaud et rond de guitare, ses mélodies magnifiques et cet étrange solo de basse munie d'un octaver. Encore un virage avec « Atbash » et ses sonorités à mi-chemin entre l'univers d'Ennio Morricone et la surf music. Voilà passés trois titres et Madof nous invite déjà sur trois terrains aux paysages contrastés.

Au travers de l'album on ressent ce souci de proposer une musique mélodieuse, fluide et sincère. Car, bien que Jon Madof dispose d'une large palette de pédales d'effets, ceux-ci n'empiètent jamais sur la pureté de son jeu. Ils jouent plutôt un rôle de catalyseur mélodique, un outil qui sublime ses phrasés. Que ce soit à la contrebasse, à l’oud, au gimbri ou avec une simple basse électrique, Shanir Ezra Blumenkranz est une des pièces maîtresses de la formation. Ce fidèle acolyte de John Zorn démontre à quel point son style est riche et complet : jeu à l'archet (« Da'At »), improvisations pleines de feeling (« Cracow Niggun »), riffs implacables sur « Ur ur Lauter Georg »... Et quoi de mieux qu'un bon percussionniste pour porter toutes ces mélodies et tous ces riffs qui fusent ? Mathias Künzli se fond parfaitement au sein de ce trio magique s'adaptant à toutes les situations avec son jeu vivant et relevé de contretemps et autres effets rythmiques.

Avec ses multiples virages, « Shalosh » nous propose une escapade pleine de surprises. Le tout s'insère dans le doux écrin de la musique yiddish qui se prête aussi bien aux envolés ravageuses les plus mouvementées, qu'aux passages acoustiques posés. Depuis sa création, Rashanim est clairement devenu un des projets phares de la série Radical Jewish Culture du label Tzadik. En alliant klezmer, rock et jazz le trio de Jon Madof transmet beaucoup d'émotions grâce à cet univers bien à lui qu'il continue de bâtir avec ce troisième chapitre.

A lire aussi en JAZZ par TEEMO :


Enrico PIERANUNZI
Live At Birdland (2010)
Le jazz avec une touche d'exotisme




John ZORN
Masada 2, Vol. 1 : Jamie Saft Trio, Astaroth (2005)
Jamie Saft ouvre le bal avec classe et audace.


Marquez et partagez





 
   TEEMO

 
  N/A



- Jon Madof (guitares)
- Shanir Ezra Blumenkranz (basse électrique, contrebasse, oud, guimbri)
- Mathias Künzli (percussions)


1. Ein Gedi
2. Yosefa
3. Atbash
4. Da'at
5. Cracow Niggun
6. Kavanah
7. Jacob And Essau
8. Jerusalem
9. Ur Ur Lauter Georg
10. Ar Aare



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod