Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2005 1 June
 

 Mansfield.tya (708)

MANSFIELD.TYA - June (2005)
Par BARZ le 26 Décembre 2005          Consultée 6154 fois

J'ai déjà lu beaucoup d'articles sur ce premier album de Mansfield.TYA. "Mansfield.TYA ne s’interdit rien pour provoquer les sens et les faire virevolter dans un ciel grisonnant" dans les Inrocks, "l'émerveillement peut venir sans prévenir" sur le site d'A Découvrir Absolument, "Ça vaut la peine d'y jeter plus qu'une oreille." dans Libération...
Je ne démentirai pas les éloges faites sur ce disque. Je vais même essayer de pousser un peu plus loin...

Carla Pallone et Julia Lanoë sont nantaises. Après deux démos timides mais convaincantes et quelques apparitions dans des compilations intéressantes (Les Inrockuptibles, ADA...), l'album June sort le bout du nez. L'album n'est pas sorti en juin mais en octobre. Alors pourquoi June? Parce que ces demoiselles ont formé leur groupe sur une histoire, celle de June Mansfield, femme d'Henry Miller, écrivain américain très controversé du siècle dernier. Romans interdits de publication car jugés pornographiques, grande influence de la Beat Generation, Miller aurait été un avant-gardiste aussi bien littéraire que social, libérant les moeurs anglo-saxonnes.

June est un album qui repose sur cette libération. Rien n'est caché, tout est glissé à l'oreille dans un souffle d'aveu. L'ambiance très minimaliste, créée par des instruments timides (violon, guitare, piano) et la voix fragile et douce de Julia, nous prend directement par les tripes en nous faisant trembler du début à la fin.
June n'est pas un album joyeux. Il est même plutôt triste et angoissant. L'amour est là, bien sûr, mais il est mélancolique ou déçu ("Mon amoureuse", "One Million Eyes") voire même violent et meurtrier ("Tes faiblesses" et le magnifique "Pour oublier je dors"). Et quand la voix de Julia vous prend dans ses bras pour vous raconter ses petits secrets, je peux vous dire que c'est flippant. Totalement impuissant derrière son lecteur de disque, l'auditeur n'a plus qu'à chantonner l'air insolent et hypnotique de "Et demain déjà" ou crier désespérément les paroles surréalistes de "The Shout Of Rain".

Et même si la musique paraît un petit peu pauvre, son aspect torturé ravage aussi bien l'esprit que les sombres paroles de l'album. Alors on l'écoute en boucle, il fait mal au coeur et au corps mais on ne peut pas s'en passer, on se dit que si on arrête le disque, ce serait comme si on s'arrêtait de réconforter ces demoiselles au spleen ravageur. C'est délicieux, plusieurs fois je suis mort en écoutant ce disque. En me noyant dans "On a boat", assassinant ma femme, froidement, ou suite à une crise de paranoïa amoureuse. La cerise sur le gâteau, un texte de Léonard Cohen, "For you": décidément, ce disque veut ma peau.

June est un album sublime, complètement torturé et angoissant (les dessins du livret n'arrangent pas les choses), prenant l'auditeur en otage dans un univers décomplexé de la cruauté et de la douleur.

A lire aussi en FOLK par BARZ :


DILLINGER GIRL & BBFACE NELSON
Bang! (2006)
H.Noguerra et F.Pellegrini : mon disque de l'été




AXE RIVERBOY
Tutu To Tango (2007)
La belle échappée de la voix de Tahiti 80


Marquez et partagez





 
   BARZ

 
   MONSIEUR N

 
   (2 chroniques)



- Julia Lanoë (guitare, piano, chant)
- Carla Pallone (violon, piano, harmonium, chant)


1. Et Demain Déjà
2. Tes Faiblesses
3. One Million Eyes
4. Tomorrow
5. Mon Amoureuse
6. The Shout Of Rain
7. The Day Goes Pale
8. Pour Oublier Je Dors
9. On A Boat
10. For You
11. Fools
12. Doesn't Matter Who You Are
13. Bella Done



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod