Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DJANGO DJANGO - Born Under Saturn (2015)
Par A.T.N. le 3 Juillet 2015          Consultée 594 fois

Très attendu après la belle surprise du premier album, les Anglais bondissants sortent Born Under Saturn, soutenus par un single ("First Light") que les radios ont adopté rapidement.

Ce single nous propose la même recette sympathique de choeurs beachboysiens et de rythmiques tribales ; si on n'est pas déçu, on n'est pas non plus bousculé par l'audace du quartet. Sans compter le fait que "First Light" possède, lui, un refrain bien accrocheur, ce qui n'est pas le cas de nombreux autres titres. Reconnaissons tout de même que le titre d'ouverture "Giant" est très bon, avec ses guitares rythmiques qui débarquent en cours de route et ses percus punchy... ou encore "Breaking the Glass" qui capte immédiatement par sa guitare africaine et des refrains énergiques.

Mais pour le reste, et après de nombreuses écoutes, on ne peut que constater que le combo plafonne. On s'emmerde, quoi.

Ce qui cloche est sans doute cette absence de regard extérieur, ce qu'un producteur digne de ce nom peut apporter. Ici, le leader David McLean, batteur et producteur à la fois, enregistre toutes les couches de voix du chanteur Vincent Neff, et crée les rythmiques. Non seulement il reste un compositeur correct mais sans génie, mais ces fameuses harmonies vocales manquent au final d'une profondeur essentielle. Les BEACH BOYS, pour reprendre la comparaison utilisée hâtivement par les médias en 2012, chantaient à plusieurs et un de nombreux ingrédients de la magie est la complémentarité des voix. Tout comme Paul SIMON n'a pas du tout la même tessiture que Art GARFUNKEL, idem pour Mercury/May/Taylor chez QUEEN, les exemples sont légions. David McLean semble être victime du succès du premier album (qui le pousse à refaire ce qu'on attend de lui), et de sa vision musicale qui gagnerait beaucoup à se remettre en question, sinon DJANGO DJANGO est condamné à reproduire des copies du premier album.

Sur Born Under Saturn, l'impression est d'entendre un seul et même morceau pendant des plombes. Les structures se reproduisent sans surprise: percus puis choeurs puis break puis choeurs, rien ne se distingue vraiment. Sur certains morceau comme "Pause/Repeat", on peut même les accuser de s'auto-plagier (c'est la copie de "Waveforms" sur le premier).

Dommage...

A lire aussi en POP par A.T.N. :


DJANGO DJANGO
Django Django (2012)
Bamako, Nintendo, San Diego... banco !




The BEATLES
Revolver (1966)
C'est la révolvution...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



Non disponible


1. Giant
2. Shake And Tremble
3. Found You
4. First Light
5. Pause Repeat
6. Reflections
7. Vibrations
8. Shot Down
9. High Moon
10. Beginning To Fade
11. 4000 Years
12. Break The Glass
13. Life We Know



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod