Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Altra
 

 Naïve, Le Site Web (185)
 Bandcamp (202)

NAïVE - Altra (2015)
Par HEART OF STEELE le 31 Août 2015          Consultée 2065 fois

Altra... Une autre en italien. Une autre quoi ? Une autre vie ? Une autre perception des choses ? Du monde ? Une vision différente des hommes ? De la musique ?

Quand un mec civilisé se voit propulsé vers les cieux, en défiant toute forme de gravité, que s’est il passé dans sa vie pour aboutir à un tel phénomène ?

A-t-il atteint l’illuminatis, une forme d’illumination ? A-t-il gouté au meilleur des vins ? A-t-il vu l’intégrale de Breaking Bad ? A-t-il bu un verre avec Anneke Van Giersbergen ? Avec James Cameron ? Le Dalaï Lama ? David Gilmour ? A-t-il écouté le dernier Naïve ? Se souvient-il soudainement de ce qu’est le vrai amour ? Celui qui fait vibrer, qui fait oublier le temps ? Ou veut-il simplement quitter ce monde trop superficiel en faisant fi de toutes les lois de physique existantes?

Sans doute rien de tout cela... et pourtant. Nul doute que le dernier Naïve est d’une qualité rare. Le genre d’album qui, dès le premier morceau vous met une patate d’enfer, et une grosse mandale dans la tronche. Le genre de disque qui fait mouche, qui suscite un énorme coup de cœur. Non pas parce qu’ils sont frenchies, des toulousains, ou parce qu’ils sont techniciens hors pairs et ne le montrent pas vraiment, mais plutôt parce que leur univers sonore est immédiatement jouissif pour tous amateur de metal qui se respecte. Et allons même encore plus loin : pour tout mélomane amateur de sensations nouvelles. Car en termes de musicalité, on approche la perfection. Dans la continuité de leur œuvre... En fait moins Metal que l’album précédent, plus aérien comme la superbe pochette l’indique aussi, Altra est tout de même un opus d’une puissance phénoménale. En témoigne le riff presque Thrash du premier titre qui débouche les conduits auditifs de façon radicale. Mais cette puissance se situe à d’autres niveaux, plus émotionnels et donc plus introspectifs. Nous donnerons deux voies de guidance éventuelles : la première, le talent de composition déjà immense sur les deux précédents albums est ici flagrant d’évidence. La seconde est dans la forme. L’utilisation prononcée de l’électronique, marque de fabrique du groupe, est sur ce 3e album en fusion parfaite avec le coté métal de la musique. Une démarche semblable à celle d’O.S.I. (chroniqué ici même) dans le fond, et à tous les artistes avant-gardistes tels que Miles Davis, Herbie Hancock, John McLaughlin qui ont essayé le mélange de styles en musique.

D’où cette sensation parfois diffuse de non appartenance à un genre précis, même si on officie dans un Metal plutôt ouvert. Du moins, les compositions mettent en valeur un groupe hybride, qui cherche à se faire plaisir en explorant les limites de sa musique. « Un peu comme un enfant aborde les choses avec sincérité, sans se préoccuper des convenances établies » dira Rico - le bassiste chanteur - pour expliquer à l’auteur de cette chronique comment il définit le style de son groupe. Il ajoutera ensuite : « Pourquoi Naïve ? Principalement pour illustrer notre approche de la musique et des émotions, avec une volonté de ne pas s'inscrire dans un style ou une étiquette avec un cadre trop strict et fixe. » Le ton est donné. Une pierre, que dis-je, un rocher est posé sur l’édifice musical francophone. N’en déplaise aux détracteurs d’un style (le Metal) souvent honni par des masses ignorantes. Joey Star System dirait entre deux lignes (mais pas de basse) que ce disque « c’est de la bombe bébé !!! ». Un génie du nom de Devin Townsend serait immédiatement « Addicted » par les sonorités utilisées, et les parties de guitare incisives à souhait. Et aussi par l’ambiance globale. Ah... cette spatialité du son (l’écoute au casque est vivement recommandée). Depeche Mode (dont on attend un vrai album depuis 10 ans) diraient quant à eux qu’Altra est Ultra... Et retourneraient dormir. Massive Attack prendrait note de certains grooves de basse et sonorités synthétiques. De l’atmosphère froide aussi...

Oui car Naïve est particulier. Sa musique est sincère. Sa démarche fait un peu penser à celle d’Ez3kiel (chroniques sur FP) pour cet aspect là. Et c’est d’ailleurs un lien intéressant à faire, notamment quand on écoute l’introduction du titre Altra, très saturé, avec ce violon, ce satané violon dont la litanie suspecte pourrait très bien être tirée d’un opus des maitres-Es Electro français. Violon que l’on pouvait trouver de façon quasi orientalisante sur le dernier titre d’Illuminatis. Similitude hasardeuse ? Création curieuse et issue de forces insondables plutôt. Ces mêmes forces qui nous poussent à revenir sur cette galette encore et encore, en pensant parfois à Demians dans certaines mélodies, à Callisto pour l’aspect Post-Core modéré de cette musique, au dernier Lantlôs (magnifique), le tout mâtiné d’Electro relativement orgasmique. Il faut dire aussi qu’il n’y a aucun morceau à jeter. Vraiment. Tout est source d’étonnement et de plaisir, et ce n’est pas le très bon chant de Jouch ni celui de Rico qui viendra ternir ce constat. Le phrasé à la Del Naja (Massive Attack) sur certains passages – notamment la 2e moitié de Monument Size, morceau qui défouraille du Riff bien heavy – est carrément maitrisé. Ce groupe devrait être... disons le... carrément gigantesque sur scène.

Alors à ceux qui oseraient penser un seul instant que la nouvelle scène française se limite à Julien Doré, Mika, Izia, et bien qu’ils se flagellent à coup de poireaux. Ils n’ont dorénavant qu’une seule prérogative : se faire une nouvelle idée avec un groupe radical dans sa liberté, puissant et assez complexe dans sa musique. Qui a dit que la nouvelle scène française était pauvre ? La preuve métallique que non.

Listen and the Waves Will Come...

A lire aussi en HARD ROCK par HEART OF STEELE :


MOONSPELL
Extinct (2015)
Wolves of gothic metal




O.S.I.
Blood (2009)
Le sang, fondement d'un empire


Marquez et partagez







 
   HEART OF STEELE

 
  N/A



- Mox (batterie et programmation)
- Jouch (guitare, chant et programmation)
- Rico (basse et chant)


- Altra
1. Elevate / Levitate
2. Yshbel
3. Mother Russia
4. Monument Size
5. Surge
6. Waves Will Come
7. Altra



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod