Recherche avancée       Liste groupes



      
GOTHIC METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Extinct

MOONSPELL - Extinct (2015)
Par HEART OF STEELE le 2 Décembre 2015          Consultée 904 fois

"…et par une nuit sans étoiles, la meute fonçait, sur des distances folles.

Leurs cœurs de loups battaient à tout rompre. Ils parcouraient les collines, filaient comme le vent à travers les plaines. Aucun obstacle à l’horizon. Leurs pattes foulaient le sol comme jamais auparavant à la recherche du prochain village. L’Enchantement qui les animait, un Sort de Lune, les poussait vers l’avant, vers l’Humanité.

Les premières lueurs de l’aube voulaient percer… et leur rendre ainsi forme humaine."

Comme si leur aventure musicale les poussait sans cesse à se chercher, à se trouver, à se perdre (cf.Butterfly Effect), à refaire leur musique en fonction des envies, des contextes de vie de chacun des membres de cette meute là.

Car la musique est affaire de vie(s), d’émotions, de rencontres et de choix.

En quelque sorte, Moonspell a fait un choix ici. Pour rester les seuls intéressants actuellement du carré d'as 'Metal Gothique' : Anathema (qui n'est plus metal) / Paradise Lost / Type O Negative (RIP Peter Steele), le groupe a tranché pour l’évolution, non la Révolution. Pas de grand changement musical mais les incartades orientales et certaines mélodies font clairement penser aux bons vieux albums du groupe (Sin Pecado le cultissime dans certains arrangements et lignes de chant). Et aussi un peu d'electro ici et là. Je ne parle même pas des ambiances souvent hallucinées, à ne pas mettre uniquement en lien avec la production énorme comme nous avons pu le lire ici ou là…

Les ambiances sont propres à ce groupe et follement immersives depuis 1996, année de l’incroyable Irreligious (Houlà mon arthrite me reprend). Mais cet opus là, il déchire grave… En effet, tous les titres sont excessivement bons et variés, avec cette touche toute moonspellienne, méditerranéenne, suave, sombre et décomplexée. Lisutanian Metal ? Du metal Gothique pour sûr.

Et ici, on nage en plein Gothique. Avec une violence relative dans la musique, le noir et blanc dans l’ambiance et dans le propos. Le coté humain n’est présent que pour les moments d’apaisement, de beauté. Certaines rythmiques (vraiment géniales) peuvent laisser la place à un break ultime, carrément impromptu qui engendrera un solo totalement incandescent, à frissonner, tel celui de Domina, soli qui sublimeront des titres déjà incroyables en termes de composition. Même si on est encore dans ce que le groupe a toujours su faire : l’efficacité.

Un parallèle pourrait être fait avec le chef d’œuvre Metropolis - pas l’album de Dream Theater - quasi chef d’oeuvre - le film. La machine contrôle tout, son pouvoir a des ramifications jusqu’à la moindre lumière, le moindre néon. Tout ceci dans un noir et blanc maîtrisé à la perfection. Moonspell, avec Extinct, contrôle tout. De la moindre note, au plus infime (qui a dit infâme ???) coup de caisse claire, tout est maîtrisé. Y compris ce chant infernal. Le chant del Hombre Ribeiro est infernal de maitrise, de variations, d’émotions, et de puissance. Cette puissance tellurique dans sa rage, un déversoir de furie, fait de ce formidable chanteur un des plus grands du Metal, un des plus talentueux, dont la voix peut être même sensuelle sur certains titres. Qui a écouté Sacred, titre de Depeche Mode sur l’EP Second Skin ? C’est Dave Gahan qui chante ? Non, c’est notre lycanthrope préféré. Cet homme a vendu son âme au diable pour obtenir une telle voix, ce timbre qui attire dans les rangs des fans des milliers de femmes lascives et offertes à leurs plus sombres désirs…

Mais là n’est pas le sujet ! Nous voulons montrer au lecteur comment ce groupe de Metal Gothique est indispensable. Et encore aujourd’hui. Pourtant, ils ont traversé le désert des Carpates durant des lustres (oui il y a un désert là bas avec des vampires, des zombies et des traders). De 1999 à 2006 en fait. Le temps de trouver leur nouvelle voie. Une voie pleine d’un nouvel entrain, pleine de vigueur et de rage qui a permis d’engendrer le chef d’œuvre Night Eternal, véritable ode au Metal dit Dark et au dieu Riff.

Car Moonspell est un groupe qui a une particularité, enfin… il la cherche sur chaque album. Cette particularité réside dans ce que le groupe veut produire de nouveau pour ses fans et ce talent de composition, énorme, ces ambiances qui vous prennent aux tripes, ce regard sur la musique Metal, et a fortiori sur la musique en général qui leur permet d’avancer. Extinct n’est pas l’extinction du groupe mais montre au contraire un renouveau artistique, une envie de faire une musique qui leur plait et qui plait, au contraire des ex-fameux Paradise Lost qui s’enferment dans le carcan stylistique de leurs débuts depuis bien longtemps.

Et pourtant la prise de risque est là, réelle, la violence laisse peu à peu la place à la mélodie. Mais cette mélodie est amère, triste parfois, sombre toujours. Et incroyablement belle sur The Future is Dark, un titre sublime et incompréhensible de beauté noire.
Oui, le chant de Moonspell sait encore toucher nos coeurs. Ces 5 loups là, les derniers de leur rang, sont bels et biens perdus, leur âme appartenant à Mephisto. Cependant, ils courent inlassablement vers une forme d’humanité, avec un gout d’Eternité dans la bouche. Essoufflés par le chemin parcouru mais ô combien enragés !

A lire aussi en HARD ROCK par HEART OF STEELE :


O.S.I.
Blood (2009)
Le sang, fondement d'un empire




NAïVE
Altra (2015)
Metal progressivement extatique.


Marquez et partagez





 
   HEART OF STEELE

 
  N/A



- Fernando Ribeiro (chant)
- Ricardo Amorim (guitare, chant secondaire)
- Pedro Paixão (clavier)
- Aires Pereira (basse)
- Miguel Gaspar (batterie)
- Yossi Sassi (invité- bouzouki, #3)
- Mahafsoun (invitée - discours farsi, #3)
- Rév. Mike Storm (invité - éloge, #7)


1. Breathe (until We Are No More)
2. Extinct
3. Medusalem
4. Domina
5. The Last Of Us
6. Malignia
7. Funeral Bloom
8. A Dying Breed
9. The Future Is Dark
10. La Baphomette



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod