Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Chet Atkins & Tommy Emmanuel

Tommy EMMANUEL - It's Never Too Late (2015)
Par ERWIN le 14 Octobre 2015          Consultée 673 fois

Qu'on se le dise, là où Tommy EMMANUEL joue, il est seul au monde. Personne ne saurait approcher même de loin l'étendue de la maîtrise de son art. Je suis guitariste et j'aime toutes les formes de musique, j'ai croisé le chemin de la quasi totalité des guitar heroes de la musique populaire et classique. Et Tommy, plus qu'aucun autre, semble avoir atteint un état de constante félicité et de plénitude avec son instrument. Une forme d'illumination, de transcendance. Au fur et à mesure des années qui passent, les concerts sont d'ailleurs de plus en plus extraordinaires. Alors, l'arrivée d'un nouvel album dans les bacs, son 17eme, est un réel plaisir.

Le plaisir est immense, et débute avec la petite introduction qui s'intitule "Only Eliott", qui présente une étonnante simplicité de façade, la mélodie se retient instantanément. Un titre de la même famille que "Ruby's eyes", direct et sans fioritures. Cela dit n'ayez aucun doute, comme d'habitude, nous autres gratteux allons avoir les plus grandes difficultés à nous relever du contenu de cet opus.

Il y a surtout ce titre qu'il interprétait lors de sa dernière tournée et que nous ne connaissions pas encore : "Blood brother", - qu'il a pris l'habitude de dédicacer à Paco DE LUCIA, le meilleur des meilleurs à son goût -, une véritable merveille. Techniquement loin d'être aussi complexe que la majorité de ses titres, cette composition détonne par son ambiance dramatique et la violence sourde avec laquelle sa Maton "Mouse" retentit et vibre. Personne à part le virtuose australien ne sait faire vibrer une guitare de cette manière... Je vous adjure à son écoute, c'est un must absolu.

Au même niveau de perfection, "Hope street" composée sur la route de Liverpool, semble tirée des oeuvres complètes des scarabées qu'il aime tant. Imaginez là un peu moins complexe tout en conservant ses harmonies et nous avons là une chanson de Paul et John... Si si ! Ecoutez plutôt sa version de "Lady Madonna", les démarches se ressemblent ! "It's never too late" est aussi un des sommets ici présents, toute la technique si fine du guitariste y passe ainsi que son toucher, incomparable.

Mais nul besoin d'encenser les must de l'album plus avant car le reste de la galette est souvent magnifique. "El vaquero" sonne Tejas, comme datant de l'époque où le Texas était mexicain dans une ambiance de fière extraction. On entend plus loin avec surprise Tommy fredonner sur la difficile "The bug", il y a là dessus de quoi se charcuter les doigts tel un charcutier du dimanche... "One day" reprend un thème américain célèbre sur des variations de grande beauté comme Tommy seul sait les proposer. "Travelin clothes" sent le vécu du mec tout le temps sur la route... Une tranche de sa quotidienne, belle, simple et efficace.

"Hello and goodbyes" sonne plus jazz fusion, on y entend deux guitares, une rythmique et une solo, ce qui est très rare chez Tommy, surtout ces dernières années. La compo évoque un décès et une naissance simultanés, yin et yang, noir et blanc... plus loin, "Miyazaki's dream" est toute entière empreinte de nostalgie. Enfin nous avons un joli blues bien roots avec "One mint julep", qui lui laisse tout loisir de nous émerveiller par sa maîtrise des harmoniques. Pas un instant de répit, camarade guitariste !

On note beaucoup moins de reprises qu'à l'accoutumée sur cette livraison. L'ensemble a une allure qui confirme à nouveau l'étendue du talent du virtuose from down under. Plusieurs titres sont immortels, les autres sont tous très chouettes, rendant cet album nécessaire à tous les amoureux de guitare. Pour autant ne boudez pas votre chère six cordes !

A lire aussi en JAZZ par ERWIN :


Tommy EMMANUEL
The Colonel And The Governor (2013)
Deux guitares




Annie LENNOX
Nostalgia (2014)
La super giga classe


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Tommy Emnnauel (guitare)


1. Only Elliott
2. Its Never Too Late
3. The Bug
4. El Vaquero
5. Hope Street
6. Blood Brother
7. Miyazaki's Dream
8. One Day
9. Travelling Clothes
10. Te Ranch
11. Hellos And Goodbyes
12. One Mint Julep
13. The Duke
14. Old Photograph



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod