Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK CELTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Flogging Molly, The Wakes , Drink Hunters, The Black Tartan Clan , Bastards On Parade, Happy Ol' Mcweasel, Mr Irish Bastard, Lexington Field, The Fisticuffs , The Real Mckenzies , Fiddler's Green, Booze Brothers, The Mahones , The Moorings

DROPKICK MURPHYS - The Warrior's Code (2005)
Par CHIPSTOUILLE le 22 Février 2006          Consultée 4421 fois

Hop-hop-hop! Tu vas où avec ta planche de surf là? Range-moi ça, t'es pas parti du bon côté! On va bien parler de Punk oui, mais pas de Punk californien, alors tu ranges ta vraie dent de requin en résine, ton T-shirt jaune moulant et ta perruque en poils de yack décolorés et tu change d'horizon, c'est sur la côte Est que ça se passe. Prends ta cornemuse, ta gratte, ton ampli, on va aller mater un match des Red Socks en descendant quelques pintes dans un Pub du coin. T'aimes pas le Base Ball ? Comment ça tu m'as "casséééééé" ? Y a de la boxe si tu préfères, tu veux qu'on règle ça sur le ring ?

Vous l'aurez compris, les DROPKICK MURPHYS sont un groupe de Punk en directe opposition au punk rock-californien qui a inondé nos chères stations FM depuis une grosse décennie maintenant. Forcément, à une image plutôt juvénile de jeunots s'amusant à trouver leurs trois premiers accords sur les guitares saturées a fond et au chant clair, les DROPKICK MURPHYS opposent une image plus musclée, avec du poils sous les bras, le menton qui pique, quelques litres de bières au compteur, une voix rauque, des choeurs virils, et une ambiance plus festive.

La grosse originalité du combo se porte au niveau des influences irlandaises plus que prononcées, puisque les airs font énormément penser à ce qu'on peut entendre en musique celtique irlandaise : cornemuse à fond, musique de danse en rond, mélodie facile et rapide. Le groupe entame d'ailleurs ses concerts avec une reprise des CHIEFTAINS, groupe celtique de renom. J'ai ouïe dire que certains chroniqueurs de Forces Parallèles apprécient. Le groupe revendique également des influences Hardcore, et en effet les titres s'enchaînent très rapidement. Cela dit, on est encore très loin des 30 morceaux par albums qu'alignent des groupes new-yorkais comme MADBALL, mais l’efficacité est bien là. Le ton est donc donné sur une ambiance populaire début XXeme, festive bien entendu, on s'imagine parfaitement l'ambiance des pubs de Boston de l'époque. Le groupe n'en est d’ailleurs pas à son premier essai puisqu'il s'agit là de leur cinquième album depuis leur formation en 1996.

Alors que dire de cet album? Viril, festif, celtique, c'est tout ce qu'on pourra lui « reprocher ». Sur la forme, c'est parfait, sur le fond, on décèle malheureusement quelques ratés. On a bien entendu quelques tubes dont le décapant "Your spirit's alive" faisant office d'introduction guitare et bag pipe à fond les ballons. Dans un registre plus rock que punk, débarrassé des influences irlandaises, "The burden" offre un très bon refrain entraînant, pas original pour un sou, mais percutant comme il faut, à entonner en concert. Enfin, mon petit chouchou, le titre qui reste bien en tête après l'écoute du disque et que l'on ne peut s'empêcher de siffler, la speederie Punk qui relève le niveau de tout l'album "The auld triangle". Notons qu'il s'agit là d'une reprise - quoique le terme arrangement est plus adéquat - écrite à l'origine par un écrivain Irlandais, Brendan Behan, laquelle avait déjà été jouée par les POGUES. On appréciera également le très sympathique "The waliking dead" ainsi que le fougueux "Citizen CIA".

Le reste des titres est plutôt bon, on regrettera tout de même quelques refrains qui semblent avoir été amputés comme sur "Captain Kelly's Kitchen". La ballade au piano "The green fields of France" (une autre reprise), bien que parfaitement dans le contexte, vient difficilement s'immiscer au milieu de l'album, donnant un sérieux coup de frein au rythme (je l'aurais plus vue à la toute fin, ou juste après les premiers titres, mais certainement pas après le titre le plus rythmé du CD) Enfin quelques titres comme "Take it and run" sont complètement transparents et on n’en retient pas une miette: ça passe par une oreille pour ressortir par l'autre. Rien de gênant, rassurez-vous, mais ça ne fait pas de ce Warrior's Code un album aussi bon qu'il n'y parait aux premiers abords.

Mon pote Jean-Pierre qui m'avait fortement conseillé le groupe, m'a lui même avoué avoir trouvé cet album moins bon que les précédents. Mais Jean-Pierre, il a les yeux qui brillent quand il me parle des DROPKICK MURPHYS, évoquant leur dernier concert qu'il a terminé sur scène avec le groupe et une bonne moitié de la salle, torses nus, quelques bières dans le nez, à s’égosiller tous en coeur. Pour ma part, je vous conseillerais donc d’aller voir du coté de leurs précédents albums, quand bien même je ne les ai pas encore écoutés. The Warrior's Code se place tout de même largement au dessus du niveau des niaiseries de la côte Ouest que j'ai pu entendre. Un bon album de Punk que je ne renierai pas, même s'il lui manque un peu de panache pour réellement s’imposer...

A lire aussi en PUNK-ROCK :


BLACK FLAG
Loose Nut (1985)
ANNIIIIIIIHILAAAATE !!!!!




The DEAD BOYS
Young Loud And Snotty (1977)
Papa, c'est quoi le punk rock ?...Euh, c'est çà !!


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Al Barr (chant)
- Ken Casey (basse, chant)
- Matt Kelly (batterie)
- James Lynch (guitare)
- Marc Orrell (guitare, piano, chant)
- Tim Brennan (accordéon, mandoline, flûte, guitare, chant)
- Scruffy Wallace (cornemuse)


1. Your Spirit's Alive
2. The Warrior's Code
3. Captain Kelly's Kitchen
4. The Walking Dead
5. Sunshine Highway
6. Wicked Sensitive Crew
7. The Burden
8. Citizen C.i.a.
9. The Green Fields Of France
10. Take It And Run
11. I'm Shipping Up To Boston
12. The Auld Triangle
13. Last Letter Home
- bonus Track
14. Tessie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod