Recherche avancée       Liste groupes



      
HILLBILLY HONKY TONK ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 



JIMMIE LOGSDON - I Got A Rocket In My Pocket (1993)
Par LE KINGBEE le 1er Mars 2016          Consultée 772 fois

Originaire du Kentucky où il voit le jour en 1922, Jimmie Lloyd Logsdon débute le chant dans la chorale dirigée par son père, un pasteur méthodiste. Durant son enfance, il n’y a pas de place dans la maison familiale pour l’écoute du Hillbilly ni pour d’autres musiques déviantes et tentatrices. Chez les Logsdon on écoute de la musique religieuse. Durant son adolescence, Jimmie découvre Glenn MILLER, GERSWHIN, SINATRA et le duo Sonny Terry et Brownie McGhee. Une fois son bac en poche, notre Jimmie va gagner son pain dans une boite de sonorisation. En 1944, il part jouer au petit soldat, participe à la victoire en réparant des câbles sur les B-17. Puis il monte un magasin de disques et de postes de radio. Il passe ses journées à écouter la radio et les disques de Hillbilly et de Blues qu’il revend et décide de se mettre à la guitare. Deux ans plus tard, le vendeur de disques s’est transformé en guitariste et passe à la WLOU, une radio de Louisville. Il monte plusieurs petits groupes Hillbilly et enregistre un premier single tout en servant de première partie à Hank WILLIAMS, star du Hillbilly.

A partir de 1952, il se retrouve embauché par Decca qui veut bien l’enregistrer mais sans le payer. Le 1er janvier 53, son ami Hank WILLIAMS est retrouvé mort au volant de sa Cadillac, Jimmie compose aussitôt une chanson à la gloire du défunt "Hank Williams Sings The Blues No More". La démo parvient dans les mains de Pat Cohen, grand manitou de chez Decca. La mort de Williams a marqué les esprits américains, les funérailles de la vedette se seraient déroulées devant 25.000 badauds. Pour Decca, il faut battre le fer tant qu’il est chaud. En clair faire du fric. Jimmie va enregistrer huit singles pour Decca, mais les disques ne se vendent pas comme escompté. Entre son magasin de disques, de sempiternelles et harassantes tournées et ses émissions radio, Jimmie ne s’en sort plus. La musique est parfois pire que le boulot en usine !

Notre guitariste perd alors son contrat radio avec la WKLO, puis sa femme demande le divorce ; il est hospitalisé durant cinq mois. A cette période, la vague Rockabilly et la percée du label Sun ont modifié la donne musicale du pays. Jimmie décroche néanmoins un contrat avec le label Roulette. Entre l’été 57 et avril 58, il enregistre quatre titres de pur Rockabilly sous le nom de Jimmie LLOYD, une manière de ne pas offusquer les amateurs de Hillbilly ancrés dans le puritanisme. Logsdon se remarie en 1958 et va privilégier sa vie de famille. Notre nouveau rocker est beaucoup plus âgé que toutes les nouvelles vedettes qui déferlent sur les ondes ou la télé. Il animera plusieurs émissions de radio et de télé (NBC et CBS) et jouera sporadiquement avec The Golden Boys Harvest, les musiciens de ses débuts.

En 1962, Jimmie gravera 24 titres avec 4 EP à la clef. L’année suivante il enregistrera "Howdy Neighbors", son premier 33 tours. Le guitariste montera ensuite une entreprise d’installation de piscines. En 1981, tel le diable de sa boite, il réapparait avec l’album "Now And Then … I Think Of The 50’s " édité par Jewel. Jimmie Logsdon décède en octobre 2001, trois mois après sa femme. Dans son ouvrage "Héros Oubliés Du Rock’n’Roll", Nick Tosches écrivait à propos du titre "I Got A Rocket In My Pocket" qu’il s’agissait d’une ode de l’artiste à sa propre "bite". Les propos de Tosches seront démentis par Jimmie. Néanmoins, ce single Roulette reste l’un des plus recherché parmi les amateurs de Rockabilly.

Cette compilation agrémentée d’un copieux livret de 30 pages propose 29 titres (dont 3 inédits) orientés à 90% sur du Hillbilly fifties et Honky Tonk. En clair on est en plein territoire péquenot. De nombreux morceaux lorgnent vers l’univers d’Hank WILLIAMS, voire de Red FOLEY: "(We’ve Reached The) Beginning Of The End", "As Long As We’re Together", "One Way Ticket No Nowhere" et bien évidemment "Hank Williams Sings The Blues No More". Le répertoire Honky Tonk est lui aussi bien revendiqué par le chanteur: "You Ain’t Nothing But The Blues" et "Road Of Regret" en sont de bons exemples. Logsdon délivre deux pépites d’Hillbilly Blues "These Lonesome Blues" et "Midnight Blues". En outre, le guitariste se montre à son avantage dans le domaine appalachien comme en témoigne la valse lente "The Love You Gave To Me".

Bien sur, il sera difficile à l’auditeur lambda de faire le tri entre tous ces registres qui ont la particularité de flirter entre tristesse et morosité. Ne nous cachons pas, l’amateur de Hillbilly français ne devrait pas sauter de joie à l’écoute de ces différents titres, il faut être né américain pour bien percevoir toutes les subtilités de ces catégories de country (Si Si il y en a !) Mais Logsdon ne faisait pas que dans le spleen, on retrouve ici des titres un peu plus gais et dynamiques : "Let’s Have A Happy Time" et "I Wanna Be Mama’d", mi rag mi western, ou "Midnight Boogie" qui évoque Moon Mullican. Gardons le meilleur pour la fin, l’homme du Kentucky délivre une bonne reprise de la première version de "Good Deal Lucille" d’Al TERRY, cette intronisation d’un hit cajun reste une curiosité. Enfin sous le pseudonyme de Jimmie LLOYD, il fait preuve d’une énergie débordante sur "Where The Rio De Rosa Flows" que lui reprendra Carl PERKINS, idem pour "You’re Gone Baby" qui pourrait intégrer le répertoire du ROCKIN’ TRIO, une véritable tuerie. Terminons par le summum "I Got A Rocket In My Pocket", standard devenu titre fétiche du groupe NRBQ. On vous laissera méditer sur la profondeur des paroles: "I Got A Rocket In My Pocket – And A Roll In My Walk Baby – Don’t Buzz Me With That North Forty Talk – There Ain’t Nothin’ You Can Tell Me. I Don’t Already Know …". Le tempo dévastate tout sur son passage.

Une bonne compilation, la première groupant autant de faces du musicien. A noter qu’il est typographié le nom de Jimmy LLOYD sur les singles Roulette, contrairement au présent visuel. Je vous rassure, il s’agit du même bonhomme.

A lire aussi en COUNTRY par LE KINGBEE :


The SUBWAY COWBOYS
Possum's Good For You (2016)
Visuel donnant envie à s'en mettre plein la gueule




Emmylou HARRIS
Quarter Moon In A Ten Cent Town (1978)
Album de l'une des diva de la country


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Jimmie Logsdon (chant, guitare)
- Grady Martin (guitare)
- Chet Atkins (guitare)
- Hank Garland (guitare)
- Howard Whited (guitare)
- Clyde Coffey (steel)
- Don Helms (steel)
- Bob Moore (contrebasse)
- Ernie Newton (contrebasse)
- Claude Cobb (contrebasse)
- Jerry Rivers (fiddle)
- Buddy Harman Jr. (batterie)
- Floyd Cramer (piano)
- Owen Bradley (piano)
- Martha Toombs (choeurs)


1. I Got A Rocket In My Pocket.
2. You're Gone Baby.
3. Where The Rio De Rosa Flows.
4. (we've Reached The) Beggining Of The End.
5. I Wanna Be Mama'd.
6. As Long As We're Together.
7. That's When I'll Love You The Best.
8. I'm Goin' Back To Tennessee.
9. The Death Of Hank Williams.
10. Hank Williams Sings The Blues No More.
11. The Love You Gave To Me.
12. Let's Have A Happy Time.
13. One Way Ticket To Nowhere.
14. Where The Old Red Rivers Flows.
15. You Ain't Nothing But The Blues.
16. Pa-paya Mama.
17. In The Misson Of St. Augustine.
18. Good Deal Lucille.
19. My Sweet French Baby.
20. Midnight Boogie.
21. These Lonesome Blues.
22. I Can't Make Up My Mind (version Starday).
23. Midnight Blues.
24. Cold, Cold Rain.
25. I Never Know.
26. I Can't Make Up My Mind (version Dot)
27. No Longer Do I Cry.
28. It's All Over (but The Shoutig).
29. Road Of Regret.



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod