Recherche avancée       Liste groupes



      
DUO ACOUSTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


NECK BROS. - Coude à Coude (2013)
Par JASPER LEE POP le 14 Novembre 2016          Consultée 565 fois

C'est sacrément culotté de se lancer dans l'exercice périlleux du duo de guitares acoustiques. Ils ne sont pas légion à s'y être frottés. Sylvain Luc et Birelli Lagrène ont tiré leur épingle du jeu avec brio sur deux albums constitués de reprises de standards jazz et de relectures de tubes pop. Plus près de nous, Rodrigo Y Gabriela ont certes cassé la baraque (le Zenith à 42 euros la place pour deux zicos en grattes sèches, vous connaissez mieux comme rendement?) mais eux trichent un peu avec la percussive Gabriela faisant presque office de batteuse. Peut-être que l'ombre du trio de géants du Friday Night At San Francisco est trop écrasante et que McLaughlin, Di Meola et de Lucia ont commis un hold-up durable sur les joutes de six-cordes acoustiques. Le duo Neck Bros. n'a en tous cas pas froid aux yeux et relève en toute humilité le gant sur Coude à coude. Et histoire de se mettre un peu plus la pression, les deux guitaristes proposent des compositions de leur cru (à l'exception d'une reprise de Stevie WONDER). Culotté, vous dis-je.

Arnaud Leprêtre et François Hubrecht se sont croisés au Guitar Institute of Technology de Los Angeles en 1991 et n'ont jamais perdu contact depuis, c'est dire si les deux bretteurs se connaissent sur le bout des doigts (un peu fastoche, je sais). Et ils sont amis. Ça paraît carrément dérisoire de le souligner mais en réalité, ça s'entend. Les deux hommes ne cherchent jamais à se tirer la bourre et le titre de l'album doit s’interpréter comme la volonté de jouer l'un à l'écoute de l'autre, sans esprit de compétition. Que ceux qui redoutent les passes d'armes interminables visant à étaler la technique des joueurs se rassurent tout de suite, si Leprêtre et Hubrecht possèdent un bagage technique des plus solides, celui-ci ne prend jamais l'ascendant sur la musicalité du propos. On sent que les deux musiciens ont eu à cœur de composer de véritables morceaux et pas seulement de pondre des thèmes vite goupillés prétextes à s'astiquer le manche. Les racines rock et hard-rock de leur jeunesse ne sont d'ailleurs jamais très loin avec des compositions tournant autour des quatre minutes et des solos concis et finement ciselés.

Il faut se caler confortablement dans son canapé, se verser éventuellement quelques centilitres d'un breuvage de son choix et se laisser embarquer. On voyage beaucoup en écoutant ce disque, les deux hommes nous emmenant même dans des contrées inédites sur « Irlandalousia » qui comme son nom le laisse deviner conjugue malicieusement sonorités celtiques et ibériques. Arnaud Leprêtre joue généralement en cordes acier et François Hubrecht en cordes nylon tissant ainsi à deux des textures sonores plus étendues. Une pointe de delay, de chorus, deux doigts de réverb, pas plus. Le cahier des charges du duo acoustique est respecté à la lettre et le mixage est une réussite avec un son clair, chaud et enveloppant. On se dit ici et là que quelques percussions seraient les bienvenues (sur le break de « Coude à coude » ? Sur « McCadden Place » ? Ou sur « Cuerdas de Amistad » et « Dame Croqu' » qui rappellent un peu Rodrigo Y Gabriela?) mais ce ne serait plus tout à fait le même exercice. Les guitares sont chantantes, tour à tour mélancoliques (« La ballade du Castor »), épiques (« Cuerdas de Amistad ») et toujours mélodiques à souhait au point que l'absence de vocalises n'est jamais un handicap. Tout juste pourrait-on reprocher au duo une certaine application peut-être liée à leur activité de pédagogues (tous deux sont des intervenants réguliers dans la presse spécialisée guitare). L'album se clôt en tous cas en beauté sur la langoureuse « A&A » et on rend les armes, conquis par dix compositions originales solides et une reprise de choix. Chapeau bas, messieurs.

www.neckbros.com

A lire aussi en DIVERS par JASPER LEE POP :


Miles NIELSEN
Heavy Metal (2016)
N'ayez pas peur du titre.




Stevie SALAS
Stevie Salas Colorcode (1990)
Cocktail fusion: 50% jimi hendrix, 50% james brown


Marquez et partagez





 
   JASPER LEE POP

 
  N/A



- Arnaud Leprêtre (guitare)
- François Hubrecht (guitare)


1. Again
2. Irlandalousia
3. Coude à Coude
4. Cuerdas De Amistad
5. La Ballade Du Castor
6. Engrenage
7. Cause We've Ended As Lovers
8. Mccadden Place
9. Mystère Olix
10. Dame Croqu'
11. A&a



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod