Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dougie Maclean , Skipinnish

The PAUL MCKENNA BAND - Paths That Wind (2016)
Par GEGERS le 8 Décembre 2016          Consultée 479 fois

"Il n'y a plus de protest-songs ma bonne dame", entend-on dans les milieux autorisés des hippies résistants. Plus de Bob DYLAN, plus de Bruce SPRINGSTEEN, plus de Leonard COHEN, plus de Graeme ALLWRIGHT ? Car il y a de quoi s'indigner, et tirer facilement sur la corde sensible d'une société au bord de l'implosion. Vous cherchez une protest-song du 21è siècle ? Ecoutez donc "The Dream", titre majeur de ce quatrième opus du PAUL MCKENNA BAND. Composé lors du séjour américain du groupe au printemps 2015, ce titre inspiré par les événements tragiques qui ont mené au décès du jeune américain Freddie Gray ne mâche pas ses mots : "Do you remember Biko, Freddie Gray and Michael Powell? / Murdered by poor men in power, but no flag was taken down. / Depraved and weak with only hatred written in their eyes. / Stand up, stand up in unity. To forget is to deny. / What happened to the dream? / Will we ever overcome, and walk hand in hand together / toward the setting of the sun?"

L'Ecosse au coeur, les cinq membres du groupe se font les porte-paroles d'un monde qui ne tourne plus rond, et transposent leurs doutes sur fond d'une musique folk audacieuse et doucereuse.

10 années d'existence n'ont pas émoussé l'inspiration des Ecossais. Mieux, ils se sont affermis au fil des ans, et nous reviennent avec un opus bariolé, porté par cette fusion délicate entre la voix de Paul McKenna, la guitare acoustique et les instruments traditionnels (flûte, bouzouki, violon) qui constituent la clé de voûte de l'ensemble. Mis en boîte par le très bon John McCusker, lui-même violoniste internationalement reconnu, ce nouvel opus mêle avec une réussite indéniable compositions originales et reprises. Celle du "Greylag Geese" de Jim REID, toute en nuance et portée par un violon délicat, est un des grands moments de l'opus. Ci et là, le groupe insuffle du rythme dans une musique plus souvent contemplative que revendicatrice, notamment sur les titres instrumentaux ("Mistaken Instrument", Dodging the Weather"), sur lesquels un bodhran sautillant vient éveiller l'auditeur et son intérêt.

Les titres chantés, portés par la voix si particulière de Paul McKenna, ont néanmoins notre préférence. L'introductif "Long Days" fait parfaitement son office, à rappelant à nos oreilles les sonorités uniques du groupe écossais. Quelques pépites émaillent l'album, à l'image de la ballade "He fades away", complainte désabusée agrémentée d'une flûte céleste, "Tipping point", dont la splendide mélodie s'inscrit comme une des plus belles proposées par le groupe, ou encore le minimaliste "One more time", titre guitare / voix qui prend aux tripes. L'ensemble se fait, néanmoins, moins marquant que l'excellent Elements qui précède ce nouvel opus, mais constitue néanmoins un folk de belle envergure, résolument original, qui saura séduire les amateurs du genre et les amoureux d'une musique exigeante, tant dans la forme que dans le fond. Et, il est évident que les amoureux des instruments celtiques traditionnels seront aux anges.

Un bien bel opus qui confirme, si cela était nécessaire, tout le talent de ce groupe écossais qui fête cette année ses 10 ans d'existence. Puisse-t-il longtemps encore nous proposer des travaux de ce calibre !

3,5/5

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Dougie MACLEAN
Early (2003)
Le poids du monde et une guitare




Tim VANTOL
Burning Desires (2017)
Cela méritait bien un album.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Long Days
2. The Banks Of The Moy
3. Mistaken Instrument
4. He Fades Away
5. Tipping Point
6. Songs Of Choice
7. One More Time
8. The Dream
9. Greylag Geese
10. Dodging The Weather



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod