Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MOUNTAIN MEN - Black Market Flowers (2016)
Par GEGERS le 12 Décembre 2016          Consultée 1846 fois

Il était temps que le talent des MOUNTAIN MEN explose au grand jour. Comme nombre de récents convertis, j'ai découvert la musique du duo par le biais du formidable Against The Wind publié début 2015, sorte de condensé explosif de tout ce que l'âme humaine compte en sentiments contradictoires. La musique des MOUNTAIN MEN c'est la vie, habillée de rock et de folk. Puisant ses racines dans le blues (le groupe a reçu de nombreux prix dans plusieurs festivals dédiés à ce genre musical), le duo constitué de Mathieu Guillou (chanteur) et Ian Giddey (harmoniciste aux pieds nus) a en effet franchi un palier en termes de notoriété puisque son planning 2017 le programme dans des salles de capacités honorables (le Ninkasi à Lyon, le Summum à Grenoble) qui témoignent de sa capacité à séduire les foules, en dehors de son Isère natale.

Les hommes de la montagne (plus précisément de Chartreuse, où le duo a pris vie) ont en cette année 2016 renouvelé leur effectif. Ils intègrent désormais dans leurs rangs Denis Barthe, ex-batteur de NOIR DESIR, qui se charge également de la production de l'album. Il apporte dans ses bagages le bassiste Olivier Mathios, son comparse de The Hyènes. Le violon de Hervé Toukour et les guitares de Jean-Paul Roy (également ancien membre de NOIR DESIR et de The Hyènes) viennent compléter un line-up qui confirme l'orientation rock de la musique du groupe. Le blues est toujours présent, sous-jacent, ou plus affirmé comme sur le morceau introductif "Still In the Race", mais c'est une dynamique rock, un véritable effort du groupe, qui caractérise ce nouvel opus. La présence de deux anciens de Noir Désir n'est sans-doute pas étrangère à cette évolution qui semble naturelle, mais il semble que certains morceaux (à l'image de "Flowers") n'auraient pas dépareillé sur un album tel que Du Ciment Sous les Plaines. Les ambiances sont américaines, et les sonorités sont à la fois brutes et délectables. On a l'impression, à l'écoute de ces 13 nouveaux titres, d'être dans une salle de répétition en train d'écouter le groupe pratiquer et faire vivre sa musique.

Les morceaux sont porteurs d'une richesse musicale insoupçonnée de la part des MOUNTAIN MEN. Essentiellement en Anglais, parfois en Français, le groupe narre les vicissitudes de l'existence à grands renforts de guitares acérées, de rythmiques bûcheronnes, à grands coup de violon et d'harmonica, l'ensemble dégageant un sentiment d'urgence contrebalancé par la présence de quelques morceaux plus calmes. Ainsi, tenter de dégager quelques titres majeurs ou emblématiques est une gageure. Je me contenterai de citer ceux qui me semblent les plus aboutis, porteurs de cette identité nouvelle. "Dog Eye", entre rock, folk et country, se fait porteur de cette rugosité délectable qui séduit et fait mouche. Guitare, voix et harmonica se répondent sur ce titre à l'énergie communicative. "Passe dans cette vallée", qui rappelle également l'univers de NOIR DESIR, est une splendeur toute en progression, portée par la voix chaude et profonde de Mathieu Guillou qui participe à rendre le morceau sexy et bouillant. "Wish Yourself Away", à la fois rock et folk, est à mon sens le morceau le plus abouti de cette collection de perles. Tout est ici entremêlé dans un maëlstrom orgiaque d'instruments : guitares, violon, harmonica, section rythmique, chant, et l'ensemble se voit porté par des mélodies de grande beauté (quel refrain !).

Nul titre superflu ou en-deçà des autres. Si certains morceaux savent se faire plus légers ("Et puis le son"), ils apportent en fait des respirations bienvenues dans un album intense et sans aucun temps mort. Naturellement, les MOUNTAIN MEN grandissent et s'imposent un peu plus comme un élément majeur du paysage rock francophone. Un groupe à part, intense et habité, à découvrir d'urgence.

4,5/5

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


CITY WOODPECKERS
Satellite Of Live (2017)
Pour vingt ans de plus




Melissa AUF DER MAUR
Out Of Our Minds (2010)
Le rock et l'esprit...


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- Mathieu Guillou (chant)
- Ian Giddey (harmonica)
- Denis Barthe (batterie)
- Olivier Mathios (basse)
- Estelle Humeau (claviers)
- Hervé Toukour (violon)
- Jean Paul Roy (guitare)


1. Still In The Race
2. Go Round Again
3. Dog Eye
4. Someone To Talk To
5. Passe Dans Cette Vallée
6. Flowers
7. Work Song
8. One Way Left
9. Et Puis Le Son
10. Where The Light Comes From
11. Wish Yourself Away
12. Let You Go
13. Some Of These Days



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod