Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Gustavo Santaolalla
- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video
 

 Myspace Non Officiel (527)

Akira YAMAOKA - Silent Hill 2 Ost (2001)
Par VIVI le 18 Juin 2006          Consultée 7876 fois

Bon, pour démarrer cette chronique, je me sens obligée de donner mon avis sur le chef d’œuvre qu’est Silent Hill 2. Je dirais même que ce serai blasphématoire si je daignais ne pas en parler. Silent Hill 2 est un jeu hallucinant de génie, fouillé, psychologique, et à l’ambiance inégalée en terme d’horreur. Plus loin qu’un jeu qui fait peur, Silent Hill 2 c’est une histoire d’amour qui déchire le cœur, un scénario digne d’un film de David Lynch, une réflexion lourde de sens sur la nature humaine. Silent Hill 2 reste l’expérience la plus traumatisante de ma vie de gameuse, dont la poésie du jeu contraste avec l’imagerie torturée et désordonnée des monstres. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de Silent Hill 2 un des jeux les plus marquants de la décennie, et je vous flagelle d’avance si vous n’y avez pas joué ! Et si vous prévoyez de jouer au jeu pour la première fois, n’oubliez pas la bonne boîte de kleenex.

Voila, je suis contente, j’ai fait ma chronique sur le jeu, voyons voir ce qu’il en est de la musique. On retrouve notre bon vieux Akira Yamaoka en maître de cérémonie, et force est de constater qu’il s’est surpassé sur cette OST. C’est tout simplement la meilleure. Les influences sont très diverses : trip-hop, ambient, indus, rock, électro... Un sacré melting-pot tout ça.

Reste que cette OST se détache des autres de part son aspect minimaliste, presque bruitiste. Akira Yamaoka pousse les choses un peu plus loin en donnant à la mélancolie tout l’espace nécessaire pour s’exprimer : les claviers diffusent des sonorités aqueuses, le plus souvent reliés à quelques notes de piano dépouillées, avec de temps en temps un violon. Tristesse et nostalgie sont fragilement nouées et s’imposent en protagonistes. On retiendra principalement de ces moments, le très touchant « Promise (Reprise) » ; l’intimiste « Forest » ; ou encore les moments tragiques révélés par « The Day Of The Night » ; « True » ou « Theme Of Laura (Reprise) ».

Mais après une bonne dose de sonorités vaporeuses, Akira Yamaoka remet les pendules à l’heure et retrouve ses teintes indus histoire de faire monter le taux de gouttelettes salées. L’esprit de l’auditeur, reclus dans une pièce capitonnée, se laisse dévorer par les chocs de tôles froissées dont l’angoisse croit jusqu’au point de rupture. Les monstres sont là, et n’importe quel gamer qui se respecte se souvient de ces moments de flippe au détour d’un couloir, lorsqu’une infirmière pas très cool veut vous faire la peau : « The Darkness That Lurks In Our Mind » ; « Ashes And Ghost » (essayez d’échapper à cette rythmique saccadée et bourdonnante !). On subit, on est submergé par le malaise lorsque la peur fait place au néant : « Fermata In Mystic Air » ; « Betrayal » qui lutte entre ferraille tranchante et chœurs mystiques ; « Silent Heaven » pesant au possible.

Quelques titres OVNI grouillent par-ci, par-là ; Akira Yamaoka n’hésitant pas à laisser germer toutes ses idées : un trip métal sur « Angel’s Thanathos » (pas terrible au demeurant car trop répétitif) ; une chanson rock particulièrement émouvante avec « Promise », des influences typées dancefloor et house sur « The Reverse Will » au ton foncièrement enjoué et « Terror In The Dephts Of The Dog ».

Ainsi Akira Yamaoka a fait naître une OST variée, déroutante, qui allie tous les points d’orgue du jeu: la tourmente, le repli sur soi, l’amour, la mort…Un panel de sensations très étranges vous enveloppe, vous faisant passer de la tristesse à la peur la plus totale. Cette OST est à la mesure du jeu : un chef d’œuvre d’ambiance et de poésie.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT :


VANGELIS
El Greco (1998)
Le testament de Vangelis : d'une sombre grandeur




Benn JORDAN
Louisiana Mourning (2009)
Zzzz...


Marquez et partagez





 
   VIVI

 
  N/A



- Akira Yamaoka (guitares, clavier)
- Aquila Jama O'ca (basse)
- No-man (clavier)
- Dj Sandman (dj)


1. Theme Of Laura
2. White Noiz
3. Forest
4. A World Of Madness
5. Ordinary Vanity
6. Promise (reprise)
7. Ashes And Ghost
8. Null Moon
9. Heaven's Night
10. Alone In The Town
11. The Darkness That Lurks In Our Mind
12. Angel's Thanatos
13. The Day Of Night
14. Block Mind
15. Magdalene
16. Fermata In Mystic Air
17. Prisonic Fairytale
18. Love Psalm
19. Silent Heaven
20. Noone Love You
21. The Reverse Will
22. Laura Plays The Piano
23. Terror In The Depths Of The Fog
24. True
25. Betrayal
26. Black Fairy
27. Theme Of Laura (reprise)
28. Overdose Delusion
29. Pianissimo Epilogue
30. Promise



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod