Recherche avancée       Liste groupes



      
SIDER ROCK   |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1971 High Time

MC5 - High Time (1971)
Par NOSFERATU le 11 Février 2017          Consultée 309 fois

Ma première approche du MC5 date du lycée, à une époque où je m’intéressais à toutes les formations du proto punk (ALICE COOPER BAND, DOLLS, STOOGES…). Evidemment, ça a commencé avec ce live incendiaire de 68, le fameux « kick out the jams » (sorte d’écho aux émeutes de Détroit de 67) qui fait toujours partie de mon panthéon personnel. En l’écoutant, je fermais les yeux et j’imaginais des images d’insurrection armée, le disque parfait pour la révolution. Un véritable orage électrique salvateur qui purifierait le monde, en détruisant cette société spectaculaire qui nous aliène tant depuis. Enfin bref...

Avant 65, le MC5 était à la base un groupe garage comme il en pleuvait tant vers la région de Détroit. Sauf que le quintet va rapidement, outre ses influences rockabs, s’inspirer du jazz cosmique de SUN RA, du free jazz à la ORNETTE COLEMAN et surtout du maximum rythm and blues des WHO. C’est flagrant quand on entend « kick out the jams ». On y ressent une énergie particulièrement « destroy » pour l’époque qui abat toute concurrence (quoique les frangins locaux dénommés STOOGES, arrivés plus tard sur le marché de la distortion, vont préparer une potion décibellique encore plus redoutable !). Tous les rockers déviants, psychés, stoners, métalleux, punks, hardcoreux, grungeux, noiseux, tous se prosternent devant cet assaut épileptique. Les ancêtres bruitistes, ce sont eux, frappant encore plus fort que les SONICS.

Ceci dit, le MC5 va surprendre tout le monde en réalisant un second lp, « back in the usa », faisant ouvertement référence à LITTLE RICHARD, quasiment rétro. On ne retrouve pas la violence originelle mais les chansons déménagent pas mal (cf. le formidable « looking at you » repris plus tard par NEW RACE et les DAMNED).

Le troisème (ou second album studio), « High time », a de même une tonalité légèrement différente. Les conditions de l’enregistrement, coproduit par le groupe lui-même, sont cependant désastreuses. La dope, maladie de cette époque, prend le dessus avec les séjours en taule qui vont de pair.
Les lyrics sont moins politisés que dans les premiers forfaits soniques. La zique sonne comme une mixture des WHO des « sixties » (le quasi power pop « over and over ») et des early STONES (« baby don’t ya »). Mais on y trouve aussi d’autres sources. Ainsi, les vocaux de Rob Tyner n’ont jamais sonné aussi « soul ». Des expérimentations jazzy (une écoute assidue de « fun house » de qui vous savez est passée par là, le nihilisme en moins !) avec l’utilisation d’un saxo free sur les tonituants « sister anne » et « skunk » (dont l’intro est marquée par un jeu de batterie démentiel). Sur « sister anne », on entend même une fanfare que n’aurait pas reniée un SYD BARRET. Une atmosphère bluesy se dégage dans la belle balade « miss x ».
Mais trois titres sont au-dessus du lot. « Gotta keep movin » est à peu près construit de la même manière que le fabuleux « looking at you » cité plus haut. « Future now » est une sorte de crescendo tendu qui finit sur une longue plage psychédélique. Et le top du disque est certainement le fameux « poison », aux riffs bien acérés, repris plus tard par Wayne Kramer,le guitariste soliste du combo révolutionnaire, avec les incroyables MELVINS.
On sent ainsi que cette œuvre, à la fois soul, psyché, garage, a inspiré des formations plus contemporaines comme les BELLRAYS et autres ZEN GUERILLA, voire AT THE DRIVE IN.
Ce n’est donc plus l’ultra violence de 68 mais ça vaut quand même son pesant de dynamite.

A lire aussi en HARD ROCK par NOSFERATU :


HELMET
Meantime (1992)
Un rictus sadique....




MELVINS
Basses Loaded (2016)
çà ne s'arrange pas à la conquantaine...tant mieux


Marquez et partagez





 
   NOSFERATU

 
  N/A



- Michael Davis (basse)
- Wayne Kramer (guitare, piano)
- Fred 'sonic' Smith (guitare)
- Dennis Thompson (batterie)
- Rob Tyner (vocaux, harmonica)


- sister Anne
- baby Won't Ya
- miss X
- gotta Keep Movin
- future/now
- poison
- over And Over
- skunk (sonicly Speaking)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod