Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-PUNK BRITANNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


NEW MODEL ARMY - No Rest For The Wicked (1985)
Par MULKONTHEBEACH le 6 Mars 2017          Consultée 478 fois

On prend les mêmes et on recommence… Forts de leur réputation scénique sulfureuse mais toujours magistrale et fédératrice, NEW MODEL ARMY a acquis beaucoup d’expérience en termes de business. La preuve en est avec ce contrat nouvellement signé avec EMI, qui a vu au travers de ces rebelles de la route, des poulains capables de vendre quelques camions de disques, et en 1985, c’était une donnée importante, voire primordiale. L’intérêt de signer avec une major à l’époque est d’avoir un budget alloué conséquent pour enregistrer un nouvel album, voyager dans des conditions décentes pour se rendre d’un concert à un autre, et d’une visibilité médiatique imparable à grands coup d’opérations promotionnelles…

Ce qui est le plus surprenant avec ce groupe est de s’apercevoir qu’il fait évoluer sa musique à chaque album de façon notoire, alors qu’on ne s’en aperçoit pas vraiment de prime abord. Faute ou grâce à une personnalité forte qui fait qu’on accorde plus volontiers notre attention au discours et à l’énergie déployée au sein de la mélodie d’une chanson. Grave erreur, car NMA, c’est la surprise à chaque instant, couplée à la satisfaction d’une musique inédite, n’ayant aucun équivalent jusqu’alors. Du fan jusqu’au boutiste à l’amateur d’une musique racée, le constat est unanime : Il en va de l’excellence…

Des classiques « Frightened » et « Ambition », se dégagent des petites pépites Folk/Rock, à l’instar de « Better Than Them », qui décrit la situation erratique de l’Irlande, gangrenée par l’IRA. Ils sont britanniques après tout non ? De toute évidence, Sullivan a énormément travaillé et appris de ses années de vache maigre, et veut faire de son groupe le fer de lance d’une génération, en proposant des titres efficaces mais pas trop faciles d’accès pour autant, sans se renier sur ses idéaux premiers, qui sont la liberté d’expression et la non-appartenance à un quelconque genre musical ou idéologique… L’égo n’est pas loin mais cette condition sinequanone lui vaut un statut de musicien culte au sein de la scène underground.

Ce No Rest For The Wicked est moins rageux ou rageur que son prédécesseur, mais c’est le lot de tous les seconds albums, on progresse, on affine sa musique, c’est dans l’ordre des choses. on y trouve d’ailleurs des moments de bravoure, comme avec « Young, Gifted And Skint », sorte de Rockabilly New Wave, si si , ça existe ! Et bien évidemment « My Country », avec son refrain galopant, vindicatif et frondeur, typique du groupe, avec toujours en toile de fond les cavalcades de la basse de Morrow. De l’or en barre ! Doté d’une production plus New Wave, plus diffuse, moins limpide aussi, No Rest For The Wicked est un album facétieux, plus travaillé que son illustre prédécesseur et premier album, qui a le charme de la nouveauté et de l’évolution. Le title-track étant parfaitement représentatif de cet état de fait. Le trio est alors à l’apogée de son alchimie, basse, batterie, guitare ne faisant qu’un, portées par la voix rauque et « syndicale » de Justin Sullivan.

Les pochettes des albums de NEW MODEL ARMY, très importantes pour le groupe, sont réalisées par une dénommée Joolz, qui n’est autre que la compagne de longue date de Sullivan. Des peintures énigmatiques empreintes de poésie qui ne laissent pas indifférent. Celle-ci, comme la précédente, est très réussie. Les suivantes ne seront pas en reste…

Alors, NEW MODEL ARMY est-il le groupe Indie majeur des 80’s ? En tout cas, en 1985 il est sur la bonne voie, et ce second album est là pour en attester. Jamais depuis la fin du Punk, un groupe n’a autant secoué son monde. Le meilleur est à suivre, on se rapproche du chef-d’œuvre…

A lire aussi en NEW-WAVE :


BLONDIE
Autoamerican (1980)
Au top de New York !




ECHO AND THE BUNNYMEN
Porcupine (1983)
Les lapins franchissent de rudes montagnes


Marquez et partagez





 
   MULKONTHEBEACH

 
  N/A



- Justin Sullivan (vocals, guitar)
- Robert Heaton (drums, backing vocals)
- Stuart Morrow (bass, backing vocals)


1. Frightened
2. Ambition
3. Grandmother's Footsteps
4. Better Than Them
5. My Country
6. No Greater Love
7. No Rest
8. Young, Gifted And Skint
9. Drag It Down
10. Shot 18
11. The Attack



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod