Recherche avancée       Liste groupes



      
STREET PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (457)

COCKNEY REJECTS - Greatest Hits Vol. 1 (1980)
Par SASKATCHEWAN le 25 Juin 2013          Consultée 509 fois

Quand Jeff et Mick Geggus, deux frères qui ont grandi dans les quartiers pauvres de l’Est de Londres, décident de fonder les COCKNEY REJECTS en 1979, ils n’ont même pas 18 ans. Jeff, alias « Stinky Turner », partage son temps entre le collège, le foot et la boxe. Les deux frangins sont très vite rejoints par Vince Riordan à la basse et Andy Scott à la batterie, qui remplace l’éphémère Paul Harvey. Le punk est alors à la mode et les maisons de disque flairent le bon filon : EMI signe les REJECTS pour quatre albums, sans véritablement savoir à qui ils ont affaire.

Coup de chance pour EMI : le premier album du groupe, sorti en 1980, est sans doute l’un des meilleurs albums de punk jamais édités. Chaque morceau sur ce disque est un appel à l’émeute, une agression sonore qui fait passer les SEX PISTOLS pour des siroteurs de camomille adeptes de la chasse au renard. Bien sûr, les REJECTS doivent beaucoup à leurs glorieux aînés, que ce soient le son des guitares, l’attitude, où même l’allure des pochettes. Jimmy Pursey, le chanteur de SHAM 69, donne même un coup de main à la production.

Tout cela n’empêche pas les frères Geggus de filer une belle fessée à toute la scène punk de l’époque. Le chant de Jeff donne l’impression de sortir directement d’une bouche d’égout, et la guitare de Mick lance des éclairs : vingt secondes par solo maximum, on est pressés… Les COCKNEY REJECTS conduisent toujours à 100 à l’heure et prennent les virages au frein à main : « Fighting in the Streets », « The New Song », « Bad Man » ou encore « Police Car » sont des hymnes punk d’une efficacité diabolique, enregistrés dans l'urgence et dans le chaos. Ce n’est même pas une métaphore : ayant vandalisé leur premier studio et chouré tout ce qu’ils pouvaient, les quatre Londoniens sont exilés à Littleton dans le Middlesex pour finir leur album.

L’autre facette intrigante des COCKNEY REJECTS, ce sont leurs liens assumés avec les hooligans de West Ham United. Les membres du groupes sont des supporters du club depuis l’enfance, et quand les Hammers se hissent en finale de la Cup en 1980, c’est eux que l’on choisit pour enregistrer une nouvelle version de l’hymne du club : « I’m Forever Blowing Bubbles ».*¹ Après la victoire contre Arsenal, les REJECTS deviennent le groupe-étendard de l’Inter City Firm, un groupe de hooligans particulièrement redouté pendant les années 80. Certains d’entre eux se joignent aux tournées du groupe, qui deviennent bientôt le théâtre d’affrontements entre « firms » rivales.

Le sommet de la carrière des COCKNEY REJECTS est en même temps le premier clou enfoncé dans leur cercueil. Leurs premiers concerts hors de Londres confirment leur succès grandissant, malgré quelques échauffourées. Mais à Birmingham, où les hooligans d’Aston Villa et du F.C. Birmingham sont bien décidés à faire ravaler leurs chansons pro-West Ham à notre bande d’ados brailleurs, le concert dégénère rapidement en bataille rangée, faisant plusieurs blessés, dont le guitariste. La « Bataille de Birmingham » n’est que la première manifestation de la violence qui allait ruiner la carrière du groupe…


*¹ Note : IRON MAIDEN, fans des Claret and Blue eux aussi, avaient aussi été approchés, mais ils ont sagement décliné la proposition.

A lire aussi en PUNK-ROCK par SASKATCHEWAN :


KOROL I CHOUT
Boud Kak Doma, Poutnik... (1997)
R.L. Stine chanté par des punks russes




KOROL I CHOUT
Kamnem Po Golove (1996)
Les Russes aussi ont leur Offspring, en mieux...


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   SASKATCHEWAN

 
   (2 chroniques)



- Jeff Geggus (chant)
- Mick Geggus (guitare)
- Vince Riordan (basse)
- Nigel Woolf (batterie)


1. I'm Not A Fool
2. Headbanger
3. Bad Man
4. Fighting In The Street
5. Shitter
6. Here They Come Again
7. Join The Rejects
8. East End
9. The New Song
10. Police Car
11. Someone Like You
12. They're Gonna Put Me Away
13. Are You Ready To Ruck
14. Where The Hell Is Babylon



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod