Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER PROGRESSIF  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



JäGER BLASTER - Brothers In The Skies (2017)
Par WATCHMAN le 19 Mai 2017          Consultée 747 fois

Nous avons pu constater depuis ces dernières années un net revival parmi les formations revendiquant des influences rock progressives et psychédéliques. Cela autant chez les groupes professionnels que chez les amateurs, qui garnissent la programmation de nombre de cafés-concerts. Les Franc-Comtois de JÄGER BLASTER figurent parmi cette longue liste.
JÄGER BLASTER, c’est une aventure musicale initiée en 2013 par trois amis qui se sont rencontrés sur les bancs de la fac et du Conservatoire de Besançon. Passionnés par les sons lourds, graisseux, mais aussi planants et expérimentaux, ils ne tardent pas à donner vie à une entité musicale qui concrétiserait leurs envies d’ailleurs musicaux. Après avoir sorti un prometteur premier EP éponyme à l’automne 2014, voilà que le trio revient aux affaires en ce début d’année 2017 avec Brothers in the Skies, leur seconde offrande, qui devrait les faire franchir un palier supplémentaire en termes d’inspiration et de niveau d’exécution.

Premier constat, le nombre de titres proposés sur le cd a diminué, au profit de la longueur des compositions, renforçant ainsi l’aspect progressif de la musique. On flirte la plupart du temps avec les sept à huit minutes de moyenne. Exit les influences de musique contemporaine à la Philip Glass comme sur leur premier disque. Ici chacun des titres fait pleuvoir des riffs lourds hérités de BLACK SABBATH et KYUSS (Faint With Water), mais c’est pourtant les Français de MARS RED SKY qui me reviennent le plus souvent à l’esprit lorsque j’écoute le son de ce trio bisontin. La basse ronfle et la batterie alterne entre grosses rythmiques bien appuyées et séquences de percussions savantes. Comme sur le break exotique très réussi d’Indium, le titre d’ouverture, où l’on retrouve des relents de MY SLEEPING KARMA, autre formation de stoner psychédélique connue pour puiser son inspiration dans l’atmosphère envoûtante du sous-continent indien. Le chanteur a d’ailleurs effectué un séjour en Inde en 2016 ; ce qui peut en grande partie expliquer ce choix de sonorités, qui démontre à lui seul la volonté du groupe de faire voyager son auditoire. C’est notamment le cas sur la presque instrumentale Medusa, qui prend vraiment tout son temps pour installer son ambiance psychédélique et enfumée, rappelant par là-même ce que peuvent proposer les Italiens d’UFOMAMMUT. L’opus s’achève avec le titre éponyme et sa conclusion tout en lourdeur, marquant le retour sur terre après un voyage mystique, au croisement de la dissonance, de l’onirisme et du décibel.

Comme le disait leur bassiste sur un célèbre réseau social : « JÄGER BLASTER , c’est un peu le petit gros de l’école qui sent pas très bon. » J’ajouterais à titre personnel qu’au vu de ses performances, ce petit gros n’en possède pas moins une certaine finesse artistique, et avant tout un talent certain. En l’espace de trois années à enchaîner les dates de concert et à affûter ses armes en local de répétition, le trio semble avoir trouvé la formule qui lui convient et a même gagné en maturité artistique. Mention spéciale au chanteur qui a encore progressé, en particulier sur les passages les plus calmes. Un groupe à suivre parmi une scène stoner malheureusement saturée, où les groupes pullulent tels des champignons hallucinogènes.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


7% SOLUTION
All About Satellites And Spaceships (1996)
Un ticket pour l’espace.




Roy WOOD
Boulders (1973)
La grande oeuvre solo du leader de The Move


Marquez et partagez





 
   WATCHMAN

 
  N/A



- Jeff (guitare, chant)
- Nicolas (basse)
- Maxime (batterie, percussions)


1. Indium
2. Faint With Water
3. Medusa
4. Brothers In The Skies



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod