Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHWAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TIMECOP1983 - Reflections (2015)
Par TWISTER le 2 Octobre 2017          Consultée 441 fois

Mouvement au renouveau plus que récent, la scène synthwave ne cesse de surprendre. Véritable retour en force des synthés cheaps et boites à rythme musclées, le mouvement a clairement repris sa place dans le paysage musicale en multipliant les sous genres comme des lapins en cage. Mais bien plus qu'une ode aux années 80, beaucoup parlent "d'état d'esprit synthwave". Késako ? Je vous invite un instant à visualiser cette image : vous êtes sur la côte Est de Miami, le soleil est en train de se coucher et inonde les palmiers d'une lumière dorée. Vos mains sont posées sur le volant finition bois de votre magnifique lamborghini cabriolet qui file à toute vitesse. Poste radio volume à fond et cheveux au vent votre regard se pose sur la belle blonde assise à coté de vous. C'est bon vous y êtes ? Bien, vous êtes maintenant entré dans l'esprit synthwave, commençons.

Timecop 1983 (ou Jordy Leenaerts pour les intimes) est un artiste néerlandais ayant démarré sa carrière en 2013. Considéré par beaucoup comme le précurseur du mouvement synthwave moderne, je n'ai en réalité jamais accroché à ses anciens EP et Albums. Il a fallut attendre Journey pour que je m'intéresse réellement à la bête, avant de soudainement m'arrêter définitivement sur l'album Reflections sortie l'année suivante.
Je vous rassure tout de suite, si pour beaucoup le bon gout des années 80 se conjugue définitivement au passé, Reflections met de coté les tapisseries et moquettes horribles de nos grands mère pour ne garder que le meilleur. Avec cet album, Leenaerts synthétise le meilleur de sa production. Sur pas moins de quatorze titres, il nous abreuve de lignes de basses rondes et de synthétiseurs mielleux créant une atmosphère eighties romantique et enivrante. Les mélodies font échos à l'insouciance caractéristiques des eighties et on se prend à rêver d'un retour vers le passé à bord d'une Delorean flambant neuve.

Toutefois, le voyage ne se fera pas sans heurts la faute à quelques tracks clairement en deçà du niveau global de l'album. Notamment la reprise de l'instrumental "Tonight" présent sur l'EP "Waves". Leenaerts commet l'irréparable en tentant de remixer son propre morceau en y ajoutant du rap. La conjugaison des deux styles est clairement catastrophique et la mayonnaise ne prend pas. Notons également un instrumental un peu longuet ("Secrets") avec des arpèges répétés ad nauseum. Mais globalement la force de cet album réside dans la participation de cinq vocalistes aux styles bien particulier. La variété apportée par l'intégration de ces featuring fait que l'on ne s'ennuie clairement pas malgré un album de plus d'une heure.

En clair, si vous avez aimé la B.O du film Drive (que je vous recommande fortement) et que vous êtes accro au retro (à noter qu'une version vinyle de l'album existe), je ne peux que vous inviter à embrasser cet album des deux mains. Insérez la galette dans le lecteur CD de votre autoradio, démarrez votre engin en regardant l'horizon derrière vos Rayban polarisés et appuyez sur Play. Welcome back to 80's.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par TWISTER :


COM TRUISE
Iteration (2017)
Un ovni de la synthwave.




ROBOT WITH RAYGUNS
Slow Jams (2017)
De la synthwave sauce soul ça existe ?


Marquez et partagez





 
   TWISTER

 
  N/A



- Jordy Leenaerts


1. Before Dawn (intro)
2. Don't Let Go (featuring Dana Jean Phoenix)
3. New Horizons
4. Tonight (featuring Backinthefuture)
5. Bright Lights
6. Lost Without You (featuring Matt Turkington)
7. Secrets
8. My First Crush (featuring Trevor Something)
9. Drifting Away
10. Wild Love (featuring Ollie Wride)
11. Desires
12. Let's Talk (featuring Josh Dally)
13. Distant Hearts
14. After Life (outro)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod