Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE, POP-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



CALOGERO - Liberté Chérie (2017)
Par BAKER le 3 Octobre 2017          Consultée 613 fois

Pas de doute, CALOGERO est désormais devenu un indétrônable, un indéboulonnable de la variété française. On soupire. De soulagement. Car malgré une carrière en grosses dents de scie et quelques fautes de goût bien voyantes et régulières, Calo n’est pas ce qui se fait de pire chez nous. Loin de là. Preuve en est encore avec ce nouvel album qui comporte tout ce qu’on est en droit d’attendre de ce musicien en 2017 : du moins bon, du discutable, du facile... et de la mélodie.

Déjà, on retrouve un gros son bien brickwallé (écoutable cependant), réverbéré à mort, et putassier. Retenez bien ce terme, il va resservir. Car la nécessité impérieuse de CALOGERO de se montrer efficace tourne parfois à l’obsession, et se traduit par quelques concessions. Dont ce brickwall mais bon, ça, on a l’habitude hein, quand les maisons de disques françaises se rappelleront qu’elles vendent de la musique et pas des parpaings... Mais foin de billevesées, "Vol De Nuit" est là pour nous mettre dans l’ambiance, et on constate vite que le résultat est bien moins mauvais que prévu. Le refrain s’avère très correct, le pont instrumental est sympathique et est suivi d’une plage d’ambiance... Ainsi donc en matière de variété française, on en est encore capable ? Diantre, mais c’est une révélation divine ! Et en 5 minutes, Calo raconte donc une histoire, pose des bases, joue avec des arrangements très dream pop qui lui vont bien, le tout avec un savoir-faire indéniable.

Et le disque, à notre grande surprise, est bourré de petits titres qui ne sont pas des chefs-d’oeuvre mais passent très bien, de part leur mélodicité, leurs arrangements parfois un peu cheap mais justement non sans charme. "1987", par exemple, c’est du SUPERBUS, mais avec quelque chose de spécial. Elle ne * devrait * pas me plaire, mais pourtant c’est le cas, et pas que pour des raisons de nostalgie (remember : le terme “putassier” ? ben c’est là). "Fondamental" est un peu CABRELien niveau textes mais ça passe grâce à la mélodie. "A Perte De Vue", même constat. "Liberté Chérie", outre un texte supervisé par Manuel Valls et Philippe Val, ressemble à du INDOCHINE meilleure période. "On Se Sait", la mélodie jouée en guitare saturée en-dessous de la voix, c'est un tic de production so 80s ! "Comment Font Les Gens", on ressent les instruments, surtout la basse : c’est devenu si rare... Même la fin du disque est intéressante, bien que foutraquement décalée entre le sujet, la première partie traitée de façon solennelle et le final entre neofunk un peu péteux et montée en puissance très ALAN PARSONS PROJECT.

Bref, un album qui malgré quelques bémols peut plaire, car il est accrocheur avant toute autre chose. Deux titres cependant se détachent, l’un en bien, "Julie", qui a un petit quelque chose de Michel (putain de) DELPECH / FUGAIN, de la variété de grande qualité. Et un peu moins glorieux, le single "Je Joue De La Musique" qui est archi-racoleur et rappelle furieusement Jean-Pierre MADER (et ne parlons pas du clip douteux, et encore moins du playback à la Fête de la Musique)... Mais nous, pauvres auditeurs, de nous dire que si ce single était la pire merde de l’année en matière de pop mainstream, eh ben, on serait en 1988. Et musicalement on ne s'en porterait pas plus mal. Si c’était le but, avoué ou pas, de CALOGERO, il n’est franchement pas raté.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAKER :


CALOGERO
Live 1.0 (dvd) (2005)
Un des meilleurs concerts de pop française.




Alain CHAMFORT
Impromptu Dans Les Jardins Du Luxembourg (dvd) (2005)
Concept culotté, concert génial, Alain réhabilité.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Calogero (basse, claviers, guitares, prog, choeurs)
- Jan Phan Huu Tri (guitares, prog)
- Jeremy Stacey (batterie)
- Cyrille Nobilet (piano, claviers)
- Johann Dalgaard (piano)
- Florent Marchet (claviers, guitares)
- Philippe Uminski (guitares)
- Christophe Dubois (percussions)
- Elsa Fourlon (violoncelle)


1. Voler De Nuit
2. Je Joue De La Musique
3. 1987
4. Julie
5. Fondamental
6. À Perte De Vue
7. On Se Sait Par Cœur
8. Premier Pas Sous La Lune
9. Comment Font-ils ?
10. Le Baiser Sans Prénom
11. Liberté Chérie
12. Ma Maison
13. Le Vélo D’hiver



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod