Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CALOGERO - Les Feux D'artifice (2014)
Par PLAUDE le 9 Novembre 2014          Consultée 2172 fois

Calogero est un type plutôt sympa. Belle gueule, voix expressive, une certaine sincérité artistique.
Mais Calogero c'est surtout celui qui a assouvi un des plus grands fantasmes masculins : serrer une inconnue dans un ascenseur.
Ceci étant dit, on n'oubliera pas d'ajouter une étoile à la note finale attribuée à ce disque, note quelque peu exigeante qui ne sert qu'à justifier la frustration du chroniqueur ainsi que celle de certains de ses lecteurs qui comme lui, ont perdu quelques cheveux – par excès de jalousie- lors de la vision du clip si sensuel (!) et si fantasmatique d' « En apesanteur ».

Ce nouvel album commence d'une façon plutôt allègre avec un morceau à la fois plaisant et agaçant mais très efficace qui annonce la couleur : Calogero ne sortira pas des sentiers battus et c'est sans doute pour ça qu'on aime (ou pas) ce vieux bougre.
Des accords majeurs martelés au piano puis à la guitare, une ligne de basse épaisse et la voix si attachante du chanteur qui déclame avec enthousiasme des paroles naïves et pas très subtiles.
Le pire c'est que ça fonctionne, et que ce morceau d'ouverture s'imprime dans la mémoire pour au moins un ou deux jours avant de s'étioler tranquillement.
Le hic nous l'avons dit, c'est que Calogero ne surprend pas ou alors rarement et l'album bien qu'agréable se révèle finalement assez insipide.
Pas de quoi s'évanouir, rien qui ne mérite d'interrompre une bonne sieste pour autant.

Cependant, on peut quand même relever deux bonne surprises avec les titres « Cristal » et « Avant toi » écrits par le génial Alex Beaupain dont la tonalité mélancolique apporte une certaine gravité à l'album. En outre, il faut reconnaître que les performances vocales du chanteur sont toujours parfaitement maîtrisées - sur ces deux morceaux plus particulièrement - et transpirent de sincérité.
C'est ce qu'on aime chez Calogero. Les qualités d'interprétation toujours irréprochables dont il fait preuve et qui sont susceptibles d'en énerver plus d'un font de lui un artiste tout de même respectable.
On saluera également les deux morceaux à tendance politique quelque peu maladroits car musicalement très pauvres où sur l'un d'eux, le chanteur se veut le porte-parole des tourments de toute une génération d'adolescents homosexuels. L'idée et l'intention sont louables mais la mise en musique est quasi insupportable.

Un album à l'image de son titre donc, distrayant, sympathique mais vite lassant et sans grande originalité. On se met à espérer vainement que le prochain album de Calo sera plus audacieux et moins superficiel.
Rendez-vous dans deux ans.

High Five à ceux qui sont allés remater le clip d' « En apesanteur » pour rigoler un coup.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par PLAUDE :


Julien DORé
Løve (2013)
Le meilleur album de doré




Arman MéLIèS
Casino (2008)
Musique d'un rêve


Marquez et partagez





 
   PLAUDE

 
  N/A



Non disponible


1. Fidèle
2. Un Jour Au Mauvais Endroit
3. Le Monde Moderne
4. Conduire En Angleterre
5. Le Portrait
6. L'éclipse
7. Avant Toi
8. Elle Me Manque Déjà
9. La Boîte à Musique
10. J'ai Le Droit Aussi
11. Cristal
12. Les Feux D'artifices



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod