Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Julie ZENATTI - Blanc (2015)
Par BAKER le 21 Juin 2019          Consultée 300 fois

Eh ben ! A force d'essayer, on y arrive ! Au bout de six albums, que pouvait-on attendre de Jullie ZENATTI ? Plus grand-chose d'extraordinaire, d'original, de fou. Tous ses albums, du premier au dernier, étaient sympathiques, mignons, avec à chaque fois au moins deux chansons excellentes, mais il y avait toujours ce petit arrière-goût d'inachevé, ce regret de la voir toujours soit au mauvais endroit, soit au mauvais moment. Elle a tenté l'album grandiloquent, puis l'album concept, puis l'album symphonique, rien n'y a fait : Julie est une excellente chanteuse et une artiste attachante, mais surtout, elle est une de ces artistes "à best-of". Ca existe depuis longtemps et il n'y a pas de quoi avoir honte.

Sauf que derrière ses airs de ne pas y toucher, Blanc passe la vitesse supérieure. Oh, pas grand-chose, mais ça évite que le moteur broute. Non, Blanc n'est pas Images & Words, n'est pas Hounds of Love, n'est pas Love over Gold, n'est pas Red. Mais il est Blanc, et ce n'est déjà pas si mal : voilà un album qui, la première chanson mise à part (mignonne mais sans plus, malgré des arrangements costauds et limite heavy), présente ensuite un enquillement de bonnes pistes, les unes après les autres, paf paf paf paf paf, genre avoinée d'Obélix. Blanc ne se veut rien d'autre qu'un disque de variété française. Il n'y a aucun message caché derrière, aucune prétention. C'est pour cela qu'il est si agréable.

Les textes ne sont pas toujours parfaits, quelques morceaux sont un peu moins forts, mais Julie et son équipe, restreinte, arrivent à garder le cap mélodique tout du long. Si l'on prend "D'où je viens", on a un couplet bon, un prérefrain bon, un refrain bon. A la fin, pas de suspens : ça fait un titre bon. Et la plupart sont comme ça. "La force des liens" louche totalement vers le Emmanuel MOIRE de la même année, sans vergogne, "Blanc", l'air de rien, nous emmène sur un refrain entre le meilleur d'INDOCHINE et la dream pop, "Pars sans rien dire" est une chanson simple mais très accrocheuse, "La contemplation" fait de même, ça passe tout seul. Pas original, mais carré comme pas permis.

Parmi les plus franches réussites, il y a encore de ces chansons directes qui touchent au coeur. "Si tu veux savoir" est très personnelle et franchement bonne. Dommage, ce qui fait la moitié de son intérêt textuel, à savoir cette troublante homosexualité fracturante, n'a pas été traitée plus en délicatesse et profondeur. En tous cas, on s'y retrouvera sans peine. Tout comme "Les amis", une chanson qui fout une mandale XXL dansla gueule de tous les quadragénaires, avec un refrain excellentissime. Les deux vraies surprises viendront d'abord d' "Introverti", final curieux, bien écrite, pas évidente du tout et quasi-progressive dans sa construction.

L'autre surprise, c'est "La vérité" : enregistrée à part de l'album, voilà une chanson aux frontières de la synthwave, qui accroche l'oreille et se montre tout à fait convaincante dans ce style. Incroyable ! Pour dire à quel point ce disque est bien fait, on a même un duo avec GREGOIRE, qui ne choque pas ! Il faut dire, ce n'est pas lui qui a écrit la chanson. Ca a dû lui faire tout drôle, une mélodie à chanter. Trève de méchancetés, Blanc est tout simplement un très bon moment à passer ; pour moi, le meilleur album de la dame, simplement parce qu'il ne se prend pas la tête. Les amateurs de variété/pop française typique 90 / 00s peuvent y aller, c'est du tout bon.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAKER :


CALOGERO
Live 1.0 (dvd) (2005)
Un des meilleurs concerts de pop française.




Roch VOISINE
Je Te Serai Fidèle (2003)
Une contre-visite à la plaza !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Julie Zenatti (chant, choeurs, percussions)
- Grégoire (chant)
- Frank Authié (claviers, prog, guitare, basse)
- Vincent Bidal (claviers)
- Fred Fortuny (claviers, prog)
- Elio Anthony (piano)
- Karim Medjebeur (piano)
- François Poggio (guitare)
- Matthieu Rabaté (batterie, percussions)
- Philippe Entressangle (batterie, percussions)
- Karen Brunon (violon)
- Anne Gravoin (violon)
- Jean-philippe Kuzma (violon)
- Renaud Stahl (alto)
- Catherine Robert (violoncelle)
- Cyrille Lacrouts (violoncelle)


1. Là Où Nous En Sommes
2. D'où Je Viens
3. La Force Des Liens
4. Les Amis
5. Blanc
6. Pars Sans Rien Dire
7. A L'ouest
8. La Vérité
9. Presque
10. Si Tu Veux Savoir
11. La Contemplation
12. Je Ne T'en Veux Pas
13. Introverti



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod