Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 



CALOGERO - Live 1.0 (dvd) (2005)
Par BAKER le 3 Novembre 2017          Consultée 125 fois

Aimez-vous Astérix ? Si oui, permettez-moi de vous remémorer une réplique culte qu'on connaît tous par coeur : baf baf baf baf baf baf baf. Si, à travers son single méga-tube "Face A La Mer" (la réponse française au "Numb" de LINKIN PARK, et même pas honteuse), on savait que CALOGERO, ancien chanteur des CHARTS (faux-groupe mais vrais-sympas autant sur-marketisés que sous-estimés), était plus qu'un chanteur à la c... à la mode, on l'attendait quand même sur le terrain du live. Veni, vidi, Vichy. Oui, parce que même une Tourtel ferait trop mal au crâne après la gifle que Calo fout en live. Parce que tout tue, ou presque. Tu retires les petits défauts de jeunesse, et tu as l'artiste de pop rock PARFAIT. Mélodique comme Mike OLDFIELD mais sauvage comme DIMMU BORGIR. Bon, je déconne un peu. On ne va pas jusqu'à ces extrêmes. Mais ce qui étonne, et fait de ce DVD une surprise hautement importante, c'est que dans l'absolu on n'est pas franchement loin. Limite on anticipe.

Hélas, le petit gars met à mal un ancien dicton : on choisit ses amis, mais on supporte sa famille. Car lui, c'est exactement le contraire. Sa famille, c'est la pop anglaise (surtout les anciens RADIOHEAD), la new wave 80s, le big rock FM. Il a baigné dedans depuis tout petit et ne le cache pas. Ses amis, là c'est moins évident. PASSI passable, RAPHAEL le Hughes AUFRAY de Prisunic qui nous rappellera quand il aura mué, la (belle) GRANDE SOPHIE qui nous prévient des pré-requis à l'écoute de son refrain (...du courage, oui, il en faut, des nerfs d'acier aussi), et Lionel FLORENCE, le Baudelaire de la ligne 7. Une fois ces parasites passés à l'anti-poux, on peut se relaxer et apprécier, car dès les premiers titres, Calo met les poings sur l'easy. "Un Jour Parfait" ouvre le bal et l'amateur éclairé ne pourra que bondir de son siège : premier riff de basse, et déjà une influence THE CURE énorme. Non, pire que ça : de la copie Xerox.

Bon, d'abord, on aurait pu craindre bien pire au niveau des influences. Mais surtout, ça ne gêne pas. Comme on le verra plus tard, le petit bonhomme revendique un amour immodéré pour U2, CURE et DEPECHE MODE, et clame haut et fort avoir digéré ses maîtres. Ensuite parce que quand on s'amuse à pomper un peu de new wave, il faut le faire bien, or lui le fait très bien. Tout au long d'un concert gigantesque qui ne retombe que rarement, on découvre (ou redécouvre) un artiste pop/rock au sommet de son talent, entouré, et c'est probablement le plus important, d'un VRAI groupe, et quel groupe. Le batteur est géant, s'amuse avec les dédoublements de toms et joue avec une vivacité hors du commun. Il n'est pas bon comparé aux batteurs de variété habituels, attention, il est bon tout court. Tout comme les deux guitaristes qui n'hésitent pas une seconde à déverser la purée avec des rythmiques metal plombées et mixées comme il se doit - bien en avant avec de la graisse partout, comme on aime, et en plus comme on ne l'attendait plus.

En tant que bassiste, CALOGERO se débrouille ma foi pas mal du tout, au piano il ressemble carrément à Chris Martin, il chante très bien, et puisqu'on en est aux inventaires de fin d'année, il faut rajouter le rythme de la setlist, un final complètement rock, des lumières sublimes, une reprise inattendue de DAVE avec Mellotron et double pédale, et enfin un hommage aux GUNS (plus encore qu'à McCARTNEY) où pour une rare fois, un chanteur français tient ses promesses : oui, il fout le feu. Le public, carrément survolté, n'est pas du tout surpris par ce déluge de décibels et porte le gars à bout de bras, achevant de faire de ce concert un moment délicieux. Et si encore le DVD avait été bâclé, ou réalisé par un abruti fini, mais même pas : les lumières très clinquantes sont très bien rendues (un exploit), la réalisation est très nerveuse mais ne donne pas mal au crâne genre IRON MAIDEN, quant au son, alors là !!! Si vous n'avez qu'un lecteur CD chez vous, pas la peine d'hésiter : achetez le live en disque, il tue sa race. Mais en DTS, il en profite pour décimer tout le village en même temps : les guitares rugissent et hurlent, au milieu la voix suave s'entend impeccablement, le volume ne baisse jamais, et les synthés et effets spatialisent à tout va, un vrai bonheur !

La version collector, largement préférable, présente également deux documentaires. Le premier est une interview vérité où le bonhomme se livre tel qu'en lui-même : simple, mais précis dans ses goûts (il aime les WHO et MORRICONE, quel brave petit !), sans la grosse tête, juste sûr de ce qu'il veut faire. Il en profite pour défendre le choix d'un chant très doux, ce qui est dommage car en live c'est quand il gueule qu'il est meilleur. Nous avons également l'incontournable roadmovie de la tournée, qui est certes trop long (une heure... 25 minutes auraient suffi, comme toujours), mais plus sympathique à suivre que les autres, notamment grâce aux interventions des musiciens, décidément aussi sympas que bons (et ils sont très bons). Enfin, parce que le tableau ne peut pas être idyllique, vous aurez en bonus deux duos... et ce n'est pas ce qui fait la gloire de CALOGERO. Comme Hubert-Félix THIEFAINE, ce n'est pas parce qu'il est reconnu par la "nouvelle scène rock française" (peuh !) qu'il doit se sentir obligé d'inviter ses représentants. Devant tant de talent qui crève les yeux (tiens, une chanson de MATMATAH ça !), on serait bien tenté de lui dire : "chacun pour soi et que les autres crèvent". Qu'il continue sur sa lancée en enchaînant encore de magnifiques concerts comme celui-ci et ses camarades ne pourront de toutes façons plus suivre : comme disait le poète, Dieu reconnaîtra les chiants.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE :


Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET
2007-08 (2008)
R.e.m., santana, king crimson et satie




Laurent VOULZY
Voulzy Tour (1994)
Tubes en force avec un groupe solide


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Calogero (chant, basse, claviers)
- Christophe Dubois (batterie)
- Olivier Marky (guitares)
- Michel Aymé (guitares)
- Mehdi Bennani (claviers)
- Passi (chant)
- La Grand Sophie (chant)
- Raphaël (chant)


1. Un Jour Parfait
2. De Cendres Et De Terre
3. Il Bat
4. Qui Parlait
5. Tien An Men
6. A La Gueule Des Noyés
7. Aussi Libre Que Moi
8. Les Hommes Endormis
9. Si Seulement Je Pouvais Lui Manquer
10. Une Dernière Chance
11. Face à La Mer
12. Du Côté De Chez Swann
13. Prendre L'air
14. Devant Toi
15. Prendre Racine
16. Safe Sex
17. Le Secret
18. Le Plus Beau Jour
19. En Apesanteur
20. Yalla
- bonus
21. Sur La Route
22. Du Courage
23. Bruxelles



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod