Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Yazoo, Depeche Mode

ERASURE - World Gone Mad (2017)
Par ERWIN le 13 Novembre 2017          Consultée 194 fois

Dix-septième album ! Voilà qui force le respect ! ERASURE a toujours fait partie des meubles de la synth pop. Le groupe ne s'est cependant jamais signalé par la dynamique de ses compos, mais plutôt par leur ambiance futuriste qui était d'avant garde pour l'époque. Cela dit, 25 millions de disques écoulés, ça vous pose un duo : Bell et Clarke n'ont plus rien à prouver depuis longtemps. Pourtant, ce World gone mad, armé de sa pochette BD légèrement kitschounette – Mais quel est ce message subliminal ? - ne semble pas taillé pour la retraite. Et ce n'est pas avec le retour récent de tous les papes de la synth pop – A-HA, OMD, DEPECHE MODE, DURAN DURAN – que la retraite semble pour demain.

Et pas moins de 3 singles, l'ambition est là ! Dès le premier « Love you to the sky », on sait qu'on n'est pas trompé sur la marchandise ! Tous ceux qui disent que la new wave est morte en 85 en sont pour leur frais. De la synth pop, très très pop et très très mainstream. Mais oui, parole, on se croirait revenu en boîte dans les années 84-85, c'est dit ! Bravo Vince ! On continue avec le même bontempi et les mêmes boîtes à rythme passéistes sur le suivant, l'éponyme « World gone mad ». C'est calibré, bien gaulé mais ne révolutionnera pas le legs de OMD et DURAN DURAN. Vous remarquerez que j'évite ostensiblement de comparer l'ancien groupe du fondateur de la synth pop made in Basildon, il faut dire que j'avais bien aimé le dernier opus des ex camarades de Clarke. Restons donc sobres. Le dernier est « Just a little love », même veine... juste moins orchestré, assez simpliste. Il est clair que ce n'est pas avec des « hits » de cet acabit que les Anglais vont gagner de nouveaux fans.

En fait, il faut aborder les titres dits secondaires pour avoir des émotions plus intéressantes. Le talent est présent dès qu'on attaque des tableaux plus statiques, comme il se doit chez ERASURE. Les couplets lancinants de « Oh what a world » permettent à Vince de faire la preuve de toutes sa maestria pour faire naître des ambiances, et le refrain asséné par Andy Bell est un petit bijou. Un excellent morceau à retenir ! J'adore la ritournelle tellement new wave de « A bitter parting », sans doute le meilleur moment de l'opus. Tout est kitsch dans cette compo, mais le résultat sort tellement de la Delorean de Marty McFly qu'on ne peut qu'adhérer. « Be careful what you wish for » est quasiment aussi efficace. Enfin, « Take me out of myself » est l'un des autres titres à retenir de cette livraison. Bell y tire remarquablement son épingle du jeu malgré les années. Bien sûr, c'est du ERASURE dans le texte, et cela risque de faire naître des pulsions juvéniles chez tous les quadras du coin... Du calme les gars, rouvrez les yeux, on est en 2017 !

Plus poppy, « Lousy sum of nothing » reste dans cette même veine, on pourra y déplorer un brin trop de guimauve, c'est mou tout de même. Et pour en terminer, l'atmosphère synthétisée de « Sweet summer loving » vire presque à la soul sur le refrain assez réussi. Bref, bref, bref, si vous étiez tout brushé, tout décoloré et avec des épaulettes en 85, il est probable que vous serez réceptif à cet amoncellement de synth pop. Dans le cas contraire, il sera sans doute amusant de constater qu'un des genres musicaux essentiels de ces fastes années est toujours là, bien qu'un peu moribond. ERASURE survit !

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


DURAN DURAN
Papergods (2015)
Ancient gods




EURYTHMICS
Sweet Dreams (1982)
Les fabuleux rêves doux


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Andy Bell ( chant-claviers)
- Vince Clarke (claviers)


1. Love You To The Sky
2. Be Careful What You Wish For
3. World Be Gone
4. A Bitter Parting
5. Still It's Not Over
6. Take Me Out Of Myself
7. Sweet Summer Loving
8. Oh What A World
9. Lousy Sum Of Nothing
10. Just A Little Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod