Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Depeche Mode

DURAN DURAN - Arena (1984)
Par ERWIN le 13 Juillet 2014          Consultée 1188 fois

Ah ! Les live de New Wave... Il y a un parti pris évident dans le fait de les écouter. Il ne faut en espérer aucune prouesse technique ainsi que les musiques plus savantes - Metal, Jazz, Prog - le propose. Les versions peuvent certes sublimer certains titres taillés paor la scène, mais il faut en prendre son parti, Un live doit avant tout être considéré comme un best of, un greatest hits réunissant les "conditions" du live. Cela n'a rien de déshonorant. La forme de la musique interdit toute vélléité instrumentale un peu poussée de toutes manières. Ici, nous arrivons au quatrième effort vinylique des cadors de la synth pop romantique.

Du coup, faut se rendre à l'évidence, l'album est blindé tel le panzer moyen. On ne s'expliquera jamais l'absence de "The reflex" le hit interspatial de nos DURAN... Incompréhensible, a moins que le titre soit une gageure à jouer en Live. Une qui n'est pas une gageure, c'est celle qui a donné son nom à la tournée "sing blue silver" : "The chauffeur", son solo d'ocarina et son fameux refrain sortis des méandres du cerveau océanique de Simon Le bon. Quel chef d 'oeuvre cette chanson ! Immortelle entre toutes.

Bah sinon faut se rendre à l'évidence, elles sont toutes là, dans des versions un peu trop "parfaites" pour être honnêtes, mais ne faisons pas la fine bouche, la guitare explose bien, la basse vrombit avantageusement, il y a du plaisir à prendre la dedans. Voyez plutôt la jouissive "Union of the snake" ou la "Save a prayer" qui prend ici une toute autre dimension. Alors oui, la version de "Is there something I should know" semble bourrée d'overdubs et le public y a l'air aussi authentique qu'un discours de candidat à la présidentielle... Cela n'empêche que la version ici proposée est superbe... Mais c'est du studio plus que du live. Voyez d'ailleurs les réactions du "Public"... Plus irritant qu'autre chose.

"Hungry like the wolf" et "Planet earth" sonnent tels des clones agrémentés d'une puissance en plus - voyez donc la gratte d'Andy sur les deux titres, le petit brun se dirige vers des sons résolument plus méchants - .
Ah un petit mot car il le mérite, nous avons ici la présence d'un titre "studio" - on ne rit pas au fond ! -, il s'agit de l'époumonant "The wild boys" qui va faire un vrai festin de caramels mous à la tête des différents billboards, morceau très qualitatif et que tout le monde connait. Sinon, les inconnus du coin sont "The seventh stranger", très sympa, et l'agressive "Careless memories".

Au final il y a diverses manières de vivre l'écoute de cet album. Le prendre pour le live officiel du groupe, à ce titre, il propose des versions assez couillues mais qui manquent certainement d'authenticité. On peut aussi le prendre comme un best of et à ce titre l'achat de cette galette me semble nécessaire à toute discothèque qui se respecte. Dans le premier cas, la galette ferait un médiocre 2/5, mais je choisis donc de faire le raisonnement opposé et de lui coller la mirifique note de 5/5. C'est aussi ça de mettre les couilles sur la table !

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


Les RITA MITSOUKO
Systeme D (1993)
Ce D vaut un A




The CULT
Love (1985)
Unique en son genre


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Simon Le Bon (chant)
- Nick Rhodes (claviers)
- Andy Taylor (guitare)
- John Taylor (basse)
- Roger Taylor (batterie)


1. Is There Something I Should Know
2. Hungry Like The Wolf
3. New Religion
4. Save A Prayer
5. The Wild Boys
6. The Seventh Stranger
7. The Chauffeur
8. Union Of The Snake
9. Planet Earth
10. Careless Memories



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod