Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1964 Una Mas

Kenny DORHAM - Una Mas (1964)
Par DERWIJES le 23 Novembre 2017          Consultée 127 fois

Kenny DORHAM est l’un de ces oubliés du Jazz, ceux dont la critique et les connaisseurs vantent le talent mais dont le grand public ne connaît pas le nom.
Pourtant, notre trompettiste fut l’un des membres les plus actifs de la vague bebop. Jouant notamment dans les big bands de Dizzy GILLESPIE, Lionel HAMPTON ou encore le quintet de Charlie PARKER, il fut l’un des membres fondateurs des JAZZ MESSENGERS du grand Art BLAKEY, et fut notamment sideman de Thelonious MONK et Sonny ROLLINS. Il enregistra aussi quelques albums avec son propre groupe, mais le manque de succès le poussa à disparaître peu à peu de la scène jazz à partir de 1964, avant sa mort le 05 Décembre 1972, à l’âge de 48 ans.
Si son nom est encore un peu dans l’ombre de nos jours et que l’on oublie de le citer lorsqu’on parle des découvreurs de talents dans le jazz, les ressorties de ses albums par Blue Note en CD dans les années 80 ont permis de faire découvrir, et redécouvrir son œuvre à une nouvelle lumière.

Aujourd’hui, nous nous intéressons à son avant-dernier album, Una Mas, sorti en 1963. DORHAM avait déjà sorti la modeste somme de 15 albums, mais ne s’était toujours pas imposé sur la scène jazz. Conscient de ce manque de reconnaissance, il avoua attendre que cela arrive, mais que quoi qu’il en soit il ne cesserait de jouer, ne serait-ce que pour le plaisir que cela lui procure. D’où le titre de l’album, qui se traduirait par « encore une fois ».

Un titre au symbolisme double puisqu’il annonce non seulement l’état d’esprit du trompettiste mais les colorations latines de l’album. Et c’est bien entouré que DURHAM a enregistré cet album, puisqu’on retrouve Herbie HANCOCK, alors aux prémices de sa carrière, ainsi que son comparse Tony WILLIAMS de chez Miles DAVIS, mais surtout Joe HENDERSON au saxophone, tout juste sorti de l’armée, dont c’est ici la première apparition.

Le titre éponyme est la composition principale de cet album. Cette bossa-nova tournant au blues brille par la cohésion entre les musiciens, même si Kenny DORHAM s'amuse comme un petit fou avec sa trompette, et que Joe HENDERSON s'impose déjà en saxophoniste de grand talent, mais c'est surtout le piano de Herbie HANCOCK qui donne toute sa saveur à l'ensemble. La bien nommée "Straight Ahead" va effectivement droit au but après une courte intro à la batterie bien agréable. Plutôt classique dans la forme, elle sert de pont à la chanson titre et à la deuxième bossa-nova de l'album, "Sao Paolo", un morceau bien troussé mais en deçà de "Una Mas". La réedition CD propose une piste écartée du vinyl original car jugée trop hors-de-propos, "If Ever I Would Leave You". Seule reprise de l'album, elle le termine sur un ton plus doux, voire un peu sirupeux, mais avec une mélodie ô combien irrésistible.

Donc, "Una Mas", pépite oubliée ? Certainement. Si l'album ne révolutionne pas le genre et pêche par une durée trop courte (seulement 37 minutes !), les musiciens y sont au top et offrent un son généreux, à la fois séduisant pour les néophytes et assez complexe pour attirer les spécialistes.

A lire aussi en JAZZ :


John ZORN
Alhambra Love Songs (2009)
Ténébreux, élégant, éthéré, mystérieux...




JAMIROQUAI
Emergency On Planet Earth (1993)
Les descendants de la musique noire sont nés!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Kenny Dorham (trompette)
- Joe Henderson (saxophone)
- Tony Williams (batterie)
- Herbie Hancock (piano)
- Butch Warren (basse)


1. Una Mas
2. Straight Ahead
3. Sao Paolo
4. If Ever I Would Leave You



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod