Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-FUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


RESOLUTION 88 - Resolution 88 (2014)
Par DERWIJES le 2 Décembre 2021          Consultée 123 fois

Un jour, le claviériste londonien Tom O’GRADY eut une idée simple : et s’il montait un groupe qui jouerait du jazz-funk comme en jouait Herbie HANCOCK entre 1973 et 1983, à base de gros groove et d’interventions électroniques ? Alors il réunit autour de lui quelques copains et entre dans un studio pour y faire jaillir son amour… Et quelque mois plus tard naissait cet album, qui à défaut d’être né dans un chou nous envoie dans les roses.

RESOLUTION 88 n’invente rien mais nous offre une synthèse de ce qui se fait le mieux en matière de jazz-funk depuis quatre décennies. Est-ce vraiment surprenant que ce soient des Anglais qui se lancent dans un tel projet ? La perfide Albion garde en son sein une scène jazz-funk épatante, qui nous a offert pendant les années 90 l’acid-jazz (et son représentant le plus célèbre JAMIROQUAI).

Le groupe bénéficie d’un avantage de taille en la présence de leur producteur Bob POWER (aussi producteur de COMMON, Erykah BADU, The ROOTS…). Travaillant à Londres autant qu’à New-York il a peaufiné la production des enregistrements pour en faire une chose de beauté, un son d’une précision chirurgicale autour de la star du show, le piano Fender Rhodes. Ajoutez à cela la réputation du groupe sur scène et vous obtenez l’album de l’année 2014 pour le Blues & Soul Magazine.

REVOLUTION 88, un groupe de synthèse plutôt qu’un groupe d’hommage. "Collidoscope" à l’écoute : le riff de saxophone qui retentit dès les premières secondes est très seventies, les bidouillages électroniques rappellent ceux d’Herbie HANCOCK dans les eighties, et le groove suave du tout renvoie à l’ambiance de fête des nineties. Et c’est comme ça tout au long du disque, une sorte de best-of de tout ce qui fait que l’on aime le jazz-funk : si l’on n’aime pas le genre ce n’est pas ce disque qui vous fera changer d’avis (quoique, essayez quand même !) mais tout au long de morceaux comme "Pursuit of the Jetsonmobile" avec sa ligne de basse folle, "Cosmic Cascade" et "Sejuicing My Squeeze" avec leurs terribles groove et puis le point d’orgue "Unravelling", passage épique de sept minutes tout en excès de style mais tellement cool !

Ils sortent le grand jeu à chaque morceau, avec eux c’est un bouquet final à chaque piste. Non j’exagère, les trois derniers morceaux sont un peu décevants. Quelle idée de les faire passer après "Unraveling" aussi ! Ils semblent pâlots en comparaison alors que l’on est encore groggy de leur prédécesseur ils ont du mal à nous remettre sur pied et nous maintiennent péniblement debout. Une légère déception sur le final mais pas de quoi gâcher le plaisir offert par les autres morceaux.

Premier combat, première victoire par k.o.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


John BARRY
Americans (1975)
Le plus grand film de tous les temps




RESOLUTION 88
Revolutions (2019)
Fusion électrique


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Tom O'grady (claviers)
- Ric Elsworth (batterie, percussions)
- Alex Hitchcock (saxophone, clarinette)
- Tiago Coimbra (basse)


1. Collidoscope
2. Pursuit Of The Jetson Mobile
3. Cosmic Cascade
4. Sejuicing My Squeeze
5. In Thrhodes Of Ecstasy
6. Doin' It
7. Unravelling
8. Broken Beat (smokin' Feet)
9. Back Boobs
10. Dya Make Her



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod