Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LOVE - Forever Changes (1967)
Par ZARDOZ le 5 Novembre 2006          Consultée 2980 fois

A chaque écoute de ce disque merveilleux, l'émotion reste présente, intacte. Forever Changes, sous sa pochette colorée et psychédélique, est un des joyaux du rock. Je le dis honnêtement, il y a peu, très peu de disques comme celui-là.
Rendons hommage, d'abord, à Arthur Lee, chanteur/guitariste/compositeur de génie mort cet été, peu de temps après Syd Barrett. L'été fut fatal aux génies psychédéliques...

Cet artiste noir (de même que le guitariste Johnny Echols, voilà qui fait de Love un des premiers groupes multiraciaux du rock, avec les Equals) a signé ici, sur ce disque, les plus beaux textes de sa carrière. Parce qu'à l'époque, une époque à la fois bénie et troublée, le temps du Verseau cher aux hippies, Arthur se voyait mourir rapidement. Il a conçu ce disque comme un testament. Qu'on ne soit pas étonné, donc, de découvrir un disque sombre, froid, à l'inverse de pas mal de disques du genre (Sgt. Pepper, Magical Mystery Tour, After Bathing At Baxter's, j'en passe). Certains titres sont purement glaciaux : "The Red Telephone," macabre, avec, dans sa fin, cette phrase-clé serinée de manière hypnotique par Lee : 'they're locking them up today, they're throwing away the key. I wonder who it'll be tomorrow, you or me ?', suivi d'un 'freedom', le mantra hippie par excellence après 'fume, mec, c'est de la pure'.
D'autres titres ("Bummer In The Summer", "Maybe The People Should Be The Times Or Between Clack And Hilldale") sont très joyeux, groovy, rythmés, en exact contrepoint.

N'oublions pas aussi les cuivres, très importants dans le disque, qui parsèment la plupart des titres, comme sur la fin de "You Set The Scene", ou bien "Alone Again Or", un des deux titres chantés non pas par Arthur Lee mais par Bryan McLean. L'autre titre qu'il chante, "Old Man", est une pure merveille.
Pour ma part, l'intro de deux des titres me fait frissonner, sans doute l'irruption de la voix de Lee, à la fois paisible et méprisante. Ces deux titres sont "Andmoreagain" et "A House Is Not A Motel". Guitares, sèche et électrique, sublimes, orchestrations magnifiques... aah, le bonheur que ce disque !

Avec Forever Changes, Love (dont c'était le troisième album) a réussi un album à la fois merveilleux et oppressant. A la fois plein de peur et de beauté. L'exact reflet de l'ambiance de cette époque.
Echec lors de sa sortie, Forever Changes est un des rares disques dont je ne vois aucun défaut, à aucun niveau. Bouleversant.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


The VERVE
A Storm In Heaven (1993)
Psychédélisme pur




SANTANA & BUDDY MILES
Live ! (1972)
Réveiller les volcans


Marquez et partagez





 
   ZARDOZ

 
  N/A



- Arthur Lee (chant, guitare)
- Johnny Echols (guitare)
- Bryan Mclean (guitare, chant)
- Ken Forssi (basse)
- Michael Stuart (batterie)


1. Alone Again Or
2. A House Is Not A Motel
3. Andmoreagain
4. The Daily Planet
5. Old Man
6. The Red Telephone
7. Maybe The People Should Be The Times Or Between Cl
8. Live And Let Live
9. The Good Humor Man He Sees Everything Like This
10. Bummer In The Summer
11. You Set The Scene
12. Hummingbirds (bonus Track)
13. Wonder People (i Do Wonder) (bonus Track)
14. Alone Again Or (bonus Track)
15. You Set The Scene (bonus Track)
16. Your Mind And We Belong Together (highlights - Bon
17. Your Mind And We Belong Together (bonus Track)
18. Laughing Stock (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod