Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ariana Grande
 

 My Pink Friday.com (255)

Nicki MINAJ - Queen (2018)
Par GLADIUS le 11 Septembre 2018          Consultée 700 fois

A Forces Parallèles, on s'en est donné à cœur-joie quand il a fallu chroniquer sa suite d'albums intitulés Pink Friday. Pour cause, des projets qui manquaient totalement de crédibilité et qui faisaient passer Nicki MINAJ pour une artiste quelconque, que personne n'aurait retenue quelques années plus tard. Nous avions tort, la pop-star la plus dénudée du paysage florissant américain n'a jamais perdu en motivation, elle sort même avec Queen son 4ème album.

Alors que BEYONCE n'a jamais prétendu au statut de queen mais l'a reçu quand même de la part des fans et des critiques, Nicki MINAJ s'autoproclame au même titre. Cependant, son comportement à travers les médias – si vous voulez une idée je vous laisse taper son nom sur google – la décrédibilise dans ce rôle, tout comme le fait que l'on ne sait pas comment digérer la nouvelle quand elle annonce que cet album sera le meilleur qu'elle ait jamais sorti, ce genre d'annonce étant pour le moins dénuée de sens. Cependant, lorsqu'on lance le projet et que l'on entend "Ganja Burn", difficile de ne pas être conquis par le chant maîtrisé de la superstar et le rap pour le moins étonnant de qualité.
Les bonnes surprises sont nombreuses dans ce projet, les apparitions d'EMINEM et du moins reconnu LABRINTH qui assure le refrain vont faire de "Majesty" une grande réussite, dans lequel c'est Nicki MINAJ qui assure le couplet le plus étonnant et énergique. La star continue d'impressionner par ses qualités d'interprétation dans son flow sur "Barbie Dreams", morceau sur lequel elle n'hésite pas à critiquer ouvertement sa concurrence directe, tout ceci sur une instrumentation volée sans vergogne au très grand THE NOTORIOUS BIG et son morceau "Just Playing (Dreams)". On note donc le courage nécessaire à oser rapper quelques lignes sur la mélodie d'un personnage iconique du milieu. La douce voix d'Ariana GRANDE sur "Bed" est réconfortante et vraiment sympathique, comme souvent quand la jeune popstar s'amuse à pointer le bout de son nez derrière un micro. Bien entendu, le morceau va traiter d'un plumard et du rapprochement de deux personnes en donnant des détails sur l'intimité sexuelle. Grosse ambiance à travers un "Chun Li" où la rappeuse prouve qu'elle maîtrise sans aucun doute une interprétation grandiose. L'interprétation vocale sur "Come See about Me" nous donne un aperçu de la vie personnelle de la chanteuse qui réussit son coup avec ce morceau très personnel, à l'opposé de "Sir" en featuring avec FUTURE qui est plus à considérer comme un délire bien filoché.

Pour ce qui est du moins bon, l'apparition décevante de LIL WAYNE sur un "Rich Sex" surplombé de basses agressives qui sont quelque peu déroutantes, le répétitif "Hard White" avec une utilisation relativement mauvaise de l'autotune. "Thought I Knew You" avec THE WEEKND est très ennuyeux à l'écoute, comme un "Chun Swae" qui manquerait clairement d'accroche et où l'on ne trouve aucune sympathie envers le flow de Nicki MINAJ, et "LLC" où l'on retrouve tout ce qui pèche dans l'interprétation de la rappeuse qui parfois joue trop sur son aspect vulgaire. Ce flow très barbie-girl se retrouve également dans "Good Form" et "Nip Tuck" qui déçoivent. La fin de l'album perd en intensité avec "Miami" et son goût de déjà-vu, tandis que "Coco Chanel", bien que très réussi avec Foxy BROWN qui convainc, possède des paroles pour le moins décevantes.

Qu'en est-il du rendu final de cet album ? Force est d'avouer que Nicki MINAJ s'en sort très bien, et il est clair que l'on tient là son meilleur album depuis qu'elle est sur la scène musicale. Si l'on fait abstraction de toutes les choses qui dérangent chez elle, qui se résument surtout à son attitude beaucoup trop provocatrice et peu attachante, on se retrouve avec un album où la voix est maîtrisée, le flow clairement bon et le rendu final produit d'une manière sérieuse. Bien joué Nicki.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


2PAC
Me Against The World (1995)
On approche du meilleur de 2PAC




AKHENATON
Métèque Et Mat (1995)
Spécial semaine boîte à demandes !


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Ganja Burns
2. Majesty (feat Eminem & Labrinth)
3. Barbie Dreams
4. Rich Sex (feat Lil Wayne)
5. Hard White
6. Bed (feat Ariana Grande)
7. Thought I Knew You (feat The Weeknd)
8. Run & Hide
9. Chun Swae (feat Swae Lee)
10. Chun-li
11. Llc
12. Good Form
13. Nip Tuck
14. 2 Lit 2 Late
15. Come See About Me
16. Sir (feat Future)
17. Miami
18. Coco Chanel (feat Foxy Brown)
19. Inspirations Outro



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod