Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Ziggy MARLEY - Rebellion Rises (2018)
Par NESTOR le 6 Décembre 2018          Consultée 144 fois

Il est incontestable que Bob MARLEY a, de son vivant, marqué de son empreinte l’univers du Reggae, un style auquel son nom et son aura sont désormais intimement liés. Mais son influence ne s’est pas limité à sa propre œuvre musicale, car The King Of Reggae, queutard fou s’il en était (il a reconnu 11 enfants de 7 femmes différentes), a engendré une nombreuse descendance à qui il a transmis le gène rastafari. Ainsi, huit de ses enfants se sont déjà forgés un nom dans l’univers du reggae : Rohan, Julian (3 albums), Ky-Mani (8 albums), Damian (10 albums), Stephen (4 albums), et Ziggy (18 albums), Cedella et Sharon (toutes deux choristes du groupe de Ziggy).

Et ce n’est pas fini, car voilà que la troisième génération commence à pointer son nez ! En effet, Rebellion Rises, le présent album de Ziggy MARLEY voit Gideon MARLEY, son fils et donc le petit fils de Bob, faire ses débuts discographiques. Mais si cette apparition reste encore au stade anecdotique, ce n’est heureusement pas le cas de ce Rebellion Rises qui nous donne à écouter un Ziggy MARLEY en pleine forme et solidement ancré dans un Reggae de bien belle facture. A la fois mélodique et mainstream, que ce soit en termes de musique comme de message.

Le titre ne doit en effet pas tromper l’auditeur en lui laissant à penser que le Jamaïcain s’apprête à pourfendre les maux de la société, le couteau entre les dents. Car, si tout comme son père, le propos de Ziggy se veut engagé et dénonciateur, le temps a passé et le contexte n’est plus le même. Si le discours de Bob était à son époque courageux, iconoclaste et novateur, il n’en va pas tout à fait de même pour son fils à notre époque. Celui-ci donne surtout le sentiment d’aligner des messages qui, bien que positifs et humanistes, restent assez superficiels et conceptuels. Il est ainsi fréquemment question d’aimer et d’accepter son prochain, d’œuvrer pour le changement vers un monde plus juste et fraternel, de fustiger les mauvais leaders, de trouver en soi-même les clefs de son émancipation.

Soit de grandes idées et des thèmes qui positionnent Ziggy dans une certaine tradition Reggae, mais ne présentent pas réellement de caractères subversifs ou précurseurs. De fait, l’artiste s’inscrit plus dans une lignée que comme un guide ou un initiateur en ce domaine. Cela ne doit pour autant rien enlever à la qualité de ses textes ni à leur sagesse. Mais il semble que « le fiston » cherche plus à se doter d’une nouvelle stature, en prenant de la hauteur pour se positionner progressivement comme une figure tutélaire de la scène Reggae, qu’à passer pour le jeune chien fou qui bouscule le système.

Et il en va de même de la musique. En effet, le son et les arrangements de ce Rebellion Rises sont très propres, tout en douceur et en rondeurs. A tel point que l’intégration un peu abrupte d’un passage avec des voix d’enfant dans "The Storm Is Coming" perturbe presque l’atmosphère sucrée de l’ensemble. A l’exception de l’excellent, et relativement sobre, "I Am A Human", le ton général de cet album est plutôt moderne et les arrangements très propres. Le chant est clair, les cuivres parfaitement en place sans être trop incisifs, les chœurs très présents sans pour autant nuire aux instruments, les guitares globalement très sages, ne se permettent que quelques rares parties plus percutante à l’image du solo de "This Storm Is Coming".

Sans pour autant paraître aseptisée l’ambiance de cet album apparaît donc très équilibrée et propre à satisfaire un grand nombre d’auditeurs. Mais alors que l’on aurait pu légitimement craindre que Rebellion Rises se révèle tiède et sans saveur, le savoir-faire du groupe est tel que cet album passe très bien et se révèle fort agréable à écouter. Si peu de morceaux sortent vraiment du lot, on peut toutefois citer "See Dem Fake Leaders", "Your Pain is Mine", "Circle of Peace" et le déjà mentionné "I Am A Human", on trouve également peu (ou pas) de titres ratés ou dispensables.

Et de fait, sans révolutionner le genre, ce Rebellion Rises s’avère un très agréable album grand public qui, sans pouvoir rivaliser en popularité avec Conscious Party (1988), contribue à positionner le groupe parmi les acteurs importants de la scène Reggae.

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


PIERPOLJAK
Kingston Karma (1998)
Un reggae lumineux.




PIERPOLJAK
Je Blesserai Personne (2006)
Touché en plein cœur


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- David 'ziggy' Marley (chant, guitares)
- Stephen Marley (chant)


1. See Dem Fake Leaders
2. The Storm Is Coming (avec Gideon Marley)
3. World Revolution (avec Samuill Kalonji)
4. Your Pain Is Mine
5. Change Your World
6. I Will Be Glad
7. High On Life
8. Circle Of Peace (avec Stephen Marley)
9. I Am A Human
10. Rebellion Rises



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod