Recherche avancée       Liste groupes



      
SKA  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Madness

The SPECIALS - Encore (2019)
Par ERWIN le 16 Mai 2019          Consultée 245 fois

Dix huit longues années que nos amis très spéciaux n'avaient pas pointés le bout du nez en studio, un hiatus d'une quasi vie ! Devenu un groupe de tournée ces dernières années il était temps pour le fondateur de la two tone de remettre les points sur les I et la ganja dans les cônes pour reprendre le flambeau. Ne commencez pas à sauter sur place les gars, je vous vois trépigner ! Du calme ! Mauvais point : le fondateur du bouzin ska mondial, créateur du label mythique et compositeur en chef Jeffrey Dammers n'est pas de la partie... Bah vous voilà calmés d'un coup. Oui, c'est triste, mais c'est comme ça, on se console de suite car le rouquin Terry hall est derrière le micro, on va se marrer quand même !

On débute avec une reprise du patron Eddy GRANT pour bien remettre en avant les revendications de tout un chacun ! "Black Skin Blue Eyed Boys" en remet une couche sur le statut des blacks, il faut en parler bien sur, c'est ringband à donf, il n'y a pas une once de revival ska la dedans ! Vu la description, c'est évidemment Terry Hall qui tient le micro, en forme d'hommage aux EQUALS, le groupe à avoir ouvert la voie au métissage musical.

Allez je ne vous fait pas languir, il y a bien de la two tone sur cet album ! Elle reprend ses droits si spécifiques sur "Vote For Me", et quel pied ! Dieu que c'est smooth ! Terry n'a rien perdu de son ton désabusé, et les claviers du danois Larsen remplacent avec prestance ceux du regretté Dammers. Si vous ne battez pas la mesure la dessus, c'est que vous êtes tout sourd et tout coincé ! Un autre ? L'opus s'achève sur "We Sell Hope" et son ambiance cristalline. On retrouve à nouveau le groupe au sommet de son art, avec un Terry toujours aussi juste dans son chant. Véritable profession de foi pour les SPECIALS que ce titre qui revendique la capacité au bonheur pour chacun, une petite merveille d'espoir et de ténacité dans un monde qui ne se maîtrise plus.

Puis c'est back to the eighties avec le titre "Breaking Point", qui rappelle beaucoup MADNESS dans l'esprit, les cuivres atones et le ton froid sont un parangon de new wave ! Enfin, je vous donne immédiatement rendez-vous sur "The Lunatics" : un grand piano débute dans une facture quasi classique puis débouche sur un ska lent et purement jouissif. La basse d'Horace répète le thème avec constance et les choeurs sont à mourir de plaisir, le refrain est un must, tout est génial sur ce morceau : imaginez : nous avons ici des cuivres qui rajoutent encore au smooth alors qu'un harmonica surgit d'on ne sait ou, puis uns guitare stridente et des cordes incongrues mais diablement efficaces, qui enrobent le tout pour notre plus grand plaisir. Voilà un chef d'oeuvre de two tone, rien que ça !

Le jamaïcain Lynval Golding prend le relais sur les titres plus reggae. Hélas, c'est assez souvent dans un registre "parlé" :"BLM" nous plonge dans une sauce rocksteady un poil trop linéaire, mais qui reste smooth, Lynval y rappe de manière surprenante. Dans le même trip, "The Life And Times" manque de la même manière d'un peu de fond. Bien sur, c'est dans l'esprit du groupe, toujours en alerte face aux éléments de la société à stigmatiser ; c'est revendicatif et parfois sophistiqué, mais je préfère lorsque Terry chante pour de bon. On retrouve le guitariste sur l'ambiance très rasta de "Blam Blam Fever" puis sur le refrain groovy de "Embarrassed By you". On en termine avec la chanteuse Saffiah Khan, qui slame sur "10 Commandment", ce qui donne aux sonorités reggae des éléments de modernité qui le font bien !

Halala ! On est bien embêté quand vient l'heure de l'addition ! J'aurai quand à moi souhaité un album remplit jusqu'à la gueule de revival two tone, le niveau du titre "The Lunatics" est juste hallucinant et doit impérativement être écouté par tous, à enseigner dans les écoles je vous dit ! L'ensemble souffre cependant de plusieurs morceaux moins percutants, or la tow tone doit être dynamique de bout en bout. Soyons justes toutefois, pour un groupe de plus de quarante ans, ce Encore reste convaincant et fort agréable. Un solide 3.

A lire aussi en SKA par ERWIN :


MADNESS
Madstock (1992)
Tsunami sonore




MADNESS
Wonderful (1999)
Merveilleuse reformation


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Terry Hall (chant)
- Lynval Golding (chant-guitare)
- Horace Panter (basse)


1. Black Skin Blue Eyed Boys
2. Blm
3. Vote For Me
4. The Lunatics
5. Breaking Point
6. Blam Blam Fever
7. 10 Commandments
8. Embarrassed By You
9. The Life And Times
10. We Sell Hope



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod