Recherche avancée       Liste groupes



      
SKA  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Madness

The SPECIALS - More Specials (1980)
Par ERWIN le 27 Octobre 2015          Consultée 682 fois

La bande à Jerry Dammers remet très rapidement le couvert l'année suivant son premier méfait. La two tone ne fonctionnera vraiment que si son leader montre l'exemple. Alors, dans une certaine urgence, Jerry fait rentrer son troupeau d'attardés en studio, les fait bosser entre deux pintes de guiness et quelques matches de foot. D'une manière générale on ne pourra qu'être assez surpris de la proximité existant entre les SPECIALS de ce deuxième album et la musique des CLASH. Ils sont incontestablement moins pop et new wave que leurs potes de MADNESS - on retrouve d'ailleurs l'allumé du sax Fix Thompson sur "Hey little rich girl"- , et cette propension à jouer assez rock, assez raw se rapproche finalement d'une conception punk de la musique. Il fallait le signaler.

Cela dit, nos spéciaux restent une bonne bande d'alcooliques notoires avant tout fan de fiesta et de rigolade ainsi que la pochette le laisse à penser. C'est aussi tout le message contenu dans le premier - et dernier - titre, ce "Enjoy yourself" presque rock, une véritable profession de foi bien sympathique. Et du rock steady à tous les étages, ainsi la compo cool du gratteux Golding aussi au chant sur "Do nothing", le deuxième single dans la totale continuité du mouvement "no stress, j'en branle pas une, vive la ganja et le houblon". "Pearls cafe" oeuvre dans la même ambiance détendue du gland un brin rock, un brin steady, complétement ska, quoi...

Pour moi cependant, le sommet de l'opus est "Man at C&A", où toute la démesure des compos de Dammers prend son envol. Le chant toujours hypnotique de Hall fait son office, ainsi qu'il l'avait fait auparavant sur "Gangsta", une vraie petite perle. Plus loin ,"International jet set" va vous plonger dans l'abîme sans fond de la folie des ténors du revival ska. C'est assez génial, cette ambiance délétère de fin de monde enrichie par les cuivres et le chant psychiatrique de Terry Hall, très très chouette le genre de morceau loufoque qui fait qu'on peut vraiment donner une identité new wave aux SPECIALS.

Mais c'est la classique "Rat race" qui conduit le groupe au sommet des charts en perfide Albion suivie par "Stereotype/stereoptype.2" qui fait incontestablement partie des grands standards du ska. Tous les ingrédients sont là, avec cette petite touche quasi épique qu'on ne retrouve que chez les légendes du mouvement de la two tone. Le petit rythme flamenco du refrain se marie ainsi fort bien avec les trademarks habituels du groupe.

"Holiday fortnight" sonne calypso, nous sommes bien loin des standards du moment, même si l'aspect ouverture d'esprit est un élément clé de la musique des SPECIALS. Mais ce petit instrumental festif se laisse bien apprivoiser. La douceur tranquille de "I can't stand it" possède quelques intonations pop, avec même un petit solo d'orgue de Jerry, plus proche du délire jazzy qu'autre chose. Les cuivres de "Sock em to JB", l'ode à James Bond, nous donnent une ambiance quasi big band de BO. C'est surprenant mais plutôt réussi.

Je dois admettre que je l'aime et l'écoute moins que le premier album. Mais il contient quelques titres inoxydables à côté desquels il serait dommage de passer. Ne serait-ce que pour sa valeur historique, cet opus est digne de votre intérêt. Un bon gros 3.

A lire aussi en SKA par ERWIN :


MADNESS
Can't Touch Us Now (2016)
Intouchables !




MADNESS
Oui Oui Si Si Ja Ja Da Da (2012)
Les dingos vont super bien


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Enjoy Yourself
2. Rat Race
3. Man At C&a
4. Hay Little Rich Girl
5. Do Nothing
6. Pearl's Cafe
7. Sock It To'em Jb
8. Stereotype/stereotype Pt.2
9. Holiday Fortnight
10. I Can't Stand It
11. International Jet Set
12. Enjoy Yourself



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod