Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : 1995

NEKFEU - Les Etoiles Vagabondes (2019)
Par JEREM le 20 Juin 2019          Consultée 798 fois

Voilà un revenant. Depuis « Cyborg » en 2016, album sorti sans aucune promotion ni clips, Ken Samaras - alias Nekfeu - a totalement disparu des radars, après ses premiers pas au cinéma. Dépression, envie d’autre chose. On ne savait pas trop, mais ce troisième opus solo « Les étoiles vagabondes » donne un semblant de réponse. Encore une fois, Nekfeu fait les choses en grand. Juste un message sur Twitter pour annoncer ce nouveau projet, qui va s’accompagner d’un long métrage pour en découvrir les coulisses. Cette ambition et ce soin apporté à chaque projet, c’est ce qui en fait l’un des rappeurs français les plus intéressants du game. Et ce n’est pas cet album qui va changer la donne.

Cet opus numéro 3 pour Nekfeu s’ouvre sur le titre éponyme de l’album, qui comme d’habitude, est très introspectif. Ken raconte sa peur du succès, ses déceptions amoureuses ou encore le vide qui l’a aspiré ces dernières années. Une franche réussite. « Alunissons » est un parti pris, quelque chose que l’on n'a pas l’habitude d’entendre, ni de la part de Nekfeu, ni dans le rap en général. Un morceau quasi acoustique, chanté et pourvu d’une vraie mélancolie. Si les lyrics sont particulièrement touchants, l’objectif n’est pas véritablement atteint, hélas. On retrouve le Ken que l’on connait avec le très rythmé « Cheum », ça pourrait être un bon petit tube pour l’été. Mais c’est avec le génial « Menteur menteur » que Nekfeu montre toute sa supériorité. Le flow est précis, incisif, les punchlines nombreuses et savoureuses, sans oublier des références pop culture par dizaine. Un vrai banger.

Les deux dernières années n’ont pas été simples pour le rappeur de 29 ans. Le succès, il l’a mal vécu, sa vie privée n’était pas non plus au beau fixe. Et professionnellement, il a dû énormément voyager pour retrouver l’inspiration. Il en résulte des titres assez tristes, mais souvent très réussis. Parmi eux, on retrouve « Ciel noir » aux nombreuses influences. Il y a une vraie ambiance sur ce titre qui en fait un grand moment du disque. « Le bruit qui court » est également un titre hyper inspirant, avec un texte très engagé réunissant tout ce que Ken sait faire. On a aussi « Takotsubo » où il règle notamment ses comptes avec les labels et l'industrie musicale en général. « Compte les hommes » avec Alpha Wann est un pur morceau de rap, l'alchimie entre les deux rappeurs est toujours parfaite. Niveau production, c’est aux petits oignons. Dans le même esprit, « Voyage léger » peut facilement faire office de meilleur titre du projet. Un morceau Hip-Hop savoureux et meilleur à chaque écoute.

Malgré des passages vraiment solides, cet opus comporte aussi des titres redondants ou sans grand intérêt, ce qui l’empêche peut-être d’arriver à la hauteur d’un « Cyborg » qui était costaud d'un bout à l'autre. Parmi les éléments passables, on peut cibler « De mon mieux », une ballade pop sans grand intérêt. Du Ken en mode automatique. Niveau slow de lover, mieux vaut s’attaquer à « Elle pleut » avec Nemir, parfaite pour un instant chill. « Ola Kala » est aussi assez dispensable, tandis que « Pixels » est mignonne, mais pas renversante non plus. Il aurait peut-être fallu réduire de quelques titres la tracklist pour avoir un album beaucoup plus solide.

L’opus compte deux collaborations particulièrement alléchantes. La première est avec Damso, très attendue vu la popularité des deux artistes. « Tricheur » est une piste canon, avec un couplet de Damso encore parfait. Ils excellent tous les deux, aucun ne bouffe l’autre. Ca sent le hit. L’autre featuring est beaucoup plus surprenant, car il est avec Vanessa Paradis. Deux univers complément opposés pour un morceau très aérien et romantique, les deux voix se mariant parfaitement l'une avec l'autre. L'album se termine sur des morceaux plus positifs, avec un final réussi, comme le calme après la tempête. Notre rappeur va mieux, même si les doutes sont toujours présents.

Bref, en étant un poil inférieur à ces deux précédents projets - sans doute car moins surprenant aussi -, ce troisième opus de Nekfeu enfonce le clou et le consacre comme un artiste qui compte sur la scène française. Déjà disque d’or en à peine une semaine, lui qui n’aime pas le succès risque de passer de sales moments prochainement.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par JEREM :


Chris BROWN
X (2014)
Renouveau




NEKFEU
Cyborg (2016)
La consécration


Marquez et partagez





 
   JEREM

 
  N/A



- Ken Samaras (auteur, chant, composition, production)
- Damso (chant, auteur)
- Hugz Hefner (production)
- Diabi (production)
- Vanessa Paradis (chant)
- Nemir (chant)
- Niska (choeurs)
- Kezo (production)


1. Les étoiles Vagabondes
2. Alunissons
3. Cheum
4. Takotsubo
5. Menteur Menteur
6. Ciel Noir
7. De Mon Mieux
8. Le Bruit Qui Court
9. Elle Pleut (feat. Nemir)
10. Dans L'univers (feat. Vanessa Paradis)
11. Premier Pas
12. Tricheur (feat. Damso)
13. Voyage Léger
14. Compte Les Hommes (feat. Alpha Wann)
15. Koala Mouillé
16. Ola Kala
17. Pixels (feat. Crystal Kay)
18. 1er Rôle



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod