Recherche avancée       Liste groupes



      
TOUCHING POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LITTLE NEMO - Turquoise Fields (1990)
Par RICHARD le 29 Février 2020          Consultée 629 fois

En 1990, lorsque sort le troisième album des Franciliens, la Touching Pop est à son firmament. Même si elle n'a connu qu'une durée de vie n'ayant pas dépassé les trois-quatre ans, elle a réussi à marquer l'underground, voire un peu plus. En effet, elle a eu les honneurs de passages radio hexagonaux chez Bernard LENOIR et les louanges pour le moins inattendues de la presse musicale britannique. Pas si underground que ça tout de compte fait, ce petit monde. Ces signes encourageants et positifs ne suffiront pas néanmoins à faire de ce courant plus qu'un feu de paille. Turquoise Fields peut donc facilement être considéré comme l'annonce du chant du cygne du groupe mais également, à travers lui, celui de la Touching Pop. LITTLE NEMO comme BABEL 17 ou MARY GOES ROUND continueront à sortir des albums mais sans impact, avec pour seule réponse désespérante, le désintérêt total du public. Même si le cœur n'y est plus, il ne faut surtout pas se priver de (re)découvrir ce classique discret de la new-wave hexagonale.

Les onze titres présentés ici s'inscrivent pleinement dans la continuité de Sounds In The Attic, le précédent album sorti en 1989. On y retrouve tout ce qui nous a fait succomber au charme évident de cet univers délicat distillé par le trio. C'est bien en effet une nouvelle fois ce subtil mélange de new-wave anglaise, de pop et de chanson française qui résonne en nous. Tout au long de ce paisible périple, on apprécie la qualité et la diversité des univers proposés. Le côté psychédélique chez LITTLE NEMO n'est pas que dans le nom du groupe. En effet, l'introductif « Turquoise Fields » débute par une ambiance de fête foraine d'antan, orgue de barbarie, pour se terminer tout en douceur dans des ambiances qu'apprécierait assurément le Sergent Pepper. Il n'y a pas mieux ainsi pour définir l'identité du groupe. Un pied en France et l'autre en Angleterre. Ce n'est un secret pour personne. La pop anglaise fait partie de l'ADN des compères. Ecoutez plutôt le single avant-coureur que fut « You Again ». C'est une belle illustration. Ce sont les SMITHS qui rencontrent les CURE. Mélancolie sautillante, quand tu nous tiens !

De nos voisins, le groupe a surtout donc retenu la capacité à donner du rythme à cette même mélancolie. Il en va ainsi de « Cadavres Exquis » LE morceau culte de LITTLE NEMO. Ces trois minutes, hommage à Howard CARTER (pourquoi pas à vrai dire), allient voix féminines et masculines à des sons de claviers et de guitare vraiment bien sentis. Je reste par contre plus discret sur la qualité du clip l'accompagnant. Même sensation pour le classiquement cold-wave « L'Heure d'Hiver » qui réussit malgré ses six minutes à être émotionnellement très convaincant. On peut une nouvelle fois saluer la capacité du combo à changer de teintes musicales d'un titre à l'autre. Bien sûr, il y a toujours ce feeling qui lui est propre mais le trio ne se cache pas derrière les tics et facilités d'une new-wave finissante.

LITTLE NEMO réussit même à combiner avec une malice non dissimulée sonorités typées et ambiances contemporaines à celles de la sortie de sa galette. C'est de nouveau vers Boston que les Franciliens semblent regarder. En effet, la voix de fluet qui finit « Promise Of Storm » ou les guitares et la basse agressives qui introduisent « Electric Jive » ne pourront indéniablement que vous faire penser aux PIXIES. Le groupe fait même encore mieux. Il a réussi à se créer une identité et à s'auto-citer sans que cela ne sonne comme un manque flagrant d'inspiration . Il ne faut pas dès lors s'étonner d'y retrouver la petite perle new-wave obligatoire (l'immédiat « Running To The Sun ») ou le morceau jazzy-cabaret chanté en français (l'ironique « Overprose »).

En définitive, Turquoise Fields n'a qu'un seul défaut, mais il est malheureusement de taille : il est trop confidentiel. C'est bien dommage car LITTLE NEMO propose une nouvelle fois un album abouti et varié. Ses derniers scintillements n'en sont dès lors que plus beaux.

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


LEBANON HANOVER
Let Them Be Alien (2018)
Duo de glace.




DRAB MAJESTY
The Demonstration (2017)
Revival des musiques sombres, mais pas que.


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. Turquoise Fields
2. L'heure D'hiver
3. You Again
4. Cadavres Exquis (howard Song)
5. Promise Of Storm
6. Running To The Sun
7. God Of Indifference
8. Electric Jive
9. The Garden Wall
10. Quiet Fluid Roses
11. Overprose



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod